Le petit Nicolas (M6) : pourquoi aucun film n’a été diffusé pendant 30 ans le samedi soir à la télévision ?

samedi 11 juillet 2020 à 18:04 |
Capture M6

Ce samedi 11 juillet 2020, M6 brise une série longue de trente ans : celle de l’absence du cinéma sur les grilles du petit écran un samedi soir. En effet, la comédie Le petit Nicolas est à redécouvrir à partir de 21h05.

Héros né au milieu des années 50 de l’imaginaire de René Goscinny et le coup de crayon de Jean-Jacques Sempé, Le petit Nicolas a été adapté sur le grand écran en 2009. La comédie réunissant Valérie Lemercier, Kad Merad et Maxime Godart, dans le rôle de l’écolier, est à suivre sur M6 dès 21h05 ce samedi 11 juillet. Une programmation événement et même historique pour la chaîne privée.

Une grande première pour M6

La comédie présente le quotidien scolaire et familial de Nicolas, un garçonnet qui vit un quotidien paisible au milieu de parents aimants et d’une belle bande d’amis. Tout va bien jusqu’à ce qu’il intercepte une conversation dans laquelle il conclut que sa mère est enceinte. Tout se bascule encore dans sa tête. Il a peur de l’arrivée d’un petit frère qui viendrait lui prendre sa place dans le cœur de ses parents, jusqu’à ce que ces derniers l’abandonnent dans la forêt, à l’instar du petit Poucet.

Bien plus que la comédie en elle-même, diffusée maintes à la fois en clair à la télévision depuis le 1er septembre 2011, cette programmation est une première depuis 1990. En effet, l’article 10 du décret n° 90-66 du 17 janvier 1990 interdit depuis cette période au petit écran de programmer une œuvre du septième art le samedi soir, afin de ne pas concurrencer le cinéma qui enregistre environ 55% de ses entrées hebdomadaires entre le vendredi soir et le dimanche soir. M6, créée trois ans plus tôt, n’a jamais proposé de film le samedi soir, misant sur des téléfilms lors de ses premières années.

Le CSA dit oui avant l’heure

Si M6 chamboule les grilles, c’est en prévision d’une réglementation qui est amenée à évoluer dans les prochaines semaines. Cette réglementation, assouplie, va permettre aux chaînes de jouir d’une plus grande liberté quant à la diffusion des films. La chaîne privée a fait valider par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) sa programmation « avant-gardiste ».

La chaine, dirigée par Nicolas de Tavernost, a opté pour cette programmation en vue d’attirer au maximum le public familial face au blockbuster Fort Boyard plébiscité par les enfants chaque année sur France 2.

Samedi 18 juillet, les téléspectateurs pourront ainsi suivre la suite de la comédie, Les vacances du petit Nicolas. Tandis que le 25 juillet verra la programmation du film de 2005 avec Jean-Paul Rouve, Nos jours heureux.

À l’avenir, il n’est pas exclu de voir des films le samedi soir également sur les autres chaines comme TF1 et France 2, histoire de renforcer une case parfois difficile pour les divertissements.

M6    CINEMA   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Y’a que la vérité qui compte : Bataille et Fontaine remplacés par Cyril Hanouna, audience gagnante pour C8 ?

2 - TF1 : audience en chute libre pour Alain Chabat et son late show

3 - M6 : La France a un incroyable talent supprimée, bouleversement pour Marianne James et Sugar Sammy


INTERVIEWS

# Pauline (Les Mamans, 6ter) : « Avec François-Maxime, on ne se côtoie plus au quotidien »

# Meghane (Les Mamans, 6ter) : « Le plus dur au quotidien est cette bataille administrative qui n’en finit pas pour Gabriel »

# Angelica (Les Mamans, 6ter) : « Avec Tony, c’est terminé, je n’en veux plus dans ma vie »