Avant Supervolcan, M6 teste encore ses téléspectateurs

lundi 13 juin 2005 à 00:21 |
M6/P.Olivier

« Le Yellowstone est un des plus grands volcans du monde. Il n’entre en éruption que tous les 600 000 ans. La dernière fois, c’était il y a 640 000 ans... » C’est sur cette phrase inquiétante qu’est basé le scénario du nouveau docu-fiction de M6 : Supervolcan.

Malgré le score plutôt décevant de sa première fiction d’anticipation, 3.3 millions de curieux pour 14% de part de marché, la chaîne privée persévère. Diffusée en avril dernier, 23 décembre 2008 : le jour où la France s’est arrêtée imaginait la France bloquée par un froid et des chutes de neige historiques. Le climat sera largement plus chaud pour Supervolcan puisque son héros n’est autre qu’un énorme volcan des Etats-Unis entrant en éruption. Ce scénario catastrophe a été réalisé par la chaîne anglaise BBC, connue pour ses documentaires de qualité, avec un budget monumental de 4.5 millions d’euros.

Pour la diffusion de ce docu-fiction, le mardi 14 juin, M6 a modifié son concept de base. A 20h50, la soirée débutera par le documentaire qui sera suivi à 22h50, d’un magazine présenté par le monsieur sciences de la chaîne, Mac Lesggy. Intitulé Supersvolcans : ce qui nous attend vraiment !, il sera composé de nombreux reportages aux images. Deux spécialistes seront sur le plateau pour expliquer les risques réels et les conséquences d’éruptions volcaniques dans le monde et en France. Ils répondront ainsi aux questions que soulève le téléfilm.

La programmation de cette soirée rappelle celle de France 2 il y a une semaine. La chaîne publique a innové la formule du docu-fiction en le complétant par un magazine. 2025, le futur en face était donc suivi d’une émission où Jean-Luc Delarue, entourés de scientifiques, faisait le point sur notre environnement et sa dégradation. Cependant, cette nouvelle version n’a attiré que 500 000 téléspectateurs de plus que 23 décembre 2008 : le jour où la France s’est arrêtée. Le public a préféré céder à l’humour qu’à la panique puisque 7.3 millions de personnes étaient réunies devant le film La Totale, avec Thierry Lhermitte et Miou-Miou.

Si les scénarios catastrophes ne font pas l’unanimité auprès des téléspectateurs, les chaînes ne s’arrêteront pourtant pas là. D’autres docu-fictions sont prévus avec pour thème le retour de la variole, la fin du monde, les avalanches ou encore l’invasion de rats d’une ville. Les effets spéciaux seront donc plus que jamais au service de la vulgarisation scientifique.

Mac Lesggy sera sur donc tous les fronts cette semaine. Animateur de E=M6 depuis 1991, tous les dimanches à 20h05, on a pu le retrouver dans d’autres programmes tels que J’ai décidé de maigrir ou encore aux côtés de Benjamin Castaldi dans la série d’émissions Le grand test. C’est d’ailleurs dans un nouveau dérivé de ce divertissement que l’on retrouvera le duo.

En effet, ce soir à 20h50, les 80 questions porteront sur la France, son histoire, sa culture et son terroir en présence d’invités et du public composé de 200 personnes. Celui-ci sera divisé, comme à son habitude, en cinq groupes : les majorettes, les chefs cuisiniers, les maires, les policiers et les Martin.

Les diffusions du grand test et ses différentes versions ont un succès plus ou moins honorable (entre 3,7 et 4,6 millions de personnes pour la saison 2004/2005) mais ce soir, TF1 a sorti la grosse artillerie en diffusant le premier épisode de sa saga estivale Dolmen. Le feuilleton de l’an dernier, Zodiaque, avait attiré dès le premier volet 11.1 millions de téléspectateurs soit près de 50% de part de marché. La concurrence sera rude...

M6  


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (vendredi 1er juillet 2022) : Catastrophe pour Stéréo Club (TF1) et Camille Combal, battu par Stéphane Plaza, Tropiques criminels leader

Audiences TV Prime (vendredi 1er juillet 2022) : Catastrophe pour Stéréo Club (TF1) et Camille Combal, battu par Stéphane Plaza, Tropiques criminels leader


INTERVIEW
Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »

Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022