samedi 14 septembre 2013 à 20:04 par

Kiefer Sutherland (Touch) : « Je n’avais pas envie de ce projet ! »

Kiefer Sutherland (Touch) : « Je n’avais pas envie de ce projet ! »
©FOX 

Ce samedi 14 septembre, M6 donne le coup d’envoi de sa nouvelle série américaine, Touch. Mêlant fantastique, ésotérisme et émotion, elle suit le destin d’individus à travers le monde. A priori, rien ne les relie, mais en réalité leurs vies sont interconnectées.... Kiefer Sutherland, héros de 24, incarne Martin Bohm, un veuf qui peine à communiquer avec Jake, son fils autiste de 11 ans. Mais tout va changer lorsque le papa désabusé comprend que sa progéniture possède un don incroyable, celui de voir l’immense toile invisible qui relie tous les êtres humains.

Dans un entretien accordé à TV Line avant le début de la série, Kiefer Sutherland expliquait le principe de cette série procédurale. « Certains personnages apparaîtront dans des arcs scénaristiques de plusieurs épisodes, mais Tim [Kring, créateur de la série, ndlr] et moi savons, de nos expériences respectives sur Heroes et sur 24, qu’il y a de nombreux avantages à proposer des épisodes bouclés. Donc, dans chaque épisode, il y aura un début, où Jake fait face à un nouveau personnage, un milieu, ou Jake et Martin tentent de résoudre la situation, et une fin »

Sur ce retour à la télévision après 24, l’acteur confie qu’il « n’avait pas envie de ce projet » au départ. « Ce qui m’a toujours attiré dans le personnage de Jack Bauer, c’était de savoir qu’il ne gagnerait jamais. Bien sûr, il aurait ses petites victoires, mais au final, il ne pourrait jamais vraiment connaître le bonheur complet » a-t-il expliqué sur son rôle dans 24 avant de faire une analogie avec Touch, où le père sait qu’il ne peut communiquer avec son fils.

Enfin, quant aux personnages secondaires, Kiefer Sutherland indique son intérêt particulier pour le personnage de Danny Glover. «  Il pense que nous avons mal diagnostiqué ces enfants, qu’ils ont en réalité un moyen de communiquer très avancé que nous ne pouvons pas comprendre et qu’il est plus simple pour nous de les considérer comme autistes ».

Sur ce thème de l’autisme, ce dernier est d’ailleurs très prudent « Tim Kring se sent très responsable par rapport à ce sujet et à la façon dont il le traite dans la série. Nous n’allons donc pas inventer n’importe quoi, mais partir de la médecine et ce que les docteurs connaissent déjà ».



  A LIRE AUSSI  

SERIES TV   REVUE DE PRESSE   TOUCH  









LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME


Audiences TV prime (mercredi 13 novembre 2019) : Good Doctor recule, Nina respire avec Le meilleur pâtissier, Room déçoit sur Arte

AUDIENCES TV ACCESS


Audiences TV access (mercredi 13 novembre 2019) : Demain nous appartient respire, TPMP et C à vous au top, Canal+ faible


INTERVIEW


Anthony (Les Marseillais vs le Reste du monde 4, W9) : « Avec Camille, j’avais besoin d’un break... »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019