mardi 16 mai 2017 à 19:19 par

Agathe Lecaron (La maison des maternelles) : « On ne fait pas de chichis ou de coquetterie de langage dans cette émission »

C’est l’une des émissions cultes de France 5 depuis 2001. Du lundi au vendredi à 9 heures, Agathe Lecaron présente « La maison des maternelles » en direct. Ce talk-show consacré à la petite enfance a connu de nombreuses animatrices à sa tête. Depuis septembre 2016, le programme a fait sa rentrée avec une nouvelle formule. L’animatrice s’est confiée à Toutelatele pour dresser le bilan de cette saison et sa place au sein de la chaîne.

Agathe Lecaron (La maison des maternelles) : « On ne fait pas de chichis ou de coquetterie de langage dans cette émission »
©Delphine Ghosarossian / SIPA pour FTV 

Alexandre Desgué : Vous êtes à la tête de La maison des maternelles depuis septembre 2016, quel bilan dressez-vous de la saison en cours ?

Agathe Lecaron : Au début de la saison, je disais que mon principal objectif en arrivant dans cette émission c’était d’apporter un peu de modernité et de libérer la parole. Je pense qu’avec l’équipe on a bien réussi ce pari ! Je suis vraiment très fier de ce programme.

De nombreuses présentatrices se sont succédé à la présentation de l’émission, quelle patte pensez-vous avoir apporté au programme ?

Quand on anime un talk-show comme celui-ci, la marque est plus forte que l’animatrice. La preuve, l’émission a survécu à toutes les animatrices qui l’ont animée. C’est un programme dans lequel on ne peut absolument pas tricher, d’autant plus que je suis en direct. Je dirais que j’apporte ce que je suis. C’est-à-dire de la spontanéité, de la liberté de parole. On ne fait pas de chichis ou de coquetterie de langage. C’est aussi un espace où l’on s’engage et on s’indigne. Si l’on fait une émission sur le sexe après l’accouchement, je veux qu’on appelle les choses par leurs noms. C’est aussi ça la modernité.

Le fait d’être maman vous aide-t-il dans la préparation de l’émission ?

Oui effectivement, ça marche dans les deux sens. Premièrement, parce que tous les sujets abordés m’intéressent. Contrairement à certaines émissions que j’ai pu animer il y a quelques années. À force de rencontrer des grands pontes, des sages-femmes, des pédiatres et des psys, ça aide évidemment. Par exemple, lorsque mon fils a eu du mal à ne plus porter de couches, tous ces conseils ont été extrêmement précieux. Dernièrement, nous avons fait une émission sur « le jeu avec les bébés », et tous les conseils sont bons à appliquer, et aident à être maman. Après, il ne faut pas se culpabiliser, ne pas appliquer tout ça ne fait pas de nous des mauvaises mères. Mais ils apportent des clés pour faire au mieux.

« La Maison des Maternelles est un programme dans lequel on ne peut absolument pas tricher »

Comment réussit-on à innover quand le format existe depuis de nombreuses années ?

On innove en regardant ce qu’il se passe autour de soi, et comment font les jeunes mamans. Et ce qui nous aide beaucoup, c’est notre hyperactivité sur les réseaux sociaux. Le fait d’être en direct nous permet d’être beaucoup plus réactifs. Ils font partie intégrants du talk-show et les commentaires que l’on reçoit sont diffusés en direct. Il y a quelques années, on ne proposait que de la littérature jeunesse en fin d’émission, à présent, on présente des applications, ou des jeux numériques. Ces réseaux sociaux nous permettent encore une fois de véritablement libérer la parole dans La maison des maternelles.

L’émission est-elle déjà assurée de revenir la saison prochaine ?

Pour le moment, rien n’est signé. Mais je sais que c’est la volonté de France 5 et que les signaux sont plutôt au vert. J’ai appris à ne pas me réjouir trop vite, j’attends de voir !

Quel regard portez-vous sur les programmes destinés à la jeunesse ?

C’est un domaine que je connais assez peu finalement, à part les Zouzous sur France 5. Je trouve qu’honnêtement il n’y a plus beaucoup de programmes dédiés aux enfants. Je pense à des émissions de ma génération comme Le Club Dorothée ou Casimir. Je trouve dommage que le jeune public n’ait pas des émissions de ce genre. Dans un sens, lorsque j’animais On est pas que des cobayes !, c’était en direction d’enfants un peu plus grands où l’on pouvait vraiment apprendre des choses en s’amusant. Je trouvais ce format assez culte !

« Les réseaux sociaux nous permettent encore une fois de véritablement libérer la parole »

Avez-vous regretté la suppression de l’émission ?

Oui totalement. Après, ma théorie c’est que ce n’était peut-être pas une émission pour France 5, elle faisait un peu OVNI dans la grille et aurait peut être eu d’avantages sa place sur France 4.

Vous êtes sur France 5 depuis 2011, avez vous d’autres projets avec la chaîne ?

Oui cela va faire six ans, et je me sens à ma place. La chaîne savait que je voulais absolument animer Les maternelles, d’autant plus que j’étais enceinte jusqu’aux dents (rires). En dehors de ça, j’ai déjà réalisé trois documentaires pour France 5, et la réalisation est un exercice dans lequel je m’éclate. C’est une chaîne très ouverte à nos propositions. On m’a demandé l’autre jour si « France 5 était vraiment le nouveau Canal + ». On nous fait réellement confiance, nous avons un espace de liberté totale dans nos émissions, rien n’est policé, et c’est vraiment agréable.

En 2007, vous avez sorti un roman sur le PAF appelé Lostory. Auriez-vous envie d’écrire à nouveau ?

C’est un livre que j’ai écrit il y a très longtemps. Je ne suis pas écrivain dans l’âme donc je ne ressens pas ce besoin d’écrire absolument. Ça me demande beaucoup d’effort et de discipline. Ce roman à l’époque était un exutoire. Après la vie est longue, peut être qu’un jour j’aurais besoin d’un nouvel exutoire ! Mais assurer mon direct tous les matins m’occupe déjà beaucoup (rires).


- La maison des Maternelles, du lundi au vendredi, à 9 heures sur France 5.



FRANCE 5   LES MATERNELLES  




comments powered by Disqus
 On vous recommande
La maison des Maternelles : record d'audience pour Agathe Lecaron, France 5 devant TPMP
La maison des Maternelles : Agathe Lecaron réalise son record d'audience, devance M6 mais reste derrière TPMP
La maison des Maternelles : audiences en légère baisse pour Agathe Lecaron le matin sur France 5
 Dans l'actu

Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales - Affichez les news TV sur votre site

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2017