Les Gérard de la télévision 2012 > Laurence Ferrari et Vincent Cerutti à l’honneur

lundi 17 décembre 2012 à 23:49 |

Le microcosme du PAF était sur le qui-vive ce lundi soir. Comme chaque année, l’heure était à la grande distribution des Parpaings. La 7e Cérémonie des Gérard de la télévision avait lieu en direct depuis le théâtre Bobino. Dès l’ouverture du rideau, Frédéric Royer et Arnaud Demanche ont donné le ton : « Des Gérard beaux comme un matin de printemps. Nous avons synthétisé ce que la télévision avait de pire ». Et Stéphane Rose d’entrer en piste après un portrait « enlevé », dont le rôle sera de rester sur sa chaise, à répondre aux courriers et tweets. Au total, 24 prix devaient être décernés au cours d’une soirée située quelque part entre l’absurde, le potache et l’humour noir. Au choix.

Pour démarrer et donner le ton, la première catégorie de la soirée était « Gérard de la personnalité qui n’en a aucune ».
Le prix a été attribué à Machin Lopez, « qui n’est pas là ». Sur le « terrain », à France Télévisions, ou plutôt sur scène devant un écran, Raphaël Mezrahi a joué l’envoyé spécial, dans son style si particulier…
Parmi les nommés figuraient notamment Truc Rottenberg, la nouvelle miss météo du Grand Journal, tu sais, l’autre, là, avec les nichons ou Bidule Badou Chose Romeijko.

Est ensuite venu le moment du « Gérard de la super soirée au El Crétino Circus ! Ce soir, venez admirer notre grande ménagerie ! Nos ploucs analphabètes, nos chtimis débiles, nos bimbos platines à gros seins refaits, nos petites zazas hystériques ! Ils n’ont peur de rien, ils osent tout, pour le plaisir des petits comme des grands ! Venez leur jeter des cacahuètes et leur envoyer des SMS lors d’une soirée pleine de rire, ce soir, au El Crétino Circus ! »
Le parpaing a été attribué à Qui veut épouser mon fils ?, sur Vous êtes en direct ou Secret Story. La saison 2 est actuellement programmée sur TF1, en attendant peut-être le « Qui veut fister mon époux » suggéré par Stéphane Rose…


Après une reconstitution de Koh-Lanta dans une version pas du tout exagérée, « on passe au Gérard de l’émission que tu regardes pour te taper une bonne branlette intellectuelle ». Frédéric Taddéi (Ce soir ou jamais) ou Elizabeth Quin (28 minutes) ne sont pas parvenus à surclasser Philosophe de Raphaël Enthoven, sur Arte. A l’appel de l’animateur, Raphaël Mezrahi a bondi en scène… Ce n’était pas à lui qu’était adressé le prix.
Tout naturellement, le « Gérard de l’émission que tu regardes pour te taper une bonne branlette tout court » a suivi. Et dans le registre plus coquin, Laurent Delahousse a obtenu les suffrages du jury, sur Le Journal du Hard ou Hollywood girls !

Pour rester dans un genre proche, le « Gérard de la touffe » opposait tous les chevelus de la télévision, Mouloud Achour ou Stéphane Bern en tête. Sébastien Folin, le présentateur de Harry, n’était pas là pour recevoir son trophée, mais « au car-wash » selon Arnaud Demanche.
Après un nouveau faux tweet d’Audrey Pulvar relayé par Stéphane Rose et la promotion du « sac à lapin », le « Gérard de l’animateur, sa vie, c’est de la merde » a été décerné à Pierre Dhostel, pour 30 ans de M6 Boutique. Lui non plus n’était pas là, mais en train de tester « un épluche légume rasoir MP3 ». Georges Pernoud ou Bertrand Renard étaient également en lice pour le titre.

Devant un public médusé par une si fort dose d’absurde en si peu de temps, le trio des Gérard s’est ensuite intéressé à tous les mal-aimés de la saison. Etaient nommés pour le « Gérard de l’ambulance sur laquelle on va tirer quand même » : Anne Roumanoff, Christophe Hondelatte, Laurence Ferrari, Evelyne Thomas et Le Grand journal.
En partenariat avec 20 minutes, plus de 57 000 votes ont permis à Christophe Hondelatte d’avoir une pluie d’applaudissements. Mais il n’était pas là non plus… La publicité made in Gérard oui. Et les draps « Laurent Delahousse de couette » ont réchauffé l’assistance, tout comme les DVD du « Dr Delahouse » ou la compil’ « Laurent de la house ».


Évidemment, le « Gérard de l’émission où on t’expliques que t’as tout à apprendre de pygmées de 1m40 qui ont des frisbees dans les lobes d’oreilles, des anneaux de pêche dans le nez, des plateaux de cantine dans les lèvres, des nichons en forme de banane, plus une dent et la bite dans un tube en bambou » a été remis à l’immanquable Rendez-vous en terre inconnue de Frédéric Lopez, favori de l’étape. Echappées belles, J’irai dormir chez vous ou Pékin express n’ont pas fait le poids.
Dans la salle, Jérôme Pitorin a fait part de son mécontentement depuis son fauteuil !

Pour le « Gérard du vieux châtelain dont on se demande ce qu’il fout à la télé, vu qu’il a plus une tête à jouer du cor dans les chasses à cour, mèche au vent, galopant à bride abattue derrière des lévriers dans la rosée du petit matin le dimanche à Fontainebleau », Louis Laforge, Bernard de la Bernardière, Patrick de Carolis, Stéphane Bern et Olivier Barrot étaient en compétition.
Au final, cor à la main, le Gérard a été attribué à Bernard de la Bernadière, alias Bernard de la Villardière, qui « serait en train de chasser le travelo dans le bois de Boulogne ». Une bonne excuse pour ne pas être là !

Le « Gérard nos régions ont du talent » réservait son lot de favoris, avec La Picardie, fournisseurs d’obèses dépressifs pour Tellement Vrai (NRJ12), Le Nord-Pas-de-Calais, fournisseur de têtes de noeud premier choix pour Confessions intimes (TF1), La Seine-Saint-Denis, fournisseur de jeunes des quartiers et de rappeurs salafistes pour Enquêtes d’action (W9), Les Bouches-du-Rhône, fournisseurs de cagoles au tétons percés pour Enquêtes exclusives (M6), Les Antilles, fournisseurs de participants pour une Famille en or (TF1) et Les Cévennes, fournisseurs d’affineurs de calissons et de rémouleurs de clochers pour le JT de Jean-Pierre Pernaut (TF1).
Devant cette sélection, le prix a été attribué au Bouches-du-Rhône. Là encore, Bernard de la Villardière en a pris pour son grade puisque Enquête exclusive était citée en exemple...


Toujours un brin moqueur sur les bords, le « Gérard de l’émission parisianiste pour hipster à moustache Technikart et bobo girl néovintage Les Inrocks » a été remis à Tracks, qui l’emporte Bref ou Ce soir ou jamais !.
Sur la scène, le producteur de l’émission d’Arte, David Comble, n’a pas hésité à monter au créneau avec toute sa rédaction. « On a beaucoup travaillé pour être mauvais ! ». Après le 7 d’Or, le magazine culturel de la chaîne franco-allemande passe au Parpaing. Et toute l’équipe s’est félicitée dans la bonne ambiance.

Le dresseur de cons de la parodie de La France a un incroyable talent passé en scène, une nouvelle catégorie a été dévoilée : « Gérard de l’émission de bonnes femmes qui donnent leur opinion ». Le Grand 8 de Laurence Ferrari a pris l’ascendant sur Les Maternelles ou Comment ça va bien et La Matinale.
Place à « l’émotion » avec le « Gérard de la personnalité à qui on aurait bien aimé remettre un Gérard, mais voilà, trop tard ». Sous les applaudissements, Thierry Roland a gagné. « Et évidemment, il n’est pas là ».

Les commentateurs sportifs avaient eu aussi droit à leur catégorie avec le « Gérard du GROS MALADE QUI HURLE COMME UN GROS MALADE QUAND THOMAS VOECKLER EFFECTUE UNE REMONTEE FANTASTIQUE DANS LE TOURMALET OU QUAND FRRRRRRRRRRRRANCK RIBERY MET LE BUT DU KOOOOOOOOOO !!! » a été remis à Christian Jeanpierre, le journaliste de TF1.
Frédéric Royer a ensuite annoncé une nouvelle page humour avec une parodie de chauvinisme dans un match de la France contre « les bucherons communistes » de Russie, mené par « le dépeceur de puceau ». « buuuuuuuut ! Benzema qui retire le froc de la Russie (…) Poutine se faire prendre par Hollande ce soir » pour ne citer que la partie décente de l’affaire.


La compétition des Gérard continuait avec le prix « très disputé » avec le « Gérard de l’animateur embourgeoisé qui se regarde dans le miroir en repensant aux années où il avait des cheveux, des abdos, des idées, l’envie de provoquer, de conquérir le monde, de devenir le nouveau Coluche, d’enregistrer un album, de tourner avec Noiret, de monter un Planet Hollywood avec Tom Cruise ! … avant d’aller repasser sa cravate fluo pour son jeu du midi ».
Face à Christophe Dechavanne, Arthur ou Cauet, Nagui a remporté le titre. Présent dans la salle, l’animateur d’Une Famille en or est monté sur scène, sortant son discours de la poche… Pas déçu, « je ne suis pas venu faire de polémique ici. Je pensais que les élections étaient propres (…) On m’a dit que les urnes avaient été bourrées… » Parodiant le feuilleton UMP, Christophe Dechavanne a demandé le vote de la salle et fait le show !

Toujours plus caustique, le « Gérard du programme court qui ne l’est pas encore assez » a honoré Roumanoff et les garçons, déjà annulé par France 2. L’humoriste n’était pas là, mais des membres de l’émission ont accepté de rire de leur échec, dans un registre plutôt interdit au moins de 16 ans.
La page poésie refermée, le « Gérard de l’animateur qui fait de la scène, mais qui ferait mieux de se jeter dedans » a été attribué à Arhur. Cauet et Julien Courbet étaient également en lice. Le créateur des Enfants de la télé n’a pas souhaité se présenter. À la place, Raphaël Mezrahi a proposé un de ses commentaires du cru.

L’Amour est dans le pré, Quatre mariages pour une lune de miel ou Nouveau look pour une nouvelle vie étaient nommées pour le « Gérard de l’émission que tu prétends regarder au deuxième degré genre « Putain, les gogols ! » mais en fait t’es à fond dedans et tu verses même ta petite larme quand Thierry présente Annie à sa famille ». Évidemment, M6 a gagné la partie, via la real tv de Karine Le Marchand.
Les « premières images exclusives » de la saison 8 ont été jouées par le trio. Il y avait Jean-Michel, qui cherchait « une bonne coquine »… Et tout s’est terminé dans la douceur avec une fausse Karine toute survoltée.


Le « Gérard de l’animateur sivôplè missiou-dames qui la voudrait une émission sivôplè » a permis à Christophe Hondelatte de recevoir son deuxième prix de la soirée. Le présentateur de Numéro 23 en a pris pour son grade. « Il n’est toujours pas là. Mais il va bien… très très bien… »
« Pour soutenir le service public », le « Gérard de l’émission dont on n’a jamais entendu parler et c’est normal, elle est sur France 3 » a sorti de l’ombre Le Monde d’après, le rendez-vous de prime time de Franz-Olivier Giesbert.

Tout au long de la cérémonie, Audrey Pulvar était à l’honneur via ses tweet sentimentaux. La catégorie du « Gérard du Chevalier de la Légion Donneur de Leçon » lui a tout naturellement été dédiée. Elle devance ainsi Yann Barthès, Mouloud Achour ou Eric Zemmour. Mais le titre a également été remis à Natacha Polony. Un prix ex-æquo !
Toujours très attendu, le « Gérard de l’accident industriel » opposait Roumanoff et les garçons, Le Grand 8, Vous trouvez ça normal, Volte-face et Grand public. Le prix « important » a été décerné à l’émission de Bruce Toussaint, évidemment absent.

En fin de soirée, les plus mauvais animateurs et animatrices ont eu leur quart d’heure de gloire. Chez les hommes, Vincent Cerrutti, Patrick Sabatier, Frédéric Lopez, Jean-Marc Morandini, Bruce Toussaint et Jérémy Michalak étaient en lice. Pour ces dames, Daphné Bürki, Laurence Ferrari, Elsa Fayer, Carole Rousseau, Catherine Barma et Faustine Bollaert figuraient sur la liste 2012.
La plus mauvaise animatrice de 2012 est Laurence Ferrari, qui ne repart pas bredouille de la soirée. Le pire animateur de l’année s’appelle Vincent Cerutti, un résultat confirmé par tous les huissiers de justice des Gérard, et Natacha...

PARIS PREMIERE   DIVERTISSEMENT   LES GERARD  



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Les reines du shopping : la chute de Cristina Cordula, pourquoi elle est dans le viseur de M6 ?

2 - NRJ12 : le retour explosif des Anges, Shanna Kress et Maddy Burciaga triomphent

3 - Le Reste du monde Ibiza (spoiler) : Simon Castaldi insulte Nicolo, Chani prête à exploser sur W9


INTERVIEWS

# Exclu - Jean-Luc Azoulay : « Je n’ai aucune inquiétude sur l’avenir des Mystères de l’amour »

# Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »

# Jazz et Laurent Correia : « Un membre de la JLC Family, auquel personne ne s’attend, va nous quitter »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022