Charlie Barnett (Chicago Fire) : « En fin de saison, Mills va être sérieusement bousculé »

samedi 19 octobre 2013 à 16:24 |
2012 NBCUniversal Media, LLC

Charlie Barnett incarne Peter Mills dans Chicago Fire, la série des samedis après-midi de D8. Inconnu du grand public, le jeune comédien a partagé cette toute nouvelle expérience avec la presse, lors du Festival de la télévision de Monte-Carlo. Rencontre

Avec Chicago Fire, vous décrochez votre premier grand rôle à la télévision. Comment vivez-vous cette expérience ?

Charlie Barnett : Je viens du théâtre et je retrouve cette sensation de troupe sur Chicago Fire. Nous sommes une famille. Et je m’amuse vraiment beaucoup. Mon personnage, Peter Mills, est un jeune homme qui découvre le vrai monde des pompiers. Il se cherche. J’aime ça chez lui. Il m’arrive de m’identifier à ce qu’il traverse. On est évolue dans deux mondes complètement différents, mais les émotions sont les mêmes.

Comment va évoluer votre personnage ?

On a beaucoup développé le personnage au cours de la saison. Et je peux le dire : je l’aime. C’est un gentil garçon. Il veut réussir dans tout ce qu’il entreprend. Mais la vie ne lui fait pas toujours de cadeau. Il va avoir de mauvaises surprises. Au début, il a une certaine naïveté.

Diriez-vous Peter a du mal à trouver sa place au sein de l’équipe ?

Mills a effectivement des difficultés à trouver sa place. Mais ce n’est pas tant par rapport à ses coéquipiers, mais par rapport à lui-même et à son passé. Son grand-père et son père étaient des pompiers. Il vient d’une lignée de héros et il a toujours été passionné par ce métier.

Avez-vous des doublures pour les scènes d’action ?

Il y a des cascadeurs, mais ils sont payés à ne rien faire et ça les agace un peu parce qu’on ne les laisse rien faire à notre place (rires). Nous voulons vraiment faire tout ce que nous pouvons. Jesse [Spencer] et Taylor [Kinney] se sont déjà retrouvé dans quelques situations trop difficiles à exécuter, mais ça n’a pas encore été le cas pour moi.

Y a-t-il également de vrais pompiers sur le plateau ?

Oui, tous ceux que vous voyez en arrière-plan à l’écran sont de vrais pompiers. Ils sont là tous les jours comme consultants. C’est la meilleure chose qu’il fallait pour une série comme celui-ci où l’on cherche vraiment à être réaliste. On raconte leurs histoires et leur passion. On a construit des relations amicales avec eux. On a le devoir de respecter leur travail et de s’entraîner comme il le faut pour cela.

« Je m’amuse vraiment beaucoup dans Chicago Fire »

Avez-vous suivi un stage avec le tournage ?

Nous avons tous suivi une semaine d’entraînement avant de tourner le pilote. Puis lorsque la série a été commandée par NBC, nous sommes retournés à l’entraînement durant une semaine et demie. Et régulièrement, nous les suivons dans leur shift. Nous essayons de faire un maximum de choses. Sauf peut-être entrer dans un immeuble en feu (rires).

Quelle a été votre meilleure scène d’intervention au cours de la saison ?

J’allais dire sortir avec Monica [Raymund], mais bon... (rires) J’ai aimé être le candidat, apprendre sur le terrain et pouvoir faire des erreurs qui n’étaient pas permises aux autres. Mais même des choses très simples, comme attraper ses outils pour aller éteindre un feu, sont très amusantes à faire.

Que pouvez-vous dire de la secrète relation amoureuse entre Mills et Dawson ?

Il y a une sorte de triangle amoureux entre Gabriela, Mills et Casey, et certains moments seront difficiles. À la fin de la saison, divers événements vont énormément bousculer Mills. Je connais Monica depuis mes 13 ans. Nous avons grandi dans le même quartier à Miami, et avons été à la fac ensemble. Nous n’avons que deux ans de différence. Elle est mariée à un de mes très bons amis, et elle est comme une grande sœur pour moi. Quand nous avons auditionné pour les rôles, nous ne savions pas que nos personnages auraient cette relation. On a plaisanté à ce sujet sans savoir que cela arriverait.

SERIES TV   C8   CHICAGO FIRE  



AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (mercredi 29 juin 2022) : Faux-semblants (France 2) s’impose face à Doc (TF1), Stéphane Bern résiste avec Le village préféré des Français (France 3)

Audiences TV prime (mercredi 29 juin 2022) : Faux-semblants (France 2) s’impose face à Doc (TF1), Stéphane Bern résiste avec Le village préféré des Français (France 3)


INTERVIEW
Olivier Valverde (Les Mystères de l’amour, TMC) : « Alban n’est pas un manipulateur ou un pervers, il est très sincère avec Béné, Cathy et Béatrice »

Olivier Valverde (Les Mystères de l’amour, TMC) : « Alban n’est pas un manipulateur ou un pervers, il est très sincère avec Béné, Cathy et Béatrice »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022