Les ressuscités du P.A.F. (2/2)

Publié le mercredi 4 septembre 2002 à 00:00
par
© 

Ils connaissent aujourd’hui le succès. Pourtant, leur carrière à la télévision a bien failli voler en éclats, lorsque les oracles de l’audience ne leur parlaient plus ou que les papes de la programmation les dénigraient. Survivants des mers déchaînées, glorieux vainqueurs des corridas rougeoyantes, ils ont triomphé de l’ennemi avec panache.

Laurent Baffie, autre naufragé de Nulle part ailleurs, a bien failli se noyer dans les flots impassibles de l’océan télévisuel. Son humour sabordé par un Gildas ironique, sa dérision coulée par une meute de chroniqueurs sardoniques, Baffie n’en menait pas large. Mais après quelques Farce attaque, les unes plus détonnantes que les autres, l’amuseur le plus cinglant de la capitale a redoré son blason auprès de son arbre et de son ami Ardisson. Il est devenu le clown pince-sans-rire indispensable à Tout le monde en parle.

Christine Bravo et Evelyne Thomas, deux muses de la télé d’aujourd’hui dans deux genres bien distincts, reviennent aussi de très loin !

La première, après Frou-frou, le magazine interdit aux hommes (92-94), a essuyé deux échecs coup sur coup, qui laissaient prédire sa chute : Chéri, j’ai un truc à te dire, version mixte du culte Frou frou, et J’ai un problème, show rigolo autour des petits tracas du quotidien. Bilan : Christine Bravo s’exila en Espagne, à la recherche de ses racines, fit « les adieux à Tolède », titre de son ouvrage, et finit par revenir sur France 2 dans Union libre, le divertissement à l’européenne du samedi soir, remplacé dès septembre par Douce France, une tournée qui fleurera la France des régions cette fois-ci ! Ca s’en va et ça revient...

Pour Evelyne Thomas, le succès est arrivé d’une bien étrange manière, au moment où l’animatrice s’y attendait le moins. Quand TF1 l’avait choisie, en 1996, pour présenter son talk show matinal, simplement baptisé Evelyne, la jeune femme partit la fleur au fusil. En revanche, quand France 3 lui proposa près de quatre ans après l’arrêt quasi immédiat d’Evelyne, victime de la quête de sens de la chaîne privée, son magazine C’est mon choix, un talk show d’après-midi dans la même veine, Evelyne Thomas s’avança, hésitante. La gloire, éclatante, l’attendait pourtant au bout de ce long et sombre chemin, sans que nul n’ait osé l’anticiper...

Mais des « kadors » des grilles de l’an 2000, Laurent Ruquier et Arthur sont certainement les plus grands miraculés. Qui dit échec cuisant dit, à coup sûr, les inoubliables Niouzes, l’espace d’une semaine de septembre 1995.

Laurent Ruquier et son équipe assaillissent alors l’access prime time de TF1 pour remplacer Alerte à Malibu. La chaîne, toujours en « quête de sens », fait appel aux voix de Radio France pour dynamiter son image de marque. Mais l’audience ne suit pas. L’émission satirique, Les niouzes, n’atteint pas la barre des 19% de part de marché. Un fiasco pour TF1, qui supprime le divertissement au bout de cinq jours de diffusion ! Dans la presse, l’affaire prend des proportions gigantesques.

Après Les niouzes, Laurent Ruquier a disparu des grilles des chaînes, diabolisé par l’échec le plus retentissant de ces dernières années. En 2000, il revient enfin à l’antenne, dans On a tout essayé, le mardi, en deuxième partie de soirée. Le succès est au rendez-vous. En 2001, Michèle Cotta réinstalle le satiriste Ruquier à 19 heures, au quotidien, avec la même bande de On a tout essayé, émission détentrice du 7 d’or du meilleur divertissement, la même année...

Quant à Arthur, son charisme de « meilleur ami de la famille », mi-farceur mi-gentleman, est loin, très loin de son image d’antan, quand il se disait « l’animateur le plus con de la bande FM ». Après son Emission impossible, sur TF1 en 1992, Arthur était tombé dans les abîmes sans fond des gloires évanouies. En d’autres termes, il pâtissait d’une image de loser has been férocement malsaine. Mais pof ! En un coup de baguette magique, Jean-Pierre Elkabbach, promu à la tête de France Télévision, l’a nommé Enfant de la télé, et lui a ouvert les portes de cette fameuse gloire, que tant d’autres lui envient...


Lire la Première partie des Ressuscités du P.A.F.

  ON VOUS RECOMMANDE  


LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (samedi 24 octobre 2020) : Mask Singer net leader sur TF1, le rugby France / Pays de Galles rassemble sur France 2, Échappées belles reste haut

Audiences TV Prime (samedi 24 octobre 2020) : Mask Singer net leader sur TF1, le rugby France / Pays de Galles rassemble sur France 2, Échappées belles reste haut

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (samedi 24 octobre 2020) : Nagui (NOPLP) et Nikos Aliagas (50 mn inside) au plus près, Chasseurs d’appart maintient M6 en bonne forme

Audiences TV Access (samedi 24 octobre 2020) : Nagui (NOPLP) et Nikos Aliagas (50 mn inside) au plus près, Chasseurs d’appart maintient M6 en bonne forme


INTERVIEW
Jérémy (N’oubliez pas les paroles, Masters 2020) : « J’ai peur de perdre à mon premier match »

Jérémy (N’oubliez pas les paroles, Masters 2020) : « J’ai peur de perdre à mon premier match »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020