France 3 : le succès de la « proximité » en 2003

Publié le mardi 13 janvier 2004 à 00:38
par
France 3 : le succès de la « proximité » en 2003
©F3 

Avec 16.1% de part de marché annuelle pour 2003 (soit une perte de 0.3 point par rapport à 2002), France 3 s’avoue satisfaite et annonce qu’elle est la chaîne qui a « le moins souffert » de la montée en puissance des chaînes du câble et du satellite (10.9% de part de marché en 2003).


Et France 3, c’est avant tout les régions et la proximité avec les différents rendez-vous d’information. Depuis septembre, la chaîne publique a du reste élargi ses cases consacrées à l’information. Avec son nouveau 19/20, France 3 conserve son leadership sur la tranche d’access prime time qui rassemble 5 millions de téléspectateurs et 29.1% de part de marché pour le journal régional de 19 heures tandis que le journal national de 19h30 en attire 700 000 de plus (28.7% de part de marché). Aussi, en faisant débuter son 19/20 à 18h35, la chaîne attire 3.7 millions de téléspectateurs pour 26.5% de part de marché juste avant 19 heures. Quant au nouveau supplément régional de 7 minutes diffusé à 20h40, il retient, chaque soir, l’attention de 2.6 millions de fidèles (11% de part de marché).

Les deux autres journaux d’information rencontrent aussi un joli succès avec respectivement 25.3% de part de marché pour l’édition nationale du 12/14 (2.8 millions de fidèles) et 14% de part de marché pour le Soir 3 qui réalise sa meilleure performance depuis 1997.

Les décrochages régionaux de France 3 ont aussi leur lot de fidèles et des événements comme le décrochage de France 3 Corse consacré au référendum réalisent près de 65% de part de marché, le décrochage France 3 Méditerranée consacré aux incendies, près de 40% de part de marché.

Au rayon des documentaires, on notera le gros succès de l’année 2003 pour France 3 avec L’odyssée de l’espèce qui a captivé 8.8 millions de téléspectateurs pour 34.2% de part de marché en janvier dernier (60ème meilleure audience annuelle toutes chaînes confondues). La chaîne publique souligne aussi le succès de sa nouvelle case documentaire mensuelle en prime time (Camping, elle est pas belle la vie ; Les Ailes des Héros…).

Avec ses magazines emblématiques, France 3 affiche une bonne santé. Thalassa se maintient à un bon niveau le vendredi soir et les magazines du mercredi sont en progression. En effet, Des racines et des ailes et Vie privée, vie publique réalisent une part de marché annuelle supérieure à celle de 2002. Quant à l’émission de Marc-Olivier Fogiel, On ne peut pas plaire à tout le monde, qui aura droit aux honneurs définitifs du prime time à partir de dimanche, elle réalise sa meilleure performance avec 22% de part de marché.

Sur le plan des divertissements, France 3 met en avant les émissions d’Evelyne Thomas : Pour Laurette (26.6% de part de marché), Au nom des autres (19.8%) et Symphonic Show (18.3%). La grande soirée annuelle de l’Eurovision, qui va subir un sérieux lifting en mai prochain, a séduit près de 5 millions de téléspectateurs (27.5% de part de marché) avec aux commentaires Laurent Ruquier et Isabelle Mergault.

Enfin, France 3 consacre une grande partie de son antenne aux fictions françaises et 23 de ses 50 meilleures audiences de 2003 font partie de ce genre. Le record revient à La bête du Gevaudan qui a été suivie par 6.6 millions de fidèles le 5 janvier 2003, soit 25.6% de part de marché. Ce soir-là, la chaîne publique s’est placée en tête des toutes les autres chaînes. Aussi, Victor Lanoux avec son héros récurrent Louis la brocante réalise le mardi soir des audiences largement supérieures à la moyenne de la chaîne (24.4% de part de marché) et s’affirme comme LE véritable « héros citoyen » de France 3...

  ON VOUS RECOMMANDE  

FRANCE 3  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (lundi 18 octobre 2021) : L’amour est dans le pré relègue Marine Delterme et TF1, Grâce à Dieu déçoit France 2

Audiences TV prime (lundi 18 octobre 2021) : L’amour est dans le pré relègue Marine Delterme et TF1, Grâce à Dieu déçoit France 2


INTERVIEW
Laure Guibert (Les Mystères de l’amour) : « Béné est incapable de choisir entre José et Jimmy »

Laure Guibert (Les Mystères de l’amour) : « Béné est incapable de choisir entre José et Jimmy »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021