Miss France 2011 : les révélations de Laury Thilleman

Miss France 2011 s’appelle Laury Thilleman. Qu’on se le dise, cette nouvelle reine de beauté a du caractère et ne compte pas se laisser marcher sur les pieds. Originaire de Brest, la jeune femme débute son règne alors que la guerre des clans entre Sylvie Tellier et Geneviève de Fontenay n’est pas terminée. Pour elle, pas de doute, les Français l’ont élue. Miss France 2011 revient sur ses premiers jours de règne et sa nouvelle vie parisienne, entre plateaux télé et séances photo.

Publié le jeudi 16 décembre 2010 à 16:41
par
Miss France 2011 : les révélations de Laury Thilleman
©TF1/G.Bedeau 

Alexandre Raveleau : Votre élection a eu lieu le samedi 4 décembre, en direct sur TF1. Les habits de Miss France 2011 vous conviennent-ils ?

Laury Thilleman : Peu à peu, j’essaie de redescendre de mon petit nuage. Chaque jour, il y a de nouvelles surprises qui me font immédiatement redécoller ! Plus les jours passent et plus je me sens bien. J’ai maintenant un an pour en profiter à fond.

Depuis votre couronnement, vous êtes au cœur de l’actualité. Comment avez-vous ressenti ces premiers jours sous les feux des projecteurs ?

Mes parents m’ont toujours appris à garder la tête froide. Je suis Miss France 2011 mais, surtout, je reste Laury Thilleman. J’apparais avec mes qualités, mes défauts et mes propres opinions. Sylvie Tellier, qui m’accompagne dans la plupart de mes déplacements, me conseille d’ailleurs de rester la plus naturelle possible. Il ne s’agit pas de fabriquer un personnage.

Devenir Miss France provoque un changement de vie radicale. Comment s’organisent vos journées ?

Avant toute chose, j’ai découvert la vie parisienne ! Je ne connaissais la capitale qu’en tant que simple touriste. J’habite désormais l’un des plus beaux quartiers. Que demander de mieux ? De manière classique, mes journées démarrent avec des interviews par téléphone, puis direction les plateaux télé ou radio. J’ai également beaucoup de séances photo. C’est un métier à plein temps.

Reste-t-il encore un peu de place pour la Bretagne dans votre agenda de ministre ?

Plus que jamais ! Mon titre glorifie un peu cette région bien souvent oubliée. Il n’y avait plus eu de Miss France de Bretagne depuis 1961, un demi-siècle ! Pour remercier tous les Bretons, je leur ai réservé de belles surprises. Mon retour là-bas est prévu le 18 décembre. J’ai vraiment très hâte de revoir ma famille et mes proches du côté de Brest.

Vous n’avez jamais caché que vous étiez en couple. Votre vie publique et votre vie privée sont-elles compatibles ?

Avec mon ami, nous avions pris le temps d’en parler avant mon départ. Tout se passe très bien entre nous. Chacun sait qu’il doit faire des concessions. C’est sûr qu’on ne se verra pas beaucoup au cours des prochains mois. Il a compris que ce que je vis est extraordinaire.

Devenir Miss France, était-ce un rêve de petite fille ou bien le fruit d’une succession de hasards ?

Je n’étais pas prédestinée à devenir Miss Bretagne. Pour tout vous dire, je faisais un peu de mannequinat, en plus de mes études. Pour compléter mon book, j’avais fait appel à un photographe qui s’appelle Stéphane Godard. Il connaissait les gens du comité de Miss régionale. Il leur a envoyé mes photos. Et puis ils m’ont demandé si je voulais bien m’inscrire au concours de Miss Bretagne Nord. La machine s’est enclenchée à ce moment-là.

Avez-vous hésité à participer à ce premier concours de beauté ?

Non, je trouvais que c’était de toute façon une bonne expérience. Une ligne de plus sur mon CV...


En parallèle du concours Miss France, Geneviève de Fontenay a organisé la première édition de Miss Nationale. Avez-vous suivi les polémiques qui ont entaché l’année 2010 des Miss ?

Tout cela ne m’a jamais trop touché. Lorsque je me suis engagée pour Miss Bretagne, je me suis inscrite pour Miss France. Il existe énormément de concours nationaux en France. En voilà un de plus.

Tout ce qui touche de prêt ou de loin à Geneviève de Fontenay ne vous intéresse pas particulièrement ?

Pour moi, son image est un peu dépassée. Je n’ai que 19 ans alors je n’ai pas spécialement beaucoup de souvenirs d’elle en tête. Sylvie Tellier fait une très bonne ambassadrice pour Miss France. Elle a apporté une modernité à un concours qui pouvait être perçu comme ringard. Je suis très contente d’avoir participé à l’aventure cette année.

Seriez-vous prête à rencontrer Barbara Morel, Miss Nationale 2011 ?

Ce n’est pas envisagé... j’attends de voir ! Il n’y a de toute façon qu’une seule Miss France 2011. J’ai été élue par des millions de Français, avec 35% des voix. Je pense avoir plus de légitimité. Il n’y a pas de comparaison possible.

Beaucoup de polémiques ont transformé le règne de certaines Miss France en cauchemar. Etes-vous sûrs de n’avoir rien à vous reprocher, photos ou vidéos ?

Selon les informations que j’ai eues, le net a déjà été fouillé. Une semaine après mon élection, le mot clé le plus recherché sur le web était « Laury Thilleman nue » ! S’il devait y avoir quelque chose, ce serait donc depuis longtemps à la une des journaux. D’ailleurs, j’ai vu que des photos de Miss Nationale avaient été publiées.

Etes-vous cliente de vos prestations télévisées ?

Je me tiens au courant de tout ce qui se dit sur moi. J’essaie donc de revoir les émissions auxquelles j’ai participé. Il n’y a que le 13 heures de Claire Chazal que je ne préfère pas trop regarder... Il s’agissait de ma première intervention en direct, avec une oreillette en plus... J’étais un peu déstabilisée et puis bien stressée. Parler à une caméra n’est pas donné à tout le monde. Dans quelques mois, on en rigolera ! (rires)

Que dire de votre cascade chez Laurent Ruquier ? (lors de l’émission On n’est pas couché sur France 2, Laury Thilleman a chuté de son fauteuil pendant le sketch de Jonathan Lambert, ndlr)

Ah oui, c’est vrai ! (rires) Tout le monde a bien ri, moi comprise ! Rien n’a été coupé au montage. Mais, je me suis relevée bien vite parce que j’avais vraiment peur que Jonathan Lambert me saute dessus !

Avez-vous déjà pensé au lendemain de votre règne ?

Attendez que je profite de mon année ! Pour vous répondre franchement, la communication et l’audiovisuel me plaisent bien. Mes envies vont se préciser dans les mois à venir. Animatrice télé me dirait bien quand même (rires). Cette année, je récupère les cartes de visite et je crée mon réseau professionnel !

TF1   DIVERTISSEMENT   MISS FRANCE  



LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (dimanche 26 janvier 2020) : San Andreas en tête sur TF1, La fille du train (France 2) et Capital (M6) séduisent

Audiences TV Prime (dimanche 26 janvier 2020) : San Andreas en tête sur TF1, La fille du train (France 2) et Capital (M6) séduisent

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (dimanche 26 janvier 2020) : Canal Football Club en nette hausse sur Canal+, 66 minutes rechute, Animaux à adopter en forme

Audiences TV Access (dimanche 26 janvier 2020) : Canal Football Club en nette hausse sur Canal+, 66 minutes rechute, Animaux à adopter en forme


INTERVIEW
Margaux, plus grande maestro de N’oubliez pas les paroles : « Kévin m’a dit qu’il était ravi que la numéro un soit une femme »

Margaux, plus grande maestro de N’oubliez pas les paroles : « Kévin m’a dit qu’il était ravi que la numéro un soit une femme »

ON VOUS RECOMMANDE

Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020