mardi 28 octobre 2014 à 19:12 par

David Carreira (30 ans du Top 50) : « Le succès ne veut pas tout dire »

David Carreira a débuté sa carrière il y a tout juste un an en France. Après plusieurs années de succès au Portugal, le chanteur et acteur connait un succès grandissant et son album « Tout recommencer » est déjà disque d’or. À l’occasion de la deuxième soirée spéciale des 30 ans du Top 5, David Carreira a été convié par M6 sur la scène du Palais des Sports. Il s’est confié à Toutelatele sur ses ambitions dans la chanson, mais aussi dans la comédie.

David Carreira (30 ans du Top 50) : « Le succès ne veut pas tout dire »
©PIERRE OLIVIER/M6 

Benjamin Lopes : Vous participez aux 30 ans du Top 50 sur M6. Pourquoi avoir accepté de vous associer avec cet évènement qui surfe sur la nostalgie ?

David Carreira : Je suis toujours resté très lié à tout ce qui s’est fait en musique en France, et le Top 50 réunit tout ça. Cet évènement met aussi en avant ce qui a été fait ailleurs et qui a marché en France. C’est la musique que j’ai écoutée quand j’étais enfant, et donc ça me touche forcément.

À quel titre phare du Top 50 avez-vous été associé ?

J’ai interprété « Un, dos, tres » de Ricky Martin, et le tournage s’est très bien déroulé. Je n’aurais jamais pensé que j’allais chanter cette chanson dans ma vie. C’était donc marrant. Je ne fais pas partie de cette génération de chanteur qui a connu le succès à l’époque du Top 50 et c’était donc sympa au final de pouvoir y participer en interprétant ce titre.

C’est une manière aussi de faire la promotion de votre album, « Tout recommencer », où l’on retrouve d’ailleurs de nombreux featuring. Comment se sont passées ces collaborations ?

Tout s’est déroulé très naturellement. Pour Snoop Dogg, je travaillais avec ses producteurs à Los Angeles pour mon deuxième album portugais. J’ai fini par le rencontrer lui, et Eddie Murphy dans les studios. Je lui ai montré ce que je faisais. Il a aimé un de mes gimmicks, on a commencé à échanger, et un duo est né.

Concernant Tal, vous partagez la même maison de disque, Warner Music. L’avez-vous démarché de cette manière ?

J’ai rencontré Tal à Lisbonne où elle enregistrait son clip. Gary Fico, qui a produit plusieurs des chansons de son premier et deuxième album, nous a alors présentés. Elle est venue dîner à la maison. On a parlé de musique. On est de la même génération. On a fini par décider de partager un titre ensemble. Il n’y a donc pas eu de réellement démarche à proprement parler, tout s’est fait naturellement. Et puis, on se retrouve ensemble sur le plateau du Top 50 sur M6.

Dans votre album, on retrouve le titre « Obrigado la famille ». On sait que votre famille est très exposée médiatiquement au Portugal. Est-ce un hommage ?

C’est un hommage à ma famille et à mes amis. Cette chanson me permet de remercier tous ceux qui me suivent, qui m’aident et qui me soutiennent dans les moments de galères. J’interprète ce titre avec Dry que je ne connaissais pas à la base. Aujourd’hui il fait partie de ma famille, c’est donc assez symbolique.

« Je voulais repartir de zéro pour me permettre d’évoluer »

Au Portugal, Tony Carreira, votre père, est une célébrité. En France, il est moins connu. Vivez-vous mieux le fait de ne pas être directement affilié à votre père pour débuter votre carrière ici ?

J’ai appelé cet album « Tout recommencer », car c’est justement une nouvelle aventure. Quand j’ai commencé il y a un an en France, personne ne me connaissait. Au Portugal, je n’ai pas dû passer par cette étape. Je voulais repartir de zéro pour me permettre d’évoluer. J’ai grandi. Je suis maintenant le petit nouveau et je me sens encore plus jeune du coup (rires).

Votre père s’est aussi lancé en France en 2014. Évoluez-vous en famille ?

Mon père ressent la même chose que moi, car il repart également de rien. Il a cependant 25 ans de carrière derrière lui au Portugal, donc ce n’est pas la même chose. C’est un challenge encore plus grand et c’est courageux.

Comment avez-vous ressenti l’accueil du public français ?

Je ne m’attendais pas du tout à ça. Tout a été très rapide. Je n’ai que trois singles en France pour le moment, et un album qui est déjà disque d’or. C’est juste énorme. J’ai débuté ma carrière au Portugal, mais j’ai toujours voulu faire un disque français. C’était évident pour moi vu que je suis né ici. J’ai réalisé un rêve de môme.

Vous avez débuté dans la série Morangos com Açúcar, diffusée sur la première chaîne privée portugaise, TVI. Cette expérience a-t-elle été formatrice ?

C’était génial, car c’est ce qui m’a permis d’aller vers la musique. C’était une sorte d’High School Musical en version portugaise. On ne faisait que chanter et danser. J’ai toujours aimé la musique, mais je ne pensais pas que j’allais en faire. Cette série a été le déclic. C’est donc une superbe expérience.

Mais vous ne vous êtes pas totalement détaché de la comédie puisqu’en 2012 vous jouiez dans la telenovela Louco Amor sur TVI. Vous aviez alors un rôle plutôt amusant…

Mon rôle était un peu bizarre en fait (rires). Mon personnage subissait beaucoup de drames, mais il était rigolo dans le même temps. Je jouais un môme qui avait des problèmes de famille. Sa mère était morte. Il sortait alors avec une femme plus âgée que lui. Il était tombé sous le charme d’une cougar en fait. C’était très amusant à jouer.

Partie 2 > Sa participation à Danse avec les stars et ses projets dans la comédie

Page 1 sur 2 SUIVANT 


  A LIRE AUSSI  
¤ David Carreira perd Danse avec les stars, près de 50% du public devant le concours de danse

¤ Le Mag : avec David Carreira, Matthieu Delormeau au plus bas sur NRJ12


M6   DIVERTISSEMENT  




- La deuxième soirée des 30 ans du Top 50 est diffusée ce mardi 28 octobre à partir de 20h50 sur M6.





comments powered by Disqus

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (mercredi 12 décembre 2018) : Harry Quebert large leader, Stéphane Plaza plus fort que Mystère au Louvre

Audiences TV prime (mercredi 12 décembre 2018) : Harry Quebert large leader, Stéphane Plaza plus fort que Mystère au Louvre


AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (mercredi 12 décembre 2018) : DNA toujours devant NOPLP, C à vous et Quotidien au top, TPMP résiste

Audiences TV access (mercredi 12 décembre 2018) : DNA toujours devant NOPLP, C à vous et Quotidien au top, TPMP résiste


INTERVIEW
Sophie Davant (Affaire conclue) : « Je ne voudrais pas qu'on tue l'émission... »

Sophie Davant (Affaire conclue) : « Je ne voudrais pas qu’on tue l’émission... »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2018