Beverly Hills, Melrose Place et Models Inc : la saga Spelling (2/3)

Publié le jeudi 30 mai 2002 à 00:00
par
© 

Aaron Spelling lance en 1990, avec la collaboration de Darren Star, le teen-soap 90210, Beverly Hills. Fort de l’énorme succès de celui-ci, ils réitèrent l’opération en créant Melrose Place, deux ans plus tard.

Pour lancer le nouveau soap, ils introduisent Jake Hanson dans l’histoire de Beverly Hills et Kelly Taylor (accompagnée de Donna, David et Steve) rend visite aux habitants de Melrose dés le 08 Juillet, date de lancement de la série, juste après Beverly Hills, qui revenait pour sa troisième saison...

Juillet 1992. Les débuts de Melrose furent pour le moins difficiles, malgré les apparitions des jeunes stars de sa série-soeur dans les 3 premiers épisodes, l’audience n’accroche pas vraiment.

Les 20 premiers épisodes sont pourtant tout à fait dans l’esprit des premiers Beverly Hills, traitant de sujets réels (chômage, sida, discrimination, violences conjugales...) et correspondant aux jeunes adultes-étudiants à qui s’adresse la série.

Devant le constat d’échec, la production procède donc à quelques remaniements, renvoie Amy Locane (qui tenant le rôle peu interressant de Sandy Harling) et remplace l’appartement vide par Jo Reynolds (interprétée par Daphne Zuniga). La série étant toujours sur la sellette, Spelling fait appel à une arme secrète aux cheveux de couleur sable : Heather Locklear.

Heather est un peu sa pouline. Lancée dans Dynastie, qu’elle rejoint lors de la seconde saison, elle sera aussi l’agent Stacy Sheridan dans Hooker (toujours produit par Spelling) à partir de 1982.

Quand Amanda Woodward débarque à l’hacienda, c’est l’étincelle qui met le feu aux poudres, tant pour le public que pour les protagonistes de la série.
A partir de l’épisode 21 « Image Imparfaite », Amanda séduit Billy, la jalousie d’Alison née, Michael développe sa liaison avec Kimberly... La saison s’achève avec le rachat de la résidence par Amanda, et la reconduction de la série.

Depuis sa première scène et jusqu’a la dernière, Heather sera toujours créditée en tant que Special Guest-Star, preuve qu’elle fut bel et bien le pilier de Melrose Place. Elle en fut même la productrice pour la septieme et ultime saison. Mais Amanda n’est pas la seule raison du succés grandissant de la série. Les deux tornades rousses que sont Kimberley (Marcia Cross) et Sydney (Laura Leighton) ont également largement contribué aux coups tordus et vengeances qui ont parcouru les cinq premières saisons.

S’il faut en effet, faire un classement des meilleures saisons de Melrose, la troisième et la quatrième sont sûrement les plus réussies et les plus riches. Le cliffhanger à la fin de la 3ème (quand Kimberley va faire sauter la résidence) restera sûrement dans les memoires des assoiffés de séries, tout comme les personnages tels que Brooke, Taylor, Sydney, Michael et de nombreux autres.

En effet, avec 23 acteurs crédités en tout au générique d’ouverture durant les sept années, les départs, retours, morts et « résurrection » (pour certains) furent les ingrédients d’un suspense quasi-constant, nous laissant dans l’expectative devant le léger ralenti, à chaque fin d’épisode.

De nombreux fans se rassemblaient dans les bars tous les Lundis soir (jour de diffusion de la série aux USA) pour voir avec plaisir les couples se faire et se défaire au bord de la piscine ou au Wilshire Memorial.

De nombreux guests ont croisés les chemins de nos amis, de Parker Stevenson (Alerte à Malibu) à Pricilla Presley (Dallas), en passant par Perry King (Riptide, Titans), Antonio Sabato Jr, Donna Mills (Côte Ouest), Alexandra Paul, Jerry Hardin (X-Files)... Même si les trois dernières saisons sont plus faibles que les précédentes, elles restent plus que correctes et avant de s’achever dans de biens pires conditions, Spelling préfera mettre un terme à la série en 1999. Beverly Hills continua, quant à elle, jusqu’en 2000...

En 1994, jamais à court d’idées, Spelling se lance dans le spin-off d’un spin-off en décidant de produire Models Inc.
Il demande alors a Frank South et Charles Pratt, Jr. (alors producteurs de Melrose Place) d’en créer la trame principale, dont le noyau sera Linda Gray (Sue-Ellen dans Dallas) dans le rôle d’Hilary Michaels, à la tête d’une agence de mannequin trés en vogue...

Détail qui fait la différence, Hilary est la mère d’Amanda, notre Amanda, qui ne l’a plus vue depuis son enfance. Elles se retrouvent ainsi dans Melrose, alors qu’Hilary fait appel l’agence D&D pour une campagne de publicité, nous sommes au printemps 94, à la fin de la seconde saison de Melrose Place et quelques mois avant les débuts de Models Inc...

A suivre/To be continued...

Lire la Première partie de la Saga Spelling
Lire la Troisième partie de la Saga Spelling

  ON VOUS RECOMMANDE  


LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (samedi 24 octobre 2020) : Mask Singer net leader sur TF1, le rugby France / Pays de Galles rassemble sur France 2, Échappées belles reste haut

Audiences TV Prime (samedi 24 octobre 2020) : Mask Singer net leader sur TF1, le rugby France / Pays de Galles rassemble sur France 2, Échappées belles reste haut

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (samedi 24 octobre 2020) : Nagui (NOPLP) et Nikos Aliagas (50 mn inside) au plus près, Chasseurs d’appart maintient M6 en bonne forme

Audiences TV Access (samedi 24 octobre 2020) : Nagui (NOPLP) et Nikos Aliagas (50 mn inside) au plus près, Chasseurs d’appart maintient M6 en bonne forme


INTERVIEW
Jérémy (N’oubliez pas les paroles, Masters 2020) : « J’ai peur de perdre à mon premier match »

Jérémy (N’oubliez pas les paroles, Masters 2020) : « J’ai peur de perdre à mon premier match »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020