Dr House, l’anti-douleur de TF1

mardi 16 mars 2010 à 13:04 |
NBC Universal, Inc.

Chaque mardi depuis le 2 février, le Dr Gregory House sévit sur TF1 avec les inédits de la saison 5. Rien ni personne ne résiste aux méthodes peu scrupuleuses du médecin du Princeton-Plainsboro. Doté d’un flegme à faire pâlir les Britanniques, l’antihéros est un manipulateur de première classe, doublé d’un humour à la noirceur absolue et d’un flair à faire rougir Sir Conan Doyle. Dès son entrée en piste sur TF1, le 28 février 2007, le héros s’est imposé aux yeux des amateurs de séries. Prise d’abord à petites doses, la série américaine est devenue au fil des ans une drogue pour des millions de fidèles. Seconde partie de soirée, prime time : la saison 2009 / 2010 frise l’addiction. Loin toutefois de l’overdose des Experts, la série de la Fox plane au-dessus de la concurrence, avec une constance qui décontenance...

Au soir de son retour en prime time, 8.66 millions de téléspectateurs ont répondu à l’appel pour la séance du diagnosticien. Avec 32 % de part de marché auprès du grand public, et près d’une ménagère sur deux devant l’écran, le Dr House ouvrait sa nouvelle marche triomphale. L’inébranlable Gregory House était l’heureux élu d’un nouveau plébiscite tous azimuts. Déplacée sur la case du mardi pour laisser champ libre au Mentalist du mercredi, la série médicale retrouvait l’ensemble de ses fidèles, impatient de retrouver ses personnages au lendemain de la mort tragique de Amber.

A mi-parcours de la saison 5, les relations entre les personnages jouent plus que jamais sur la corde sensible. La complicité qu’entretiennent House et Cuddy est bien plus que palpable. Leur jeu de chat et de la souris, fiévreux et permanent, pimente un quotidien où prise d’otage et cas mortels sont légion. Revenu au travail, Wilson apparaît lui aussi fragilisé, à l’image de numéro 13, en quête elle d’un soutien. Au dessus de cette mêlée médico-sentimentale, l’ombre de la vicodin plane toujours.

Au fil des semaines, la série de TF1 a eu à affronter une concurrence accrue. Du succès de Fais danser la poussière (France 2) au retour de Nouvelle Star (M6), le spécialiste revêche a su conserver plus de 8 millions de fidèles. D’une diffusion à l’autre, à l’exception du lancement des inédits, les scores ont oscillé entre 7.5 et 8.5 millions de téléspectateurs. Avec des parts de marché toujours au-delà des 30%, ou presque, TF1 se placent à coup sûr en tête des audiences. Au final, la série américaine montre une nouvelle fois une santé de fer. Avec Mentalist, les Experts et Esprits Criminels, Dr House figure au top annuel des audiences de la chaîne privée.


Indestructible House ? Pas tout à fait. Lors de l’automne dernier, alors que la série médicale était confortablement installée sur sa case de seconde partie de soirée du lundi, en mode rediffusion, M6 dégainait son Combat des régions. Dr House avaient alors souffert face au concours du national Dîner presque parfait. Le 21 septembre dernier, le duel opposant M6 et TF1 s’était même soldé sur le score de 40 % contre 23 %. Handicapé par le tournoi de sa concurrente, House était pour la première fois descendu de son piédestal. Chaque mardi, les rediffusions profitent actuellement de la flambée du prime time pour asseoir leur leadership sur la concurrence.

Aux États-Unis, les téléspectateurs suivent actuellement la seconde partie de la saison 6. Lors de son démarrage, à la rentrée de septembre sur Fox, 17.1 millions de fidèles ont découvert les nouvelles aventures du docteur. Avec son épisode d’ouverture de deux heures, la chaîne a enregistré une performance inégalée depuis la quatrième saison. Un record datant de février 2008. Ce soir-là, Fox prenait la tête des audiences sur la cible des 18/49 ans. Le succès est aujourd’hui toujours au rendez-vous. Et la saison 7 déjà sur la rampe d’accès qui mène aux studios. House promet encore quelques belles heures sur TF1.

Reste encore un objectif à atteindre pour la chaîne privée. En 2009, à la même période, Hugh Laurie avait rassemblé plus de 10 millions de Français. Ce mercredi 25 mars-là, les compteurs sur cible explosaient littéralement avec la saison 4, affichant des pointes à 65.4% sur le public des 15/34 ans ou 60% auprès des ménagères. Le 2 février, au meilleur niveau de 2010, 53.4% des femmes de moins 50 ans étaient au rendez-vous devant le second épisode de la soirée. Il faudra attendre le final de la saison 5 pour savoir si ces records peuvent être à nouveau atteints.

D’ici là, ce mardi 16 mars, l’équipe du Dr House accueillera notamment une adolescente, prise de vomissements en public... Le bouc émissaire du collège sera le nouvel otage des techniques peu orthodoxe du héros. La soirée entraînera les téléspectateurs jusqu’aux abords de minuit. Après les deux inédits, les fidèles suivront un duo d’épisodes tirés de la saison 3. En face, le jury de Nouvelle Star tentera de faire passer la pilule des auditions avant l’entrée à Baltard. Le duel opposant la saison 8 du télé-crochet à la série populaire pourrait durer jusqu’à six semaines.

TF1    SERIES TV    AUDIENCES TV    DR. HOUSE   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Star Academy : scandale pour Léa après la finale sur TF1, les révélations explosives d’Anisha

2 - M6 : le coup d’éclat de Cyril Lignac en direct avec Yanns

3 - Le Cross (spoiler) : Maeva Ghennam accuse violemment Nicolas, Michel alcoolisé sur W9 ?


INTERVIEWS

# Pauline (Les Mamans, 6ter) : « Avec François-Maxime, on ne se côtoie plus au quotidien »

# Meghane (Les Mamans, 6ter) : « Le plus dur au quotidien est cette bataille administrative qui n’en finit pas pour Gabriel »

# Angelica (Les Mamans, 6ter) : « Avec Tony, c’est terminé, je n’en veux plus dans ma vie »