Cyril Lignac

mardi 21 mars 2006 à 01:44 |
M6/Pascalito

Le 6 janvier 2005, Cyril Lignac remettait son destin aux mains des caméras de Oui, chef ! , première émission de télé-réalité culinaire où il devait relever le défi d’ouvrir son propre restaurant tout en formant une brigade de jeunes cuisiniers totalement néophytes. Un an après, le chef à l’accent chantant n’a pas démérité : un restaurant qui fait salle comble, une émission récurrente sur M6, trois livres... Pour Toutelatele.com, Cyril Lignac revient sur ce joli parcours.

Ariane Grassi : Oui, chef ! s’est achevé il y a un peu plus d’un an, l’heure est au bilan...

Cyril Lignac : Il est plutôt positif. Le restaurant, Le Quinzième, est toujours là et marche bien. On a une clientèle d’habitués qui viennent et reviennent ! Du côté des cuisiniers, certains ont continué dans le métier mais dans d’autres restaurants. Oriane est toujours avec nous, même si pour l’instant elle ne travaille pas, puisqu’elle est enceinte ! Il y a des gens qui arrivent, d’autres qui partent, ça tourne... Ainsi va la vie !

Ariane Grassi : Certains clients viennent-ils encore pour voir « le cuisinier de M6 » ?

Cyril Lignac : La curiosité s’est effacée. C’est plutôt la bouche à oreille désormais qui fait venir les gens. Ce n’est plus la même clientèle qu’à l’époque, mais c’est normal, ça fait quand même un an !

Ariane Grassi : Le 6 avril, M6 mettra à l’antenne Madame le chef avec la jeune Hermance Carro. Prêt à lui passer le flambeau ?

Cyril Lignac : J’ai eu l’occasion de la rencontrer quand elle est venue déjeuner au restaurant. Je ne voudrais surtout pas jouer les moralisateurs, mais si je devais lui donner un conseil, ce serait de faire les choses avec son cœur, parce qu’il n’y a que comme ça qu’on y arrive ! Si ça a marché pour moi, c’est justement parce que j’ai tout donné et que j’ai travaillé avec passion. Elle est douée, je suis sûr qu’elle s’en sortira.

Ariane Grassi : Gérer un restaurant et une émission de télévision tous les samedis sur M6, n’est-ce pas trop éprouvant ?

Cyril Lignac : C’est beaucoup de travail, mais c’est un vrai bonheur. Il ne faut quand même pas oublier que c’est une chance de pouvoir partager sa passion avec des téléspectateurs tous les samedis. Avoir une vitrine médiatique sur la cuisine, c’est plus un plaisir qu’une contrainte. Chef, la recette ! est une émission que j’aime et qui me tient à cœur.

Ariane Grassi : Vous ne cachez pas votre enthousiasme...

Cyril Lignac : Ma joie dans l’émission, c’est de pouvoir recevoir des invités non-professionnels et de leur transmettre ma passion du plaisir gourmand tout en leur apprenant quelques petits tours de malice ! Je n’ai pas l’impression de donner un vrai cours de cuisine.

Ariane Grassi : Quelles sont les motivations des participants ?

Cyril Lignac : Ils ont envie d’apprendre, mais surtout de passer un bon moment. Chef, la recette ! n’est pas qu’un moment de cuisine, c’est avant tout un moment de vie ! Les invités sont vraiment très contents de leur passage dans l’émission. Nous avons d’ailleurs beaucoup de demandes. Sur une session, on choisit cent personnes, alors qu’on reçoit cent mails par jour !


Ariane Grassi : Les téléspectateurs vous écrivent-ils pour vous raconter leurs essais culinaires ?

Cyril Lignac : Ca arrive de temps en temps, mais ce sont surtout les clients du restaurant qui nous disent : on a essayé telle recette, on s’est régalés, on cuisine Cyril Lignac à la maison, on a acheté les livres... Ca fait plaisir !

Ariane Grassi : Et vous avez déjà trois livres à votre actif : Oui chef - C’est moi qui cuisine, Cuisine attitude et Chef, la recette - A vous de jouer !

Cyril Lignac : C’est la continuité de Chef, la recette !. Une émission de télé passe, les écrits restent. Un livre permet de déposer ses recettes et de les partager avec le grand public. C’est aussi une manière de marquer sa génération. Et puis quand on cuisine à la maison, c’est avec un livre !

Ariane Grassi : De nombreux chefs ont désormais leur émission à la télévision, quelle est votre spécificité dans Chef, la recette ?

Cyril Lignac : C’est à vous de me le dire ! Quand on fait quelque chose, il faut le savourer au maximum. Les gens voient que je m’éclate, je pense que ça transperce l’écran. Je désacralise la cuisine qui en devient amusante. Mais de là à expliquer pourquoi ça fonctionne. Chaque cuisinier a son style, sa vision de la cuisine... mais tout le monde a sa place !

Ariane Grassi : Après une spéciale Italie, une spéciale Rugby, quels thèmes préparez-vous ?

Cyril Lignac : C’est la surprise du chef ! On travaille sur des thématiques pour présenter des choses hétéroclites à travers l’émission. Le public a envie de voyager, on ne va pas toujours rester sur les marchés parisiens ! On peut aller dans l’Aveyron, puis en Italie, revenir sur Paris, visiter une chocolaterie et repartir en Normandie ! L’essentiel c’est de se renouveler et de ne pas s’endormir sur ses lauriers, ce n’est pas évident de passionner les téléspectateurs tous les samedis. Les gens se lassent assez vite et il faut toujours aller chercher le détail qui peut surprendre.

M6   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Y’a que la vérité qui compte : Bataille et Fontaine remplacés par Cyril Hanouna, audience gagnante pour C8 ?

2 - TF1 : audience en chute libre pour Alain Chabat et son late show

3 - M6 : La France a un incroyable talent supprimée, bouleversement pour Marianne James et Sugar Sammy


INTERVIEWS

# Meghane (Les Mamans, 6ter) : « Le plus dur au quotidien est cette bataille administrative qui n’en finit pas pour Gabriel »

# Angelica (Les Mamans, 6ter) : « Avec Tony, c’est terminé, je n’en veux plus dans ma vie »

# Marjorie Bourgeois (Les Mystères de l’amour) : « Stéphanie va vivre un gros chamboulement à cause de Gaël Royer »