samedi 14 mai 2016 à 20:56 par

Eurovision 2016 : Quels sont les gagnants potentiels face à Amir ?

Eurovision 2016 : Quels sont les gagnants potentiels face à Amir ?
©France 2 

Ce samedi soir, le 61e Concours Eurovision de la chanson couronnera son vainqueur. 26 pays s’affrontent pour repartir de Stockholm (Suède) avec le prestigieux trophée. À quelques minutes de la retransmission en direct sur France 2, petit tour d’horizon des principaux concurrents de notre représentant français, Amir.

L’Est envoie du lourd !

Archi-favorite, la Russie ne compte pas laisser la victoire lui échapper comme l’an dernier. Son représentant, Serguey Lazarev, mise sur une mise en scène impressionnante, une chanson très efficace et, cerise sur le gâteau, un ordre de passage très favorable (il chantera en 18e position, vers 22h20). Seule ombre au tableau : l’Espagne, qui lui succédera sur scène, propose également un morceau très rythmé.

Voisine et souvent rivale, l’Ukraine pourrait bien déstabiliser le géant russe. Jamala présente un texte engagé sur la déportation des Tatars de Crimée par Staline en 1944. Bruno Berberes, ancien chef de la délégation française à l’Eurovision et dénicheur des talents de The Voice, en a fait sa gagnante. Le public, qui la découvrira vers 22h34 (21e position), adhérera-t-il ?

Avec Iveta Mukuchyan, l’Arménie (qui passe en dernier, un peu avant 22h55) peut arbitrer le duel russo-ukrainien. Sa voix puissante, sa plastique ravageuse et une proposition visuelle à base d’hologrammes sont autant d’atouts. Sans compter la forte diaspora arménienne dans toute l’Europe...

Pays le plus à l’Est parmi les participants, l’Australie a trouvé en Dami Im une prétendante sérieuse à la victoire. Sa prestation vocale est impeccable et la réalisation est très soignée. L’artiste d’origine sud-coréenne passera en 13e, vers 22h.

Les filles qui font la différence

La gent féminine est très nombreuse pour ce cru 2016. Difficile pour les différentes concurrentes de se démarquer. Mais certaines sont parvenues à sortir du lot et vont certainement marquer les esprits.

Malgré sa tenue kitsch au possible - elle s’éclaire même en fin de chanson, Poli Genova espère offrir à la Bulgarie sa première victoire grâce à un refrain très entêtant. Lors de la demi-finale, Marianne James et Jarry étaient conquis. Le public se fera un avis autour de 21h28 (8e position).

L’Espagne, qui aura la lourde tâche de se produire juste après le favori russe (19e prestation de la soirée, diffusée vers 22h25), propose un morceau puissant et très rythmé. Pour qu’on retienne sa prestation, la pétillante Barei a conçu un pas de danse très personnel et a même prévu de simuler une chute au beau milieu de sa prestation.

Avec le pari audacieux de chanter intégralement en français, l’Autriche (qui passe 24e sur 26 participants) peut créer la surprise. La jeune Zoë mise sur de la pop acidulée. Pour nos oreilles francophones, les paroles paraissent simplistes mais ça sonne bien et ça apporte un vent de fraîcheur. C’est ce que l’Europe retiendra sans doute !

Les beaux gosses qui font de l’ombre à Amir

À l’Eurovision, le physique compte aussi. On pense à tort que cela ne concerne que les filles. Le public, les passionné(e)s, les motivé(e)s, celles et ceux qui prennent leur téléphone pour voter ont plutôt tendance à aimer les jolis garçons ! Par chance, Amir est de cette catégorie. Mais il n’est pas le seul...

La Lettonie, pour la 8e prestation de la soirée (passage prévu vers 22h30), reprend un univers musical qui lui avait réussi l’an dernier. C’est d’ailleurs la représentante de l’an dernier, arrivée 6e, qui a composé le titre de son successeur. Ajoutez à cela le talent d’interprète de Justs et vous obtiendrez une sélection bien classée.

La Pologne joue la carte « chanteur à voix » avec Michal Szpak et sa ballade entraînante. Il montera sur scène juste après la France (12e) autour de 21h55.

La Suède est le seul pays nordique à être présent en finale. Et pour cause : pays organisateur, il est qualifié d’office ! Le jeune Frans (chanson nº8, à écouter vers 21h42) devrait ainsi faire le plein de points auprès de ses voisins, un « matelas » confortable pour se hisser au sommet du classement. Il n’en espérait pas tant... Et la télévision suédoise, qui a déjà dû organiser deux fois l’événement en 4 ans, non plus !

La France jamais si proche de la victoire !

Dans les coulisses de l’Eurovision cette année, il arrive d’entendre des étrangers fredonner « You-hou-hou-hou-hou ». Incroyable ! Grâce à une campagne de promotion très active à destination de l’étranger, Amir a réussi à se faire une place parmi les favoris. Ces dernières semaines, notre représentant a même trusté provisoirement la tête des pronostics des bookmakers !

Après quelques tâtonnements lors de son arrivée à Stockholm, Amir a pris ses marques sur scène. Le visuel, assez simple mais très soigné, le présente au milieu de l’univers. Cette proposition sera-t-elle suffisamment marquante pour propulser la France dans les étoiles ?

En tous cas, la France devrait renouer avec le top 10. Lors de la dernière conférence de presse d’Amir vendredi soir, certains journalistes présents se sont même aventurés à interroger les représentants de France 2 sur la ville qui serait choisie si la France devait organiser le prochain Concours.



FRANCE 2   DIVERTISSEMENT   EUROVISION  




comments powered by Disqus
 On vous recommande
Marianne James (Eurovision 2016) : « J'ai entendu les critiques et souhaité que la folie soit débarrassée de l'hystérie »
Amir (Eurovision 2016) : « Quelque chose de très positif se passe entre Barei et moi »
Stéphane Bern (Eurovision 2016) : « Amir mérite un beau résultat ! Et la France en a besoin… »
 Dans l'actu

Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales - Affichez les news TV sur votre site

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2017