Beverly Hills 90210 : Que sont devenus les héros de la série ?

Jason Priestley (Brandon Walsh)

Jason Priestley (Brandon Walsh)
© 

Quand on a été la star d’une série culte pendant de longues années, il est bien difficile de rebondir pour un acteur. Et trouver un nouveau rôle récurrent est quasiment mission impossible. Mais Jason, lui, rêvait de cinéma. Pendant et après Beverly Hills, il va ainsi enchainer les navets ou « direct DVD » que ce soit au cinéma ou à la télévision. Appréciant particulièrement la réalisation, il va mettra en scène des épisodes de séries (Grosse pointe, 7 à la maison...) et des téléfilms.

Il faudra laisser passer les années pour assister à une « rédemption » de Jason Priestley, après le revers de « Tru Calling ». Depuis 2010, il tient le rôle principal de « Call me Fitz », série d’une chaîne câblée. Malgré tout le public n’a pas oublié Brandon : « Je ne pourrais jamais être agacé par le fait que les gens ont aimé cette série et qu’ils veulent en parler. Je dois simplement continuer à travailler dur pour essayer de trouver un autre personnage qui puisse être aussi marquant et que les gens oublient Brandon Walsh. Je pense que l’on peut dépasser des personnages comme celui-là, mais il faut travailler très dur. » a tenu à préciser Jason Priestley à Toutelatele.com en mai 2012 lors de la promotion de sa nouvelle série.

Shannen Doherty (Brenda Walsh)

Shannen Doherty (Brenda Walsh)
© 

Elle est incontestablement l’une des muses d’Aaron Spelling, même si la nature de leur rapport semble complexe encore aujourd’hui. Shannen Doherty s’est véritablement fait un nom grâce à la série Beverly Hills. En 1990, en phase d’être considérée comme « l’enfant chérie de l’Amérique », la jeune femme rompt rapidement avec la sympathie du public. En coulisse, la situation devient invivable, au point où, en 1994, la jeune femme est priée de quitter le tournage de la série. Aaron Spelling confirmera, des années plus tard, que les relations conflictuelles entre les autres acteurs et les fréquents retards de celle que l’on surnomme « La diva » ont été les causes de ce renvoi.

Pour autant, celui-ci l’engagera à nouveau pour Charmed, sous les traits de Prue Halliwell. L’actrice quittera une deuxième fois une série avec fracas. Plusieurs téléfilms et télé-réalité plus tard, Shannen Doherty revient sous les traits de Brenda dans la nouvelle version de 90210, le temps de quelques épisodes, puis devient l’héroïne de son propre docu-réalité sur la chaîne confidentielle WEtv avant d’être « guest star » dans Les Anges de la télé-réalité... Récemment, l’actrice a fait une brève apparition dans la comédie de NBC, The New Normal.

Tiffani Amber-Thiessen (Valérie Malone)

Tiffani Amber-Thiessen (Valérie Malone)
© 

Contrairement à la majorité du casting de Beverly Hills, Tiffani Thiessen était célèbre avant son arrivée dans la série. En effet, dès 1989, elle figure parmi la distribution de Sauvés par le gong. Le départ précipité de Shannen Doherty et la fin de son précédent rôle la pousse à rejoindre Beverly Hills, qu’elle quitte cinq ans plus tard.

Après avoir passé son temps sur le petit écran, Tiffani Thiessen tente sa chance au cinéma. Mais c’est un échec et l’actrice doit à nouveau se tourner vers la télévision, d’abord le temps de quelques épisodes dans Un toit pour trois, puis avec le rôle principal de Fastlane en 2003. L’échec de cette dernière série met un coup de frein à la carrière de la jeune femme, très peu occupée jusqu’à son grand retour dans FBI : Duo très spécial, où elle interprète Elizabeth Burke, la femme de Peter.

Jennie Garth (Kelly Taylor)

Jennie Garth (Kelly Taylor)
© 

En 2008, à l’âge de 36 ans, Jennie Garth reprenait son rôle de Kelly Taylor. Le personnage phare de Beverly Hills revenait en tant que conseillère d’orientation à l’université West Beverly High pour encadrer la nouvelle génération. Entre temps, la jeune femme a donné la réplique à Amanda Bynes dans la comédie Ce que j’aime chez toi et a participé à plusieurs téléfilms.

En 2010, son mari Peter Facinelli annonce qu’elle quitte le nouveau 90210 pour se consacrer à sa vie de famille. Pour autant, l’année suivante, après onze ans de mariage et trois enfants, les deux tourtereaux se séparent. Et après un projet de pilote pour ABC Family non retenu, l’intéressée décide de quitter Hollywood pour se ressourcer à la campagne, accompagnée des caméras de sa télé-réalité. L’émission est diffusée sur CMT, une chaîne spécialisée... dans la country !

Tori Spelling (Donna Martin)

Tori Spelling (Donna Martin)
© 

Fille du prolifique Aaron, qui n’est autre que le producteur de Beverly Hills, la rumeur veut que Tori ait du faire ses preuves pour intégrer le casting. Reste que l‘héritière a eu tout le loisir de s’entrainer dans les nombreuses séries de son cher papa, auparavant. Mais on a beau s’appeler Tori Spelling, le personnage de Donna Martin continue de lui coller à la peau comme jamais.

Comme ses petits camarades de la série, la jeune femme a donc dû se contenter, la majeure partie de son temps, à jouer dans des fictions visant à combler les grilles de programmes. Au cinéma, « Scream 2 » et « Scary movie 2 » restent ses deux succès... en guest-star ! Certes, elle a su se diversifier notamment en mettant en scène sa vie dans « Tori & Dean : Inn Love », une télé-réalité.

Maman de quatre enfants, elle joue également beaucoup avec la presse people si bien que personne ne peut oublier Tori Spelling encore aujourd’hui. Et désormais, on lui doit « Craft wars », un concours de créateurs qui a fait son arrivée il y a peu en France grâce à Vivolta.

Brian Austin-Green (David Silver)

Brian Austin-Green (David Silver)
© 

A 17 ans, Brian Austin Green intègre le casting de Beverly Hills. Dans le rôle de David, il incarne un ado, fou de musique qui se plait à animer la radio du lycée. Mais son personnage, à la base loufoque, va prendre peu à peu de l’ampleur. Un peu comme Brian tout au long de sa carrière.

Si côté cinéma, l’acteur a, comme la plupart de ses camarades de jeu, enchainer les bides, on lui a toujours ouvert les portes de la télévision. Certes, la plupart du temps, l’espace d’un seul épisode dans des séries phares comme « Les Experts » ou « Las Vegas ». En 2009, on peut le retrouver dans la peau de Metallo dans « Smallville » ou Derek dans « Terminator : les chroniques de Sarah Connor ». Sa dernière performance a marqué les esprits puisqu’il était l’amoureux de Bree dans la saison 7 de « Desperate Housewives ».

Mais si Brian Austin Green a bien du mal à faire oublier l’image Beverly Hills, il peut s’enorgueillir de faire parler de lui dans la presse people. De sa relation avec l’actrice Megan Fox (« Transformers »), il en ressort une love story, mariage et naissance inclus, qui continue de faire le bonheur des fans.

Luke Perry (Dylan McKay)

Luke Perry (Dylan McKay)
© 

Luke Perry fait partie de ces acteurs qui ont préféré quitter Beverly Hills en pleine gloire pour tenter leur aventure ailleurs et ne pas se laisser emprisonner dans un rôle. Pourtant, ce choix judicieux et osé ne sera pas payant. En 2005, il décide donc de se tourner vers le grand écran, qui va lui fermer toutes les portes, en dehors de quelques productions de seconde zone ou de films indépendants.

Face à ce triste constat, il revient à la télévision dans des fictions catastrophes sans grand budget et accepte bien malgré lui de faire son retour dans « Beverly Hills » au cours des deux dernières saisons. Reste que Luke Perry a pu porter une série sur son nom, pendant deux saisons sur Showtime, « Jeremiah » en 2002, qu’il a enchainé et produit dès la fin de ses apparitions dans « Oz ».

Depuis, en dehors du flop de « Windfall », il ne peut compter que sur quelques apparitions ou des rôles-titres dans des téléfilms sans saveur. « Je vais être lié avec lui jusqu’à ce que je meurs, mais c’est vraiment très bien. J’ai créé Dylan McKay. Il est à moi » a fait savoir Luke Perry à la presse il y a quelque temps. Un triste constat pour un acteur emprisonné dans un rôle qu’il aimerait assurément oublier...

Ian Ziering (Steve Sanders)

Ian Ziering (Steve Sanders)
© 

Dans la galaxie californienne, Steve Sanders se présentait comme étant le fils d’une actrice célèbre et d’un père business man. Le grand blond aux cheveux bouclés est tombé de son piédestal en apprenant la vérité. Le meilleur ami de Brandon a été de tous (ou presque) les épisodes du feuilleton.

Le générique de fin terminé, Ian Ziering a repris le chemin des studios... de doublage ! Biker mice, les motards de l’espace, Les Nouvelles Aventures de Spider-Man : le comédien a prêté sa voix à bon nombre de personnages animés.

En parallèle, il n’a pas complètement disparu des écrans, retrouvant Jennie Garth sur Ce que j’aime chez toi, ou apparaissant dans JAG et Son of the beach. En 2007, il a participé à Dancing with the Stars, passage quasi obligatoire pour toutes les stars des années 1990.

Gabrielle Carteris (Andrea Zuckermann)

Gabrielle Carteris (Andrea Zuckermann)
© 

Qu’est devenue Andréa Zuckerman, la bonne élève de Beverly Hills et l’amie de Brendon ? Partie de la série après seulement 5 saisons pour lancer un talk show à son nom, Gabrielle Carteris perd son pari : sa nouvelle émission est supprimée après moins d’un an d’antenne. Revenue dans la série épisodiquement, la jeune femme ne retrouve pas de rôle de grande ampleur et doit se contenter de petite apparitions dans les séries Les Anges du bonheur, JAG, NYPD Blue, Nip/Tuck ou encore Preuve à l’appui.

En 2006, elle souffre d’une paralysie partielle du visage suite à un accident de tournage. Pendant de nombreux mois, elle est forcée d’abandonner son métier d’actrice avant de recouvrir peu à peu ses capacités. Remise de ses émotions, elle décroche un rôle important dans la websérie My Alibi, avant de faire un tour du côté de The Event et de Championnes à tout prix.

Aujourd’hui, Gabrielle Carteris a mis entre parenthèse sa carrière d’actrice pour se concentrer sur son rôle de vice présidente de la SAG-AFTRA, principal syndicat des acteurs et artistes opérant à la télévision et à la radio

Kathleen Robertson (Claire Arnold)

Kathleen Robertson (Claire Arnold)
© 

Arrivée peu avant Tiffani Amber Thiessen dans Beverly Hills, Kathleen Robertson a endossé le rôle de Claire Arnold pendant trois saisons. Et la jeune femme a su faire chavirer les cœurs des garçons du lycée. Beaucoup moins ceux des producteurs une fois son départ entériné. Les films « Psycho beach party », « Scary movie 2 », « Sam, je suis Sam » ou « Hollywoodland » font partie de sa filmographie bien pauvre. Elle peut compter sur des apparitions dans « Les Experts : Miami », « New York, section criminelle » ou « Medium ».

Cependant, l’avenir semble sourire à Kathleen. En effet, à l’instar de Tiffani Amber Thiessen et Jason Priestley, il lui faudra attendre les années 2000 pour se voir confier un rôle récurrent dans une nouvelle série. Ainsi, depuis la rentrée 2011, Kathleen Robertson fait partie du casting de « Boss », série louée par la critique, où elle incarne Kitty O’Neill, l’assistante du héros, Tom Kane. Est-ce le nouveau rôle de sa vie ? L’avenir le dira à coup sûr...

Jack Eckhouse (Jim Walsh)

Jack Eckhouse (Jim Walsh)
© 

Le bon père de famille par excellence, Jim Walsh n’a jamais oublié de veiller sur ses deux grands enfants qu’étaient Brandon et Brenda. Avec Cindy, il a formé le couple le plus ouvert d’esprit de toute la côte ouest, sans en oublier quelques fondamentaux pour garder les pieds sur terre.

En 1995, les parents ont disparu de Beverly Hills pour Honk-Kong. Depuis, James Eckhouse a multiplié les apparitions, sans jamais retrouver les lustres d’antan. Dans le désordre : Ally McBeal, A la Maison blanche, Amy, FBI : portés disparus, Boston Justice, Médium, Preuve à l’appui, Las Vegas, Les Experts ou The Good wife.

Au cinéma, il a récemment été le Sénateur Boynton dans le blockbuster Avengers. A noter que James Eckhouse s’est également frotté à l’exercice de la réalisation ou du théâtre (Year of the Rabbit). Après plusieurs épisodes de 90210, il est apparu derrière la caméra de Seconde chance en 2001.

Carol Potter (Cindy Walsh)

Carol Potter (Cindy Walsh)
© 

La maman de Brenda et Brandon a toujours été disponible pour écouter et conseiller la bande d’amis de 90210. Face aux doutes, Cindy Walsh recevait dans son salon et tendait l’oreille. La sagesse par excellence, elle n’a jamais eu (ou presque) un mot plus haut que l’autre.

Son absence s’est faite tout en douceur, et ses allers-retours en Californie n’ont jamais fait bien plus de vagues. Tout autant que la carrière de Carol Potter depuis 90210...

Après des débuts sur les planches de Broadway, la comédienne a tenté une percée à la fin des années 1990 dans Sunset Beach. Plus de 130 épisodes plus tard, elle a ensuite multiplié les passages éclair, dans NYPD Blue, JAG, Greek ou Médium.

Beverly Hills : la nouvelle génération

Beverly Hills : la nouvelle génération
© 

Ancien élève de West Beverly Hills High, Harry Wilson décide de quitter le Kansas avec sa famille pour accepter le poste de proviseur dans son ancien lycée. Il emmène avec lui son épouse ses deux enfants, Annie et Dixon. Ces derniers intègrent le célèbre établissement et se font très vite des amis.

En 2008, 90210 nouvelle génération débute sur les petits écrans. À cette occasion, les fans de la série originale peuvent retrouver Jennie Garth, Shannen Doherty ou encore Tori Spelling. Luke Perry, lui, refuse. À défaut de faire son retour sous les traits de Brandon Walsh, Jason Priestley, pour sa part, passe derrière la caméra.

La première saison de la nouvelle série ne convainc guère les dirigeants de The CW qui décident de faire appel à Rebecca Rand Kirshner Sinclair, co-productrice déléguée sur Gilmore Girls, pour une écriture plus « féminine ». Cette dernière a l’ambition de s’émanciper du modèle des années 90. Les anciens visages disparaissent. Jennie Garth, rare survivante, préfère officiellement s’occuper de sa famille. À ce jour, 90210 nouvelle génération en est à sa 5e saison outre-Atlantique.




LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (dimanche 25 juillet 2021) : Marie-Francine puissante sur TF1, Hudson & Rex en baisse, Jean Gabin booste W9

Audiences TV prime (dimanche 25 juillet 2021) : Marie-Francine puissante sur TF1, Hudson & Rex en baisse, Jean Gabin booste W9

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (dimanche 25 juillet 2021) : N’oubliez pas les paroles s’effondre, Kaamelott paralysé, NRJ12 sous les 1%

Audiences TV access (dimanche 25 juillet 2021) : N’oubliez pas les paroles s’effondre, Kaamelott paralysé, NRJ12 sous les 1%


INTERVIEW
Olivier Minne (Fort Boyard) : « Si le genre n’avait pas été renouvelé, le Fort se serait totalement éteint »

Olivier Minne (Fort Boyard) : « Si le genre n’avait pas été renouvelé, le Fort se serait totalement éteint »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021