Eric, éliminé des 12 coups de midi : « Après le record de Christian Quesada, je n’avais plus d’objectif »

Pour sa 199e participation, Eric a chuté ce vendredi 19 juin, une semaine après être devenu le plus grand maître des 12 coups de midi. Pour Toutelatele, le Breton est revenu sur son incroyable parcours.

Publié le vendredi 19 juin 2020 à 12:32
par
Eric, éliminé des 12 coups de midi : « Après le record de Christian Quesada, je n’avais plus d’objectif »
©Capture TF1 

Joshua Daguenet : Vous avez été stoppé juste avant les 200 victoires. Ce cap symbolique était-il tout aussi important que les 193 participations de Christian Quesada ?

Eric : Pas du tout, c’était secondaire. L’objectif était de passer en tête au classement. Je me suis toujours dit que les émissions suivant ce record représentaient du bonus.

Votre élimination s’explique-t-elle par la décompression de ce record obtenu ?

C’est peut-être lié à ça. Je n’avais plus d’objectif précis, j’ai pu être déconcentré. J’ai ressenti également de la fatigue et une lassitude après un si long parcours. Devant son écran, on ne s’imagine pas l’énergie que cela nécessite.

Jean-Luc Reichmann vous a-t-il personnellement remercié d’avoir effacé le record d’un candidat devenu indésirable ?

Non, il n’a pas dit ça. Il m’a juste félicité pour ma première place sans parler de la personne que j’ai remplacée. Il m’a témoigné de beaucoup de respect pour le parcours que j’ai réalisé.

« Jean-Luc Reichmann m’a témoigné beaucoup de respect »

Vous êtes arrivé peu de temps après Paul, qui lui aussi avait tout pour devenir le nouveau numéro un. Avez-vous l’impression que la production recherchait un candidat particulièrement cultivé pour parvenir à cette finalité ?

La production recherche tout type de profil. Des candidats cultivés, d’autres qui sont choisis pour amuser le public. Elle n’avait pas forcément d’objectif pour la première place.

Les suspicions de favoritisme ont entaché votre parcours. Vous qui avez décelé parfaitement la mécanique du jeu, à travers notamment l’étoile mystérieuse, comprenez-vous certains commentaires portant notamment sur les questions piégeuses du coup d’envoi et celles des duels qui vous auraient été épargnées ?

Je pense que pour tous les maîtres du midi, la mécanique est la même. Les questions sont différentes au coup d’envoi, ce n’est pas quelque chose de caché. Je n’ai pas remarqué de traitement de faveur par rapport aux autres maîtres de midi. Concernant les duels, non, je n’ai pas été favorisé par rapport aux candidats.

Jean-Luc Reichmann avait craint que la reprise post-confinement soit difficile pour vous. Comment vous êtes-vous senti lors de votre retour en plateau ?

Ce n’est pas exactement un malaise, mais une perte de repère. Le fait de tourner sans public, les précautions infinies pour rejoindre le studio et descendre sur le plateau. Ce fut long à assimiler, mais au bout de cinq a dix émissions, tout le monde a commencer à s’y faire. C’est forcément plus déstabilisant quand le contexte est différent.

« Je n’ai pas été favorisé »

Après avoir entendu près de 400 fois le morceau « Dimanche Chouchen » de Kalffa pendant l’émission, continuez-vous à l’apprécier en dehors du jeu ?

Je trouve que c’est un morceau sympathique pour des ambiances festives comme le festival interceltique. Ce n’est pas quelque chose que j’écouterais tous les jours. Je ne connais pas les membres du groupe personnellement, je les ai vus dans une émission où ils ont joué. Ils m’ont semblé avenants.

Certains des meilleurs candidats des 12 coups de midi et de Tout le monde veut prendre sa place ont croisé le fer dans Questions pour un champion. Le jeu de Samuel Etienne peut-il devenir votre prochain objectif ?

À vrai dire, je m’étais déjà porté candidat. J’ai été présélectionné, mais entre temps, je suis entré dans la boucle des 12 coups de midi. Maintenant, je ne vais pas m’y mettre tout de suite. Peut-être dans deux ou trois ans. Il n’y a pas urgence.

Vous serez amené à affronter d’autres grands champions dans les émissions spéciales. Avec qui avez-vous particulièrement envie d’en découdre ?

Plusieurs grandes maîtres de midi que j’ai rencontré. Paul, Hakim, Alexandre, mais aussi Benoit et Xavier qui est un grand maître. Il est peut-être le plus complet et le plus pointu dans ses connaissances.

Découvrez en images les 5 plus grands maîtres de midi

Pour voir plus loin : le top 20 des maîtres de midi

  ON VOUS RECOMMANDE  

TF1   DIVERTISSEMENT   JEAN-LUC REICHMANN   LES 12 COUPS DE MIDI  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (lundi 13 juillet 2020) : Camping Paradis au top sur TF1, échec pour Daddy Cool sur M6 proche de Il était une fois la révolution sur Arte

Audiences TV Prime (lundi 13 juillet 2020) : Camping Paradis au top sur TF1, échec pour Daddy Cool sur M6 proche de Il était une fois la révolution sur Arte

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (lundi 13 juillet 2020) : Demain nous appartient conserve son avance sur NOPLP, Stéphane Plaza reste faible sur M6

Audiences TV Access (lundi 13 juillet 2020) : Demain nous appartient conserve son avance sur NOPLP, Stéphane Plaza reste faible sur M6


INTERVIEW
Damien Tison (Affaire conclue) : « Quand j’aime vraiment un objet, rien ne m’empêche de l’avoir »

Damien Tison (Affaire conclue) : « Quand j’aime vraiment un objet, rien ne m’empêche de l’avoir »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020