Coco Paradise

©Julia Productions 


DIFFUSION

Samedi 15 octobre 1988 à 20h45 sur TF1
Arrêtée le samedi 11 mars 1989


PRODUCTION

Julia Productions


PRESENTATION

Stéphane Collaro


SYNOPSIS

L’histoire du Coco Paradise remonte au début du siècle. En 1902, un dénommé Hercule Trouffignard, célèbre artiste de cirque, avait décidé de voler de ses propres ailes en rachetant une fabrique de tapettes à rats. Très vite, son music-hall, « le Grand Alhambra » va connaître un grand succès, jusqu’à devenir « le Grand Alhambra d’honneur ». De la Guerre à nos jours, les lieux ont connu moult péripéties. En 1988, il se nomme le « Coco Paradise »...

Entre la scène et les coulisses, Stéphane Collaro endosse les habits du maître de cérémonie de ce haut lieu de la gaudriole, entouré de son équipe de saltimbanques. Saynètes, variétés, ballets, parodies, gags et jeux sont au programme du divertissement, dans la plus pure des traditions de Collaro.

Au soir de la première, l’émission reçoit notamment Sim, diffuse une interview truquée de François Mitterrand, invite Gilbert Montagné dans le sketch « Le Berger allemand à la chasse » ou Serge Gainsbourg sur le thème de l’armée. Daniela Lumbroso présente le livre « Leur toute première fois » et « La Roue magique » parodie Guy Lux. Les ballets de l’Alcazar ouvrent et ferment les festivités.

Autour de Stéphane Collaro, le public retrouve notamment sa bande, avec Rita Brantalou, Michel Saillard, Alain Scoff, Carole Jacquinot, Philippe Bruneau, Dany Sénéchal, Jacques Brière, Frédérique Bodson, Sharon, Pascal Sellem, Daniel Herzog ou Guy Lecluyse, avec la complicité des Coco-girls.


ANECDOTES

 Coco Paradise est l’un des nombreux divertissements « made in Collaro ». La star des années 1980 a démarré en faisant ses premières armes dans Le Petit rapporteur de Jacques Martin. Il a ensuite produit Collaro show (1979), Coco-Boy (1982), Cocoricocoboy (1984), Collaricocoshow (1987), Y a-t-il encore un coco dans le show ? (1989) ou Le Grand Cocotier (1990). Il est également le créateur, avec Jean Roucas et Jean Amadou, du Bébête Show. Au milieu des années 1990, il a notamment proposé Stars en folie sur TF1, puis En avant tôôt sur l’access estival de France 2 (1998).

 Au générique du divertissement, le public retrouvait les artistes accompagnés par un orchestre et des élèves de l’Ecole française du cirque (Annie Fratellini). Les décors des sketchs étaient installés sur une tournette.

 Coco Paradise était enregistrée depuis le studio 15 des Buttes Chaumont, à l’instar du Grand échiquier.

 Le divertissement a eu droit à six numéros, sur un rythme mensuel.



ACTUALITES








AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (samedi 25 juin 2022) : L’oubliée d’Amboise (France 3) largement leader, TF1 et La fine équipe (France 2) au coude-à-coude, catastrophe pour Bull sur M6

Audiences TV prime (samedi 25 juin 2022) : L’oubliée d’Amboise (France 3) largement leader, TF1 et La fine équipe (France 2) au coude-à-coude, catastrophe pour Bull sur M6


INTERVIEW
Olivier Valverde (Les Mystères de l’amour, TMC) : « Alban n’est pas un manipulateur ou un pervers, il est très sincère avec Béné, Cathy et Béatrice »

Olivier Valverde (Les Mystères de l’amour, TMC) : « Alban n’est pas un manipulateur ou un pervers, il est très sincère avec Béné, Cathy et Béatrice »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022