Hondelatte veut tourner la page du 13 heures

Publié le lundi 31 janvier 2005 à 00:57
par
Hondelatte veut tourner la page du 13 heures
©F2/P.Guibert 

Vendredi dernier, l’annonce a surpris le microcosme de la télévision : Christophe Hondelatte ne présentera plus le Journal de 13 heures de France 2. Départ de l’intéressé ? Licenciement de la direction ? Tout au long de l’après-midi, France 2 était sur le qui vive.

Il faut dire que, quelques heures auparavant, Benoît Duquesne se retrouvait aux commandes du 13 heures, sans aucune explication. Et pourtant... Ce jour-là, Christophe Hondelatte arrive, comme chaque jour à la rédaction de France 2 pour préparer son Journal. Comme à son habitude, il lit la presse et s’attarde sur un portrait que lui a consacré le quotidien Libération.

A la lecture du portrait, Christophe Hondelatte aurait été pris d’un « coup de colère », a écrit à sa direction pour annoncer qu’il ne présenterait pas le Journal aujourd’hui et s’en est allé, selon une journaliste de la chaîne citée par le quotidien Le Monde.
Plus tard, Christophe Hondelatte précisera qu’il a été « victime d’un coup de chauffe » car ce portrait l’avait « plongé dans une grande déprime ».

Et, entre temps, la direction de l’information a pris une décision irrévocable. Son nouveau journaliste vedette n’assurera plus le 13 heures. Benoît Duquesne le remplacera « au moins jusqu’au mois de juin » indique Arlette Chabot. Elle précise à l’AFP : « On va repartir avec la même équipe, avec un présentateur que tout le monde connaît, la formule du journal ne va pas changer. On y croit toujours. »

Le 29 janvier, elle explique sa décision à Libération : "Psychologiquement, Christophe Hondelatte n’est plus en état de présenter le 13 heures, il a une pression médiatique qu’il ne supporte plus. Je n’ai rien à reprocher à l’article de Libération. Mais il se trouve qu’il a sans doute touché quelque chose chez lui qui relève de l’intime. Ça le regarde, mais ce qui me regarde, moi, c’est que j’ai besoin de quelqu’un pour présenter le journal. »

Installé sur le fauteuil du 13 heures depuis le 6 septembre dernier, Christophe Hondelatte a rapidement séduit la Direction de l’information de France 2, chaîne sur laquelle il anime depuis de nombreuses années le magazine d’investigation Faites entrer l’accusé. Pour ce journaliste qui a longtemps officié à la radio en animant, entre autres, l’information de la mi-journée sur France Inter et RTL, la mission est clairement définie : renouveler le 13 heures et booster l’audience d’un journal en grande difficulté face à celui de Jean-Pierre Pernaut qui dépasse les 55% de part de marché. « Je voulais innover en matière de ton, de manière de s’exprimer (...) Il a fallu casser le moule du JT traditionnel pour réussir un changement (...) Mon objectif est de convaincre le téléspectateur de l’intérêt d’un journal plus incisif, plus réactif » nous déclarait récemment Christophe Hondelatte.

Et petit à petit, ce nouveau journal attirait les téléspectateurs et réalisait 18.5% de part de marché moyenne avec parfois des pointes à 21.5%. Oscillant entre 2.5 et 3 millions de fidèles, le 13 heures de France 2 a surtout permis de séduire de plus en plus de 15/34 ans. Et France 2 croyait fort en son poulain en lançant une grande campagne d’affichage dès lundi. Une campagne qui restera à tout jamais dans les archives de la chaine publique.

Aujourd’hui, Christophe Hondelatte est en « congé » et souhaite prendre un peu de recul. Il explique qu’il avait de plus en plus de mal à assumer cette nouvelle notoriété et veut « maintenant quitter cet univers du journalisme ». « Reporter, ça allait. C’est un peu une assistante sociale, on est payé pour aller chez les gens en difficulté. Mais présentateur, c’est du vent, du fast-food. » déclarait-il dans le portrait de Libération. Le présentateur tire donc sa révérence pour mieux faire resurgir le reporter qui est en lui. Son magazine Faites entrer l’accusé fait toujours partie de la grille des programmes de France 2 le dimanche en seconde partie de soirée et revient pour de nouveaux numéros.

SOAP AWARDS 2021
Récompensez vos acteurs et séries préférés.
Votez dès maintenant pour leur offrir le trophée !

FRANCE 2   CHRISTOPHE HONDELATTE  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (lundi 6 décembre 2021) : Camping Paradis (TF1) leader sans souci, L’art du crime gâche le prime de Scènes de ménages

Audiences TV Prime (lundi 6 décembre 2021) : Camping Paradis (TF1) leader sans souci, L’art du crime gâche le prime de Scènes de ménages


INTERVIEW
Patrick Paroux (Camping Paradis, TF1) : « Christian Parizot est convaincu qu’il a raison de râler »

Patrick Paroux (Camping Paradis, TF1) : « Christian Parizot est convaincu qu’il a raison de râler »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021