lundi 29 avril 2019 à 18:35 par

Paga (Les Marseillais, W9) : « Avec Adixia, on est à l’abri de rien... »

Depuis le lundi 18 février, Paga est à la tête des Marseillais Asian Tour sur W9. Le pilier de l’équipe sudiste a récemment fait face au retour de son ex Adixia. Il se confie sur leurs retrouvailles et sur son avenir au sein des Marseillais.

Paga (Les Marseillais, W9) : « Avec Adixia, on est à l’abri de rien... »
©Capture W9  

Benoît Mandin : Depuis le lundi 18 février, vous êtes à l’affiche des Marseillais Asian Tour sur W9. Comment avez-vous appréhendé cette nouvelle saison ?

Paga : Franchement, au top du top. Je suis partie en tant que célibataire donc aucun stress à avoir. J’avais juste une petite pointe au cœur de retourner en Asie là où je m’étais marié avec Adixia. Dans ma tête, je partais célibataire donc j’étais au top.

Aviez-vous une appréhension autour d’une arrivée possible d’Adixia dans l’aventure ?

Avec Adixia, on est à l’abri de rien. Elle voulait arrêter la télé, mais à tout moment elle peut venir deux, trois jours parce qu’elle en ressent le besoin ou pour embêter. Franchement, Adixia est particulière donc on ne sait jamais à quoi s’attendre. Un coup c’est oui, un coup c’est non, un coup c’est blanc, un coup c’est noir… Je ne m’étais pas mis en tête que j’allais revoir Adixia à travers Les Marseillais Asian Tour.

À travers votre rapprochement avec Ness, parleriez-vous de nouveau départ ?

Nouveau non, car cela fait un an et demi que je me suis séparé d’Adixia. Entre temps, j’ai eu Julia en Australie et Elsa dans Moundir et les apprentis aventuriers. Ce n’est pas un nouveau départ, je parlerais plus d’un cap avec moins de rancœur et plus de liberté. Mon objectif était de kiffer à 100% mon aventure.

Les Marseillais Asian Tour ont été marqués par de nombreuses arrivées. Comment avez-vous vécu les tensions qu’elles ont suscitées ?

Concernant Maeva, on l’a vu naître dans Les Marseillais. Il n’y a plus de surprise. Elle est très jeune, a un caractère trempé et aime bien plaire. Elle veut toujours avoir le dernier mot. Pour ma part, cela a été très facile à gérer, mais cela a été moins le cas pour Greg et Nacca. Ils voulaient se mettre en couple avec elle, mais Maeva a de la poigne. Et pour Julien Bert, j’ai eu des règlements de compte avec lui suite à ce qui s’était passé dans Les Marseillais vs Le reste du monde. Je n’ai pas de rancœur.

« Adixia aura toujours une petite place dans mon coeur »

À l’image de Jessica Thivenin, avez-vous été agacé par un « remake » du couple Carla / Kevin ?

On connaît l’amour, c’est « Je t’aime, moi non plus ». Je pense que Carla et Kevin sont maintenant faits pour être ensemble. Quand ils se sont connus il y a quatre ans, ils n’étaient pas encore prêts. Il aura fallu plus de trois ans et demi à la télévision pour que ça soit le cas. Carla est enceinte et on voit bien que Kevin est heureux. Du moment que ça ne sent pas le fake, le « remake » peut continuer dix ans, ça ne me gêne pas.

Comment définiriez-vous votre rôle au sein des Marseillais ?

Je suis un couteau suisse extravagant. Avec Julien Tanti, on est les anciens et on a fait progresser Les Marseillais. Depuis Miami, les téléspectateurs ont pu assister à une grosse évolution. Je suis capable de tout faire !

Le mardi 23 avril, Adixia, Tressia, Jordan et Vincent ont rejoint Les Marseillais Asian Tour. Dans quel état d’esprit étiez-vous quand vous avez découvert l’arrivée des Ch’tis ?

Cela a été un choc parce que je ne voulais pas retomber dans les travers avec Adixia. Je le sais que cette fille me fait tourner la tête. Le problème de la revoir en Thaïlande était que ça m’a rappelé beaucoup de souvenirs notamment le mariage. Je me suis dit : « Mince, comment je vais gérer tout ça ? ». Je redoutais qu’elle m’annonce être célibataire. D’apprendre qu’elle était en couple m’a rassuré. Au final, ça ne s’est pas passé comme prévu… Le jeu des problèmes est arrivé et on a fait le divorce. Pendant quatre ans, on a vécu des choses extraordinaires donc j’ai du mal à l’oublier.

À quoi peuvent s’attendre les téléspectateurs dans les prochains épisodes ?

Les retrouvailles vont prendre une tournure plutôt chaleureuse. Cette histoire se termine quand même bien parce qu’on accepte tous les deux le divorce. J’ai bien géré le jeu des problèmes donc cela a permis d’éviter des tensions. Les Ch’tis repartent dans la bonne humeur. Adixia aura toujours une petite place dans mon cœur.

Face à l’arrivée d’Adixia, Ness s’estime « trahie » et a le sentiment de « tout perdre »…

Honnêtement, je ne me dis pas que je vais perdre Ness. J’ai un tempérament à me laisser vivre. Je ne calcule pas et je ne réfléchis pas. Je ne savais pas réellement à quoi m’attendre. J’ai pris le risque de rester moi-même à 100%. Bien que ça se soit arrangé, je ne suis plus avec Ness aujourd’hui.

« Avec Julien Tanti et Jessica Thivenin, on peut faire trembler pas mal de télé-réalité »

Estimez-vous que les histoires d’amour et les clashs sont un cocktail nécessaire pour faire le succès d’une émission de télé-réalité ?

Avec Les Marseillais, on est parti tellement de loin pour construire un socle solide avec des racines profondes. À la base, on ne connaissait pas trop la télé-réalité. Naître avec a fait que l’on était naïf. On ne savait pas trop où cela allait nous mener. Dès le premier jour, on a compris que ça allait être fort puisque tout explosait sur les réseaux sociaux. Les audiences ont cartonné donc on a fait une deuxième saison. Les Marseillais n’ont pas la même vision que les autres télé-réalité. Tout le monde arrive, veut buzzer, faire des placements de produit et se montrer. Ce n’est pas comme cela que ça marche ! Le secret de la réussite est d’avoir un bon casting, de faire une émission avec une belle chaîne et d’avoir des candidats naturels comme Julien Tanti, Jessica Thivenin et moi. À nous trois, on peut faire trembler pas mal de télé-réalité même 99% d’entre elles.

En quoi est-ce important pour vous de participer à chaque saison des Marseillais ?

C’est devenu un rituel. Je vais faire ma seizième saison avec Les Marseillais. Je compte aussi Moundir et les apprentis aventuriers, car c’est produit par Banijay (producteur des Marseillais, ndlr) et diffusé sur W9. Nabilla n’a pas ce parcours !

Comment expliquez-vous le succès des Marseillais ?

Le succès vient déjà du fait que l’on est Marseillais ! À l’image des Ch’tis, un Marseillais est atypique. Si W9 était allé chercher les Bordeaulais, les Bretons ou les Parisiens, ça n’aurait pas été pareil. Pour moi, les plus différents de toute la France sont les Marseillais et les Corses. Le nom « Marseillais » parle tout de suite aux gens avec l’OM et le public nous a suivis tout au long de ces années. Les téléspectateurs ont pu voir mon évolution de la rencontre avec Adixia à notre mariage et le divorce aujourd’hui. Julien Tanti a commencé avec Jessica Thivenin qui est finalement avec Thibault Kuro. On voit bien que toutes ces histoires sont vraies. Carla est enceinte de Kevin, Julien a fait un enfant avec Manon et Jessica va être maman. Moi, je devais être papa avec Adixia et j’ai divorcé… Le public ressent que l’on est sincères et qu’on forme une vraie famille. En mai, il va y avoir le mariage de Julien et je serais le témoin. C’est un acte fort !

À l’image du succès des Marseillais, Adixia rêve de refaire une aventure avec Les Ch’tis. Pensez-vous qu’un retour de l’équipe nordiste est envisageable ?

Il n’y a plus de cohésion entre eux. Quand on a fait le premier Marseillais vs Les Ch’tis, c’était limite je me prenais des coups de couteau lorsque je draguais Adixia. Avec les années, ils ont lâché et c’est parti en cacahouète. Hillary, Tressia, Jordan et Vincent sont partis faire d’autres aventures. Bien que ça fait plaisir de les retrouver ensemble, on sent qu’ils ne sont plus capables de repartir pour une aventure autour des Ch’tis. Le fil a été coupé, il est irrécupérable…

Comment imaginez-vous votre avenir au sein de la télé-réalité ?

Je vais tirer le plus que je peux. Dès que mon heure aura sonné, je partirais surement dans le cinéma, cela me plairait bien. Je pense avoir le profil pour et en être capable. Je prends tout ce qui est à prendre avec Les Marseillais. Qui sait, je finirais peut-être chanteur dans un bal du dimanche (rires). Avec Julien Tanti, on est animateurs du Zapping des Fratés sur 6Play. Les audiences sont bonnes. On a fait du bon boulot pour la première, on verra ce que réserve l’avenir.



  A LIRE AUSSI  
¤ Adixia (Les Marseillais, W9) : « Paga a tout gâché... »

¤ Les Marseillais Asian Tour : retour des Ch’tis, Adixia scelle Paga / Ness, W9 en hausse


REAL TV   W9   LES MARSEILLAIS A ...  




- Les Marseillais Asian Tour, du lundi au vendredi à 19h50 sur W9





comments powered by Disqus

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (dimanche 26 mai 2019) : Bienvenue chez les Ch'tis écrase les Européennes, Matrix Révolutions séduit face à Intolérable Cruauté

Audiences TV Prime (dimanche 26 mai 2019) : Bienvenue chez les Ch’tis écrase les Européennes, Matrix Révolutions séduit face à Intolérable Cruauté


AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (dimanche 26 mai 2019) : Les mystères de l'amour remontent face aux Européennes, 66 minutes regonflé à bloc

Audiences TV Access (dimanche 26 mai 2019) : Les mystères de l’amour remontent face aux Européennes, 66 minutes regonflé à bloc


INTERVIEW
Solène Hébert (Demain nous appartient) : « Entre Victoire et Georges, un deuxième drame va se jouer... »

Solène Hébert (Demain nous appartient) : « Entre Victoire et Georges, un deuxième drame va se jouer... »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019