Joshua Morrow (Nick Newman) : « En 20 ans, j’ai pensé une seule fois à quitter Les Feux de l’amour »

Nicholas Newman, alias Nick, le fils de l’emblématique Victor, est devenu en vingt ans un personnage incontournable des Feux de l’amour, diffusée en France sur TF1. À l’occasion de sa visite en France, l’acteur est revenu sur son parcours dans l’un des soaps les plus regardés au monde. Rencontre.

Publié le lundi 30 mars 2015 à 14:25
par
Joshua Morrow (Nick Newman) : « En 20 ans, j’ai pensé une seule fois à quitter Les Feux de l’amour »
©TF1 

Benjamin Lopes : Vous interprétez Nicholas Newman depuis maintenant près de 21 ans dans Les Feux de l’amour. Quel est votre bilan ?

Joshua Morrow : C’est un rêve qui est devenu réalité. Quand j’ai décidé de devenir acteur et à décrocher un rôle, je ne pensais pas que ça serait pour une telle aventure. C’est un incroyable voyage et j’adore mon travail et ma vie. Les Feux de l’amour est la meilleure chose qui me soit arrivée dans mon travail au final.

Avez-vous déjà songé à quitter Les Feux de l’amour en vingt ans ?

Seulement une seule fois. J’ai pensé à quitter Les Feux de l’amour il y a treize ans environ. Mon agent m’avait expliqué que quitter la série serait une bonne chose pour ma carrière. Mais j’ai réalisé que mon travail sur Les Feux de l’amour était finalement stable, amusant et très enrichissant. J’y joue maintenant depuis près de 21 ans et incarner Nick est un véritable plaisir.

Que pensez-vous de l’évolution de Nicholas Newman au fil de ces vingt années ?

Au départ, le public l’a connu alors qu’il trouvait l’école ennuyante. La série a alors utilisé son immaturité dans les intrigues, ce qui a apporté beaucoup de mystères, notamment pour ses décisions. Il a grandi tout long de ces années et il est devenu un véritable père, un bon père, je pense. Il travaille et il est qualifié. C’est une bonne personne et c’est pourquoi j’aime jouer ce personnage. D’un autre côté, il est parfois défaillant, car il a de véritables faiblesses avec les femmes. Il a fait de nombreuses erreurs avec elles. Pourtant, il garde ce côté héroïque, car au final il cherche toujours à protéger sa famille, quoi qu’il arrive.

« L’intrigue que je préfère est sûrement celle du triangle amoureux entre Nick, Sharon et Phyllis »

En 20 ans, quelle a été la pire scène que vous ayez dû jouer ?

La scène la plus difficile que j’ai dû interpréter était celle où Nick perdait Cassie, sa fille avec Sharon. En tant qu’acteur, on essaye toujours d’aller puiser les émotions dans sa vie personnelle afin de se raccrocher à des émotions déjà connues. À ce moment-là de ma vie, et heureusement, je n’avais jamais dû affronter une telle perte. C’était une histoire très triste, évidemment, mais elle était difficile à raconter pour moi. Je n’avais pas encore d’enfant. Je me suis donc juste appuyé sur le texte pour trouver les bonnes émotions.

Et à l’inverse, quelle est votre storyline préférée depuis que vous jouez dans Les Feux de l’amour ?

L’intrigue que je préfère est sûrement celle du triangle amoureux entre Nick, Sharon et Phyllis. Je n’aurai jamais pu penser que Nick et Phyllis puissent un jour se mettre ensemble. C’était très électrique et j’ai adoré ça. En face, il avait Sharon, qui est son véritable premier amour. Ça a apporté un peu de danger à la vie de mon personnage. Nick n’était alors plus un enfant, mais un véritable homme qui devait faire ses propres choix.

Sharon reste la femme de la vie de Nick, mais ils ne parviennent jamais à se retrouver. Pensez-vous qu’ils puissent finir un jour ensemble ?

Si la série devait un jour s’arrêter et que Nick et Sharon ne terminaient pas ensemble, je pense que les téléspectateurs seraient vraiment tristes. Ces deux personnages partagent un véritable amour. Ils ont vécu une terrible perte et ils sont unis pour la vie. La série n’est pas encore aussi avancée qu’aux États-Unis en France, mais Sharon et Nick pourraient bien se retrouver…

« Je ne vois pas cette relation réellement évoluer entre Victor et Nick »

En parallèle, la relation de Nick et Victor est litigieuse depuis des années. Peut-on espérer un jour les voir se réconcilier définitivement ?

Je ne sais pas, Nick a une relation vraiment complexe avec son père. C’est le fils aîné et Victor veut à trouver prix que Nick suive ses pas. Mais il a beaucoup de mal à accepter la manière dont son père peut traiter les gens et gère ses affaires, il n’adhère définitivement pas à ses méthodes. Je ne vois pas cette relation réellement évoluer et c’est un problème qui va perdurer dans le temps, même s’il le respecte totalement.

Victor est-il réellement méchant selon vous ?

Les scénaristes ont créé un personnage très sombre. Il prend souvent des décisions très cruelles, mais ce n’est pas ce qu’on pourrait appeler un « sale type » selon moi. Il est très engagé dans la vie de ses enfants, parfois trop. Il met tout en œuvre pour les protéger, à sa manière et selon ce qu’il croit être le mieux pour eux.

Vous êtes regardé par des millions de téléspectateurs à travers le monde. Avez-vous une pression supplémentaire quand vous tournez sur les plateaux à Los Angeles ?

À vrai dire, quand j’ai commencé à jouer Nick, je n’avais aucune idée du succès de la série à travers le monde. Avec le temps, j’ai réalisé que les histoires que nous jouions étaient suivies par des millions de personnes, chaque jour. C’est très gratifiant, mais ça ne n’ajoute pas de pression supplémentaire sur les tournages. La seule que je me mets c’est de faire un bon travail, mais je ne me dis pas à chaque fois que des millions de téléspectateurs vont me regarder. Ça me rend fier, mais ça ne m’intimide pas.

« Nick est un peu le mec héroïque avec un comportement presque irréprochable »

Comment appréhendez- vous les avis des téléspectateurs, aux États-Unis, ou à travers le monde ?

J’ai une formation théâtrale à la base. Quand on joue au théâtre, on capte immédiatement la réaction du public. Dans Les Feux de l’amour, on raconte une histoire, mais on n’a aucune idée de la réaction des téléspectateurs. Même avec les réseaux sociaux, le délai entre la diffusion et le tournage étant d’environ quatre semaines, le retour des téléspectateurs est différé. Le feedback est donc totalement différent de ce que je pouvais avoir au théâtre. On ne ressent pas directement les bénéfices de notre travail et il faut apprendre à la gérer.

Les intrigues de Nick sont souvent tristes. N’aimeriez-vous pas alterner avec des histoires un peu plus légères ?

Les Feux de l’amour est une série dramatique, ça définit la manière dont les scénaristes écrivent les histoires. Nos storylines sont souvent très fortes en émotions, avec des directions différentes à chaque fois. C’est un soap et les personnages doivent affronter des situations souvent difficiles. Le public veut avoir des émotions fortes et ça passe obligatoirement par les histoires d’amour et les pertes tragiques. Ça explique le succès de la série et je ne suis pas lassé.

La vie de Nick tourne quasi uniquement autour d’histoires d’amour et de rupture. Aimeriez-vous avoir des intrigues plus sombres ?

Je pense sincèrement que ça serait amusant pour moi à jouer, mais quand je regarde l’ensemble des personnages de la série, Nick est un peu le « mec héroïque » avec un comportement presque irréprochable. Ce n’est peut-être pas un excellent mari, mais il n’y a rien de sombre ou mauvais en lui. Il est ce qu’il est, il prend de décisions parfois impulsives et mauvaises, mais ça reste un gentil. C’est ce que j’aime en définitive chez ce personnage.

SOAP AWARDS 2021
Récompensez vos acteurs et séries préférés.
Votez dès maintenant pour leur offrir le trophée !

TF1   SERIES TV   LES FEUX DE L’AMOUR  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (jeudi 2 décembre 2021) : Rebecca timide TF1, Le meilleur pâtissier s’illustre sur M6, Envoyé spécial s’effondre sur France 2

Audiences TV prime (jeudi 2 décembre 2021) : Rebecca timide TF1, Le meilleur pâtissier s’illustre sur M6, Envoyé spécial s’effondre sur France 2


INTERVIEW
Kjel Bennett (Plus belle la vie) : « Bilal et Ambre ? On ne peut pas vraiment savoir s’ils sont en couple ! »

Kjel Bennett (Plus belle la vie) : « Bilal et Ambre ? On ne peut pas vraiment savoir s’ils sont en couple ! »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021