Anne-Gaëlle Riccio

Fraîche et pétillante, Anne Gaëlle Riccio arrive sur MTV pour une toute nouvelle émission de télé réalité : MTV Dance Crew. A l’occasion de son arrivée sur la chaîne câblée, l’ancienne animatrice de Plus vite que la musique fait le point sur son (jeune) parcours et présente ce Popstar version street-dance ...

Publié le vendredi 7 octobre 2005 à 00:41
par
Anne-Gaëlle Riccio
©MTV / L.Gédébé 

Tony Cotte : Pouvez-vous nous présenter MTV Dance Crew ?

Anne Gaëlle Riccio : C’est de la télé réalité sur la street-dance et traité à la façon MTV. Il ne faut pas s’attendre à voir Star Academy. On part avec 24 danseurs présélectionnés par casting. A partir de là, le jury, composé de trois professionnels, juge et coache les participants pour retenir au final les huit candidats qui composeront le « Mtv Dance Crew ».

Tony Cotte : Pour quelles raisons avez-vous accepter d’animer cette émission ?

Anne Gaëlle Riccio : C’est avant tout un challenge pour moi. J’ai fait beaucoup de danse modern jazz et classique étant jeune, mais jamais de street dance. J’ai pris cela comme un défi. C’est également un milieu qui mérite plus d’attention.

Tony Cotte : Vous n’avez pas peur de déplaire aux passionnés de hip hop ?

Anne Gaëlle Riccio : Mon rôle est de démocratiser le discours. MTV ne cherchait pas une personne qui connaisse tout le jargon, mais plutôt de toucher Mr et Mme Toutlemonde. Faire la fille en baggy qui fait « wesh wesh yo yo » pour satisfaire une cible, ça ne m’intéresse pas.

Tony Cotte : La durée de vie des animatrices à l’antenne de MTV est assez courte. N’avez-vous pas peur de passer à la trappe ?

Anne Gaëlle Riccio : Sur toutes les chaînes où j’ai travaillé c’est la même chose...

Tony Cotte : Vous dîtes cela par rapport à votre absence sur M6 pour cette saison ?

Anne Gaëlle Riccio : Je me consacre actuellement à 100% à MTV où je me vois confier la nouvelle formule de l’émission, « la French Night ». Un retour sur M6 n’est pas exclu, je suis en bons termes avec eux. J’ai d’autres projets en cours d’année mais ce serait sur une autre chaîne hertzienne pour le coup...

Tony Cotte : A l’heure actuelle, que retenez-vous de votre parcours ?

Anne Gaëlle Riccio : Beaucoup de chance ! Ca va faire bientôt 10 ans que je fais ce métier. Il faut apprendre à se remettre en question régulièrement sinon tu deviens un gros con (rires). Mais je suis contente d’être arrivée là où j’en suis.


Tony Cotte : Vous venez de parler de « chance », le talent serait-il secondaire ?

Anne Gaëlle Riccio : On ne peut pas dire ca ! C’est fait cependant de concours de circonstances. Je suis arrivée tout à fait par hasard dans ce milieu-là. Je n’aurais jamais suivi cette voie si je n’avais pas rencontré Ness (animatrice de France 2, ndlr). Mais une carrière ne se construit pas qu’avec de la chance...

Tony Cotte : Quelle émission avez-vous préféré animer ?

Anne Gaëlle Riccio : Je dirais Télé Piège (diffusée sur TF6, ndlr). Je m’y suis sentie vraiment à l’aise tout en ayant eu peur sur le tournage. Ce fut un mélange entre l’animation et la comédie. Il fallait également laisser place à l’improvisation car on ne savait jamais comment allait réagir la « victime ».

Tony Cotte : Des aspirations d’actrices ?

Anne Gaëlle Riccio : J’ai fait beaucoup de théâtre. J’aimerais d’ailleurs reprendre aujourd’hui. Je n’ai pas l’ambition du grand écran, mais me retrouver sur les planches devant un public tous les soirs me plairait beaucoup...

Tony Cotte : Vos différentes photos quelque peu dénudées ne vous ont-elles jamais posé problème auprès des chaînes ?

Anne Gaëlle Riccio : Quand tu bosses dans l’image c’est normal que tu te fasses approcher pour ce genre de photos. Ca n’a pas posé problème à M6. Je les ai avertis et ils ont donné leur accord. Mais j’ai fait deux fois la Une de FHM ça me suffit, et encore c’était parce que je connaissais bien l’équipe, j’ai une confiance absolue en eux.

Tony Cotte : Ils vous ont tout de même gommé votre culotte à votre insu !

Anne Gaëlle Riccio : C’est vrai que je leur en ai voulu pour ça. Aujourd’hui c’est devenu une grosse blague entre nous (rires).

Tony Cotte : Suite à ce fameux cliché, ce serait peu cohérent d’affirmer que vous ne poserez jamais nue...

Anne Gaëlle Riccio : Poser nu ? Tout dépend dans quel but ! Je ne me pose pas la question, ce n’est pas dans mes projets. Il y a quelques jours Playboy m’a démarché pour faire la Une. J’ai gentiment dit non, ce n’est tout simplement pas moi.

Tony Cotte : L’argent ne vous a donc pas motivé ?

Anne Gaëlle Riccio : Ils payent pas mal mais ce n’est pas mirobolant. Il aurait pu me proposer plus ! (rires)

CABLE / SATELLITE / ADSL   MTV  



AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (dimanche 23 janvier 2022) : San Andreas (TF1) loin devant Sibyl (France 2), pas d’effet Eric Zemmour pour France 5

Audiences TV prime (dimanche 23 janvier 2022) : San Andreas (TF1) loin devant Sibyl (France 2), pas d’effet Eric Zemmour pour France 5


INTERVIEW
Tom Darmon (Ici tout commence, TF1) : « Tom va démasquer son agresseur... Il n’aura pas la tête à séduire Salomé

Tom Darmon (Ici tout commence, TF1) : « Tom va démasquer son agresseur... Il n’aura pas la tête à séduire Salomé"







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022