jeudi 2 avril 2015 à 19:42 par

Victor Sauvage (Jean-Luc Reichmann) : ces animateurs TV qui deviennent acteurs

Jean-Luc Reichmann, l’atout de TF1

Jean-Luc Reichmann, l’atout de TF1
©TF1 / M6 / Comédie ! / France 3 / Canal + 

Régulièrement élu « animateur télé préféré des Français », Jean-Luc Reichmann fait les beaux jours de TF1 avec son émission ultra-populaire « Les douze coups de midi », diffusée à l’heure du déjeuner depuis 2010. Le présentateur de jeu télé cache une autre passion : la comédie. Membre de la Ligue d’improvisation française, voix-off demandée, il franchit le pas à la télé dès 1991 pour un petit rôle dans Navarro. Il effectue ensuite des guests dans Nestor Burma (1995) ou Joséphine ange gardien (2009) avant de se voir confier le rôle principal de la série Victor Sauvage. Il incarne pendant trois épisodes un homme passionné par les animaux sauvages, qui reprend la gestion d’une réserve animalière. Changement de registre deux ans plus tard : on le retrouve en 2013 dans Léo Matteï, Brigade des mineurs, dans la peau d’un flic au grand cœur, qui officie à la brigade des mineurs. Succès d’audience, la série reviendra très probablement sur TF1 l’année prochaine.

Patrick Sébastien, l’ami des artistes

Patrick Sébastien, l’ami des artistes
©TF1 / M6 / Comédie ! / France 3 / Canal + 

Figure incontournable du Paf, Patrick Sébastien anime des émissions de divertissement depuis les années 80. Ses programmes phares du moment : Le plus grand cabaret du monde créée en 1998, et Les années bonheur lancées depuis 2006. L’ami des artistes nourrit aussi une grande passion pour le jeu et la création. Acteur et réalisateur du film T’aime en 2000, il a interprété un mémorable légionnaire extrémiste dans « Quatre garçons pleins d’avenir » (1997), et écrit plusieurs pièces de théâtre. L’une d’entre elles, « Mr. Max et la rumeur » (2012), fait actuellement l’objet d’une adaptation en téléfilm par France 2. Les téléspectateurs de la chaîne publique découvriront bientôt l’animateur dans la peau d’un boucher, dont la jeune femme disparaît après une violente dispute. La rumeur commence alors à l’accuser...

Stéphane Plaza, le Monsieur sympa de M6

Stéphane Plaza, le Monsieur sympa de M6
©TF1 / M6 / Comédie ! / France 3 / Canal + 

Drôle de parcours que celui de l’animateur Stéphane Plaza. Repéré en 2005 par Réservoir Prod (l’agence de Jean-Luc Delarue), cet agent immobilier à la réussite flamboyante s’est vu accorder une seconde vie sur M6, où il présente plusieurs émissions comme Maison à vendre ou Recherche appartement ou maison, liées à son domaine de prédilection. La chaîne lui ouvre en 2011 un autre terrain de jeu avec les téléfilms « L’homme de la situation ». Il y campe Alexandre, un fils à papa lunaire et immature, qui prend la fuite le jour de son mariage. Sommé de faire quelque chose de sa vie, Alexandre découvre alors plusieurs métiers et aide au passage ses nouveaux collègues, plus ou moins maladroitement... Un rôle qui lui permet de faire fructifier ses sept ans de cours de théâtre, pris au Conservatoire de Levallois et de Neuilly.

Valérie Damidot, madame déco de M6

Valérie Damidot, madame déco de M6
©TF1 / M6 / Comédie ! / France 3 / Canal + 

Autre produit maison de M6 au quotient sympathique élevé, Valérie Damidot s’est imposée sur le Paf comme la reine de la déco et la copine drôle des téléspectateurs. En 2010, l’animatrice s’est laissée tentée par la comédie. Elle interprète alors le rôle principal de la série de téléfilms Victoire Bonnot, centrée sur la vie d’une conseillère d’éducation dans un lycée à Angoulême. Sa propre fille dans la vie, Roxane Damidot, incarne sa fille dans la fiction, Emma Bonnot. Six épisodes ont été diffusés avec succès. En 2013, un téléfilm dérivé, intitulé « Chez Bonnot », est tourné. Dans cet épisode resté dans les tiroirs de M6, Victoire Bonnot change de vie, et décide d’ouvrir une chambre d’hôtes dans un ancien domaine viticole.

Le roi Stéphane Bern

Le roi Stéphane Bern
©TF1 / M6 / Comédie ! / France 3 / Canal + 

Valeur sûre de France 2, qui lui confie plusieurs émissions (Le monument préféré des Français, Comment ça va bien ? et autres prime événementiels), Stéphane Bern est l’animateur des têtes couronnés, du patrimoine et de l’histoire. Un créneau qui l’a amené à faire de la radio, mais aussi du cinéma. Quand il en a eu l’occasion, Stéphane Bern a saisi l’opportunité de tester la comédie. On l’a aperçu dans les salles obscures dans Absolument fabuleux (2001), La Môme (2006) ou Il était une fois, un fois (2012). Il a participé sur France 2 à la fiction Trois contes merveilleux (2007), jouant le chambellan dans le segment sur Cendrillon. Quelques années plus tard, Stéphane Bern incarne son propre rôle dans une série auto-parodique diffusée sur Comédie !, et intitulée « Sois riche et tais-toi ».

Olivier Minne, du Fort Boyard à Section de recherches

Olivier Minne, du Fort Boyard à Section de recherches
©TF1 / M6 / Comédie ! / France 3 / Canal + 

Comme de nombreux animateurs, Olivier Minne a suivi des cours de théâtre dans sa jeunesse. Parallèlement à sa fructueuse carrière en tant que présentateur (actuellement Fort Boyard et Pyramide), il possède une société de production (Olivier Productions), et joue au théâtre et à la télévision. Sur le petit écran, il a fait des apparitions dans les shortcoms Un gars, une fille et Samantha oups !. Il a aussi effectué des guests dans Section de recherches. En 2007, il incarne le Prince charmant de Cendrillon « Trois contes merveilleux » (France 2), en compagnie de plusieurs animateurs et journalistes de la chaîne. Olivier Minne joue aussi un temps dans la série Les semaines de Lucide sur Série Club, et dans À tort ou à raison (France 3) où il incarne un chroniqueur judiciaire. Son dernier rôle télévisé remonte à 2012, dans le téléfilm Simple question de temps (France 3). Il y donnait la réplique à Line Renaud.

Sous le soleil de Patrice Laffont

Sous le soleil de Patrice Laffont
©TF1 / M6 / Comédie ! / France 3 / Canal + 

Un autre maître de Fort Boyard et de Pyramide s’est frotté à la comédie : Patrice Laffont ! Passionné de théâtre, il remonte régulièrement sur les planches. En 2014, on a pu le voir dans la pièce « Mariage plus vieux mariage heureux ». Au cinéma, il est apparu dans une poignée de films, incarnant souvent son propre rôle. A la télévision, il a effectué ses débuts en 1962 dans le téléfilm « Font-aux-cabres ». Se consacrant à sa carrière d’animateur, il revient sur le Paf en tant qu’acteur quarante ans plus tard ! Les fans de Sous le soleil se souviennent peut-être de sa participation au soap de TF1 en 2006, dans le rôle du Docteur Vigeac. On ne l’a pas revu à la télé depuis sa participation aux « Trois contes merveilleux » de France 2 en 2007, où il incarnait le terrible Barbe bleue.

Bernard Montiel, l’animateur franc-tireur et acteur

Bernard Montiel, l’animateur franc-tireur et acteur
©TF1 / M6 / Comédie ! / France 3 / Canal + 

Connu pour son verbe acerbe depuis la sortie de son livre « Télé-réalités », qui racontait les coulisses de ses années à TF1, Bernard Montiel a une seconde vie que l’on connait moins, celle d’acteur pour la télévision. Et c’est d’ailleurs la chaîne qui l’a fait connaître auprès du grand public qui lui offre son tout premier rôle en 1997, celui de Patrick Saint-Val, dans la série Sous le soleil. Il reviendra d’ailleurs dans le soap le temps d’une apparition en 2008. Entre-temps, vous avez pu voir Bernard Montiel dans Les redoutables en 2000, puis dans Section de recherches en 2010 (TF1 n’est pas rancunière !) où il incarnait un procureur. En 2009, il joue dans le téléfilm Aïcha de Yamina Benguigui, puis dans sa suite, Aïcha, job à tout prix.

Virginie Efira, de La Nouvelle Star au grand écran

Virginie Efira, de La Nouvelle Star au grand écran
©TF1 / M6 / Comédie ! / France 3 / Canal + 

Animatrice belge qui a fait les beaux jours de M6, présentant notamment La Nouvelle Star entre 2006 et 2008, a bifurqué vers une carrière d’actrice à temps plein après son passage sur Canal +. Dès 2006, Virginie Efira apparaît dans la série d’Alexandre Astier, Kaamelott, dans le rôle de Berlewen, l’épouse de Bohort. L’année suivante, elle travaille avec son frère, Simon Astier, sur la série Off Prime. Elle incarne son propre rôle dans ce programme humoristique qui connaît deux saisons de 12 épisodes sur M6. Si la jolie blonde part ensuite faire carrière au cinéma (L’amour c’est mieux à deux, 20 ans d’écart, Famille à louer...), elle n’abandonne pas complètement la télévision, tournant dans des téléfilms comme Mon amour de fantôme (2007), En chantier, monsieur Tanner ou À la maison pour Noël (2011). Pour l’anecdote, sachez aussi qu’elle était la voix française du personnage de Alexis Meade dans la série américaine Ugly Betty.

Christophe Dechavanne et son chien

Christophe Dechavanne et son chien
©TF1 / M6 / Comédie ! / France 3 / Canal + 

Présentateur chevronné du Paf, actuellement sur TF1 avec le jeu télé Une famille en or, Christophe Dechavanne a aussi une courte carrière d’acteur derrière lui. En 2007, il tient le rôle principal du téléfilm Hubert et le chien, celui d’un scientifique décalé et divorcé, qui vient de se voir offrir un chien par sa mère. Après ces premiers pas de comédien, il tourne dans la comédie policière Braquage en famille, incarnant un policier et fils d’un ancien cambrioleur. Ces deux téléfilms avaient connu des succès d’audience sur TF1.

Vincent Lagaf’, l’humoriste

Vincent Lagaf’, l’humoriste
©TF1 / M6 / Comédie ! / France 3 / Canal + 

Le clown de TF1 a une histoire un peu différente des autres animateurs du Paf. Humoriste révélé dans La Classe, il a sorti quelques tubes parodiques (Bo le lavabo, La Zoubida) avant d’effectuer une carrière d’animateur. Après un petit guest en 2005 dans Sous le soleil, Vincent Lagaf’ tente une percée au cinéma avec la comédie Le Baltringue en 2010. Echec commercial retentissant. Deux ans plus tard, il est de retour à la télévision dans le téléfilm « Cher radin ! » aux côtés de Vincent Desagnat.

Laurence Boccolini, animatrice et institutrice

Laurence Boccolini, animatrice et institutrice
©TF1 / M6 / Comédie ! / France 3 / Canal + 

Dans l’inconscient général, Laurence Boccolini reste la présentatrice intransigeante du Maillon faible et de Money Drop. Pourtant, elle a aussi été l’héroïne d’une fiction made in TF1, Mademoiselle Joubert, entre 2005 et 2012. Elle incarne une institutrice à Ars-en-Ré sur l’Île de Ré, qui élève son neveu Romain depuis la mort accidentelle de ses parents. La série de téléfilms compte cinq épisodes.

Antoine de Caunes, le couteau suisse de Canal +

Antoine de Caunes, le couteau suisse de Canal +
©TF1 / M6 / Comédie ! / France 3 / Canal + 

Parcours singulier que celui d’Antoine de Caunes. Humoriste révélé par Nulle part ailleurs, il se consacre ensuite au cinéma, en tant qu’acteur (Au cœur du mensonge, L’homme est une femme comme les autres, La Folle histoire d’amour de Simon Eskenazy) et réalisateur (Monsieur N., Les morsures de l’aube, Coluche, l’histoire d’un mec). Mais Antoine de Caunes n’abandonne pas complètement la télévision. Il réalise en 2012 pour Canal + la fiction Yann Piat, chronique d’un assassinat, avec Karin Viard. Et joue dans Kaamelott, Off Prime, et les téléfilms Dangereuses retrouvailles ou Les amants du bagne. En 2013, il tourne un épisode de la série d’anthologie Hitchcock by Mocky pour Canal Jimmy. Présentateur des Césars pas moins de neuf fois (il détient le record), Antoine de Caunes est appelé en 2013 par Canal + pour succéder à Michel Denisot à la tête du Grand Journal. Il met alors sa carrière de réalisateur et d’acteur entre parenthèses.

Evelyne Thomas, héroïne d’une série policière ?

Evelyne Thomas, héroïne d’une série policière ?
©TF1 / M6 / Comédie ! / France 3 / Canal + 

Evelyne Thomas pourrait rejoindre bientôt la liste des animateurs télé devenus acteurs. Elle a en effet été choisie pour incarner le Commandant Paula Andréani, une femme aux méthodes de travail punchy, dans la future série Stups 13. Aucune chaîne n’est pour l’heure attachée à ce projet de cop show écrit par André Ferrer et annoncé comme plus proche de Braquo que de Julie Lescaut. Journaliste puis animatrice, Evelyne Thomas a une petite expérience en tant qu’actrice. Elle est apparue à la fin des années 70 dans le film d’horreur Les raisins de la mort (si si !) et jouant son propre rôle dans Podium.




LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (mercredi 25 novembre 2020) : La famille Bélier piège New Amsterdam, Le meilleur pâtissier offensif

Audiences TV prime (mercredi 25 novembre 2020) : La famille Bélier piège New Amsterdam, Le meilleur pâtissier offensif

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (mercredi 25 novembre 2020) : Demain nous appartient stoppé, Philippe Etchebest et 28 minutes au top

Audiences TV access (mercredi 25 novembre 2020) : Demain nous appartient stoppé, Philippe Etchebest et 28 minutes au top


INTERVIEW
Jérémy, éliminé de N’oubliez pas les paroles : « La fatigue a joué mais la victoire de Jennifer est méritée »

Jérémy, éliminé de N’oubliez pas les paroles : « La fatigue a joué mais la victoire de Jennifer est méritée »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020