Jeff Davis (showrunner de Teen Wolf) : « Je ne peux pas concevoir de me séparer de Dylan O’Brien »

À l’occasion de la saison 4 de « Teen Wolf » sur MTV France, Jeff Davis est venu à Paris pour promouvoir la série à succès avec Tyler Posey et Dylan O’Brien. La chaîne, diffusée entre autres sur CanalSat, avait déjà proposé cette saison en VOST juste après la diffusion aux États-Unis. Désormais, elle est programmée tous les vendredis à 22 heures en VF. Rencontre avec celui qui a donné naissance au phénomène « Teen Wolf ».

Publié le vendredi 17 octobre 2014 à 19:19
par
Jeff Davis (showrunner de Teen Wolf) : « Je ne peux pas concevoir de me séparer de Dylan O’Brien »
©MTV 

Tony Cotte : Après une troisième saison de 24 épisodes, la quatrième de Teen Wolf est composée de 12 épisodes seulement. Une commande réduite complique-t-elle la production d’une série ?

Jeff Davis : Le plus difficile a été de passer de la seconde partie de la saison 3 à la quatrième puisque nous n’avions eu que six semaines pour commencer son développement et l’écriture. En seulement 14 mois, MTV a proposé 36 épisodes inédits de Teen Wolf sur son antenne. Je ne vous cache pas que ça a été très compliqué. Je suis ravi de profiter d’un peu de repos en ce moment et de reprendre tranquillement le travail dans quelques semaines. Mes scénaristes retrouveront leur salle d’écriture au mois de novembre et le tournage ne démarrera pas avant le début de l’année 2015, sans doute à la fin de janvier ou au début du mois de février. C’est un avantage avant d’entreprendre 20 épisodes supplémentaires.

Que retenez-vous, sur un plan artistique, de cette saison 4 ?

Si on devait la résumer en une phrase, ce serait une réplique du personnage de Lydia quand elle dit « Tous les monstres ne font pas des choses monstrueuses  ». Notre idée était de proposer des antagonistes, des assassins, humains. Nous avons également apporté davantage d’humour. Après la seconde partie de la saison 3, que je considère comme la plus sombre de la série, il était nécessaire d’apporter une petite touche de légèreté. Je crois que nous avons réussi ce défi avec les nouveaux personnages de Malia, Kira et Liam. Ce dernier, joué par Dylan Sprayberry, a apporté beaucoup d’humour dans son rapport avec les autres. C’est un peu le petit frère du groupe.

Que pouvez-vous nous dire à ce stade sur la saison 5 ?

Je ne peux donner que quelques éléments officiels. Ce sera la senior year [équivalent de la terminale dans le système éducatif américain, ndlr] pour Scott, Stiles, Kira, Malia et Lydia. Dylan Sprayberry a été promu au rang d’acteur régulier. Même si la saison sera scindée dans sa diffusion, elle devrait se concentrer autour d’une nouvelle intrigue qui va à nouveau étoffer notre mythologie. Si jamais la saison 5 est la dernière, nous réservons une grande fin. Mais nous ne le savons pas encore. MTV se concentre vraiment sur ces 20 nouveaux épisodes. On parle d’une saison 6, mais personne ne sait vraiment à ce stade...

« On parle d’une saison 6, mais personne ne sait vraiment à ce stade... »

La série a une base de fans fidèles, très présents sur les réseaux sociaux. Quel a été le commentaire le plus fou que vous ayez pu lire en ligne à ce jour ?

Les gens postent des choses assez fabuleuses sur Twitter ou via Tumblr. J’ai aussi eu beaucoup de menaces de mort, notamment si je faisais mourir le personnage de Stiles. Certains ont prévenu qu’ils viendraient à mon domicile pour foutre le feu. Je ne prends rien de tout ça au premier degré. J’espère juste qu’ils ne passeront pas à l’action si un jour ça devait arriver. [Rires.]

Depuis le lancement de la série, vous avez dû faire face aux départs de Crystal Reed et Colton Haynes. Comment gère-t-on ce genre de situations en tant que showrunner ?

C’est assez facile à intégrer dans le récit puisque ce sont des adolescents et c’est un âge où l’on évolue et l’on prend des trajectoires différentes. Mais perdre Colton a été compliqué puisque nous avions déjà préparé ce qui allait arriver à son personnage. Ça a été un problème lors de la négociation de son contrat. En revanche, j’ai beaucoup de respect pour Crystal, puisqu’elle m’a prévenu en amont. Elle m’a fait part de ses doutes à l’idée de continuer à interpréter une adolescente à l’écran. Elle voulait changer d’univers artistique. J’en ai donc parlé à MTV et nous lui avons écrit une belle fin pour son personnage. Je ne veux pas retenir un acteur contre son gré à cause d’un contrat s’il veut aller de l’avant. Je comprends ce besoin. Sur d’autres chaînes, il est impossible de se défaire d’un contrat pour 7 ans alors que les comédiens veulent juste partir et ça se voit à l’écran.

Ne craignez-vous pas que Dylan O’Brien, désormais plus connu dans le monde entier grâce au succès de The Maze Runner (Le Labyrinthe en VF), quitte la série avant son terme ?

Dylan part au Nouveau-Mexique pour tourner la suite de The Maze Runner cette semaine [l’interview a été réalisée le 8 octobre dernier, ndlr]. Je crois qu’il est très fatigué de la tournée promotionnelle du film, mais je vais veiller à ce qu’il se repose avant la reprise du tournage de la saison 5. Quelle que soit sa cote de popularité aujourd’hui, il aura le même temps d’antenne que les autres acteurs principaux. Je suis ravi de travailler avec un aussi bon acteur et je ne peux concevoir de m’en séparer.

« Je ne veux pas retenir un acteur contre son gré à cause d’un contrat »

L’homophobie n’existe pas dans l’univers de Teen Wolf. Pouvez-vous revenir sur ce parti pris ?

Lors du développement de la série, je ne voulais pas retrouver certains éléments. Les « bandes » au lycée, souvent présentes dans les fictions pour adolescents, n’existent pas. Tout comme l’homophobie. J’ai imaginé Beacon Hills comme la ville dans laquelle j’aurais pu vivre quand j’étais plus jeune, où personne ne s’interroge sur l’orientation sexuelle des autres. Je souhaitais un endroit où la notion de « coming out » n’existe pas puisque l’acceptation est naturelle. En tant qu’homosexuel, c’est une cause qui me tient à cœur. Je me dis que si je montre un tel environnement à la télévision, le monde extérieur peut s’en inspirer. Les jeunes qui suivent Teen Wolf sont maintenant familiarisés avec cette image.

Malgré votre emploi du temps en tant que showrunner, parvenez-vous à avoir du temps pour être un téléspectateur ?

Je suis un grand fan de The Walking Dead. Seth Gilliam [l’interprète du Dr. Alan Deaton dans Teen Wolf, ndlr] est devenu un régulier dans la série et c’est une grande fierté. Il va continuer à tourner pour nous en parallèle. J’étais avec lui à l’avant-première de la saison 5 de The Walking Dead. C’est d’ailleurs un épisode phénoménal. Je suis un grand fan de télévision, j’essaye de la regarder le plus possible. En ce moment, je rattrape en mode « binge watching » les anciennes saisons de Game of Thrones.

  ON VOUS RECOMMANDE  

SERIES TV   MTV   TEEN WOLF  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (mardi 27 octobre 2020) : Good Doctor faible face à La France a un incroyable talent, Capitaine Marleau reste très forte

Audiences TV Prime (mardi 27 octobre 2020) : Good Doctor faible face à La France a un incroyable talent, Capitaine Marleau reste très forte

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (mardi 27 octobre 2020) : N’oubliez pas les paroles musèle Demain nous appartient, C à vous brille

Audiences TV Access (mardi 27 octobre 2020) : N’oubliez pas les paroles musèle Demain nous appartient, C à vous brille


INTERVIEW
Fabrice Deville (Un si grand soleil) : « Florent / Claire... il n’est pas sûr que le couple tienne »

Fabrice Deville (Un si grand soleil) : « Florent / Claire... il n’est pas sûr que le couple tienne »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020