C’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule (C8) : comment « Madame Pipi » est devenue une star

C8 propose de retrouve une pléthore de stars dans la comédie C’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule. Au casting figure une certaine Tsilla Chelton qui n’avait pas encore vécu le plus beau.

Publié le mardi 2 juin 2020 à 18:55
par
C’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule (C8) : comment « Madame Pipi » est devenue une star
©Capture C8 

Ce mardi 2 juin, C8 rediffuse, aux alentours de 21h30 après A prendre ou à laisser, la comédie C’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule. Le casting a réuni des acteurs déjà confirmés à l’époque - en 1975 - et des futures grands noms du cinéma et du petit écran : Bernard Blier, Michel Serrault, Jean Lefebvre, Tsilla Chelton, Gérard Jugnot, Christian Clavier, Thierry Lhermitte, Marion Game ou encore Popeck.

Max et Riton enchaînent les échecs sous les ordres de Phano, receleur en passe de renvoyer les deux ratés. Toutefois, il leur octroie une énième chance et pas n’importe lequel : un casse à la gare de l’Est. L’objectif pour le duo est de dévaliser le coffre fort du service de la caisse de retraite.

Si la tâche s’annonce à leur portée puisque le butin se situe aux abords des toilettes, ils vont devoir se frotter à la ténace « Madame Pipi » qui ne lâche pas la surveillance des lieux.

Une consécration quinze ans plus tard

Tsilla Chelton, prêtant ses traits à l’importante « Madame Pipi », - terme qui n’est plus employé aujourd’hui - qui deviendra une alliée du trio de malfrats, a quitté le cinéma durant plus de dix ans pour se consacrer à la télévision. En 1977, après un rôle secondaire dans Diabolo Menthe, il faudra attendre 1990 pour revoir l’actrice sur le grand écran. Un retour tonitruant puisqu’il s’agit tout simplement du rôle d’une vie avec celui de l’acariâtre Tatie Danielle. Un film synonyme de confirmation pour Etienne Chatillez, deux ans après La vie est un long fleuve tranquille.

Les Audiard, source d’inspiration

Au cinéma, C’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule, titre inspiré par les frères Audiard, a frôlé le million d’entrées au cinéma, de quoi le placer aux abords du top 50 de l’année 1975 en France.

Votez aux Soap Awards 2020
  ON VOUS RECOMMANDE  

CINEMA   C8  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (lundi 30 novembre 2020) : L’amour est dans le pré triomphe, Bodyguard piège le Noël de TF1

Audiences TV prime (lundi 30 novembre 2020) : L’amour est dans le pré triomphe, Bodyguard piège le Noël de TF1

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (lundi 30 novembre 2020) : Demain nous appartient menace, W9 chute sans Les Marseillais

Audiences TV access (lundi 30 novembre 2020) : Demain nous appartient menace, W9 chute sans Les Marseillais


INTERVIEW
Pauline (Les Mamans, 6Ter) : « C’était impensable de ne pas aller au bout de cette histoire ! »

Pauline (Les Mamans, 6Ter) : « C’était impensable de ne pas aller au bout de cette histoire ! »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020