Le 12.50> Anne Sophie Lapix

Peu connue du grand public il y a encore six mois, Anne Sophie Lapix se fait petit à petit une place au sein du paysage audiovisuel français. Après avoir passé six ans à LCI, elle est celle à qui M6 fait confiance pour présenter son nouveau journal : « Le 12.50 ». A quelques heures du lancement de ce nouveau rendez-vous, la journaliste se confie aux lecteurs de Toutelatele.com.

Publié le lundi 23 janvier 2006 à 01:16
par
Le 12.50> Anne Sophie Lapix
©Pascalito/M6 

Tony Cotte : Quel bilan tirez-vous de ces six premiers mois aux commandes de Zone Interdite ?

Anne Sophie Lapix : Je m’y plais énormément. C’est une rédaction agréable. Je découvre un autre métier. Je ne connaissais pas grand chose aux magazines. C’est un travail très impliquant et j’adore me rendre sur le terrain quand l’occasion s’y prête comme le sujet sur la police scientifique par exemple.

Tony Cotte : Vous aviez des appréhensions de succéder à Bernard de la Villardière après 7 ans de service ?

Anne Sophie Lapix : La seule appréhension que j’avais c’était celle de débuter une nouvelle aventure. J’aime beaucoup ce que Bernard faisait. Il m’a téléphoné quand il a su que j’allais lui succéder. Il m’a souhaité bonne chance et m’a passé le flambeau de manière amicale et instructive.

Tony Cotte : Les audiences montrent que depuis votre arrivée l’émission a conquis de nouveaux téléspectateurs...

Anne Sophie Lapix : La chaîne a tout simplement besoin de visage féminin au niveau de l’information. Je trouve que c’est intéressant de placer des femmes à la tête de magazines mais je suis pas sûre que cela soit la clé du succès. Le public regarde Zone Interdite avant tout parce que nous proposons de très bons sujets.

Tony Cotte : Que pensez-vous des comparaisons avec Envoyé Spécial ?

Anne Sophie Lapix : Mon style est différent de celui de Françoise Joly et Guilaine Chenu. Dans l’émission en elle même, il y a forcément des similitudes puisque nous traitons d’actualité. Mais on peut très bien nous comparer avec le Droit de savoir également.

Tony Cotte : Vous allez officier en tant que présentatrice du nouveau JT de M6, le 12.50. Quelles sont les différences avec le 6 Minutes ?

Anne Sophie Lapix : Je parlerais plutôt de similitudes (rires). Nous allons continuer à privilégier le rôle de l’image. Derrière moi, il y aura un écran vert où les images défileront même pendant les brèves. On retrouvera également l’aspect concis et synthétique du 6 Minutes. L’idée est d’avoir un journal complet et pratique. A la fin, on prévoit même une touche plus orientée pour les femmes puisque c’est la cible principale à cet horaire.


Tony Cotte : Au delà de ça, en quoi le 12.50 va t-il innover ?

Anne Sophie Lapix : Pour être une grande chaîne, il faut avoir un vrai journal incarné. La présence d’une animatrice en plateau permet une grande souplesse dans la manière de traiter l’information. Le travail des journalistes sera d’avantage mis en valeur puisqu’il ne fait plus partie d’un « tout à l’image ». Au delà de ça, nous tenons à installer une convivialité.

Tony Cotte : Combien de temps la chaîne va donner à ce nouveau rendez-vous pour qu’il s’installe ?

Anne Sophie Lapix : On ne m’a rien dit à ce sujet...

Tony Cotte : Vous allez suivre personnellement l’audience ?

Anne Sophie Lapix : Oui. J’espère que l’on fera aussi bien, voire mieux, que le 6 Minutes qui est suivi par environ 1.5 million de téléspectateurs.

Tony Cotte : Le grand public colle rapidement des étiquettes. Vous n’avez pas peur d’avoir celle de la « Claire Chazal de M6 » ?

Anne Sophie Lapix : Pourquoi Claire Chazal et pas Béatrice Schonberg ? J’espère qu’il ne s’agit pas de la couleur de cheveux (rires). Bien que j’aie ma propre personnalité et un style différent, ça ne serait pas une mauvaise chose. J’aime beaucoup le personnage qu’elle incarne. J’admire également David Pujadas, Patrick Poivre d’Arvor et Marie Drucker qui est plus proche de ma génération.

Tony Cotte : Quand on a fait les journaux pour LCI pendant plusieurs années, a t-on quelque chose à prouver sur M6 ?

Anne Sophie Lapix : Je ne cherche rien à prouver. J’aime être simplement le vecteur de l’information. Je ne vais pas m’en lasser. J’ai pris beaucoup de plaisir à le faire sur LCI, j’espère que ce sera le cas sur M6.

Tony Cotte : En parallèle vous continuez Zone Interdite. Comment réussissez-vous à concilier toutes vos activités ?

Anne Sophie Lapix : C’est difficile. Mon emploi du temps est trés chargé mais je compte bien ne pas rentrer chez moi trop tard. Je vais faire du concentré. J’ai aussi une vie de famille !

Tony Cotte : Tout semble aller très vite pour vous depuis septembre. Vous n’avez pas peur du « syndrome Virginie Efira » ?

Anne Sophie Lapix : (rires) Un journal et un magazine, ce n’est pas vraiment de la surcharge. Laurence Ferrari le fait très bien sur TF1. Il faut prendre les choses comme elles viennent. Mais si on me propose un autre projet, je vais honnêtement dire non.

  ON VOUS RECOMMANDE  

M6   INFORMATION  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (vendredi 30 octobre 2020) : Koh-Lanta impérial, NCIS dynamite M6, l’ORTF fragilisé

Audiences TV prime (vendredi 30 octobre 2020) : Koh-Lanta impérial, NCIS dynamite M6, l’ORTF fragilisé

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (vendredi 30 octobre 2020) : NOPLP accable DNA, C à vous, Etchebest et Les Marseillais au plus haut

Audiences TV access (vendredi 30 octobre 2020) : NOPLP accable DNA, C à vous, Etchebest et Les Marseillais au plus haut


INTERVIEW
Jean-Luc Voyeux (Les Mystères de l’amour) : « Pour Fanny, Guéant est plus dangereux que protecteur... »

Jean-Luc Voyeux (Les Mystères de l’amour) : « Pour Fanny, Guéant est plus dangereux que protecteur... »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020