Ma Première Télé > Delarue, Courbet, Ruquier, Nagui, Ardisson

Publié le vendredi 17 octobre 2008 à 17:16
par
Ma Première Télé > Delarue, Courbet, Ruquier, Nagui, Ardisson
©DR 

JEAN-LUC DELARUE

.
.
.

Jean-Luc Delarue est né le 24 juin 1964. Un BTS de publicité en poche, l’actuel psy du PAF a fait ses armes sur Canal + dès 1991 avec La Grande Famille, après de brefs passages sur TV6 (Une Page de pub) et Antenne 2 (Les Enfants du Rock) avec Olivier Dorangeon en 1987.

En 1994, devenu son propre producteur (Réservoir Prod), il revient sur France 2 pour animer les premiers débats de société de Ça se discute. L’oreillette en place, il devient incontournable dans le genre. A son palmarès : C’est mon Choix (France 3), Jour après Jour (France 2) et Toute une histoire (France 2), entres autres succès.

Durant les saisons 1995-1997, Jean-Luc Delarue s’est également frotté au jeu du week-end avec Déjà dimanche, accompagné de Kad et Olivier. Fort du succès, il lance alors C’est l’heure, diffusée chaque soir à 19 heures. Son premier revers.

Figure emblématique de France 2, il est aux commandes, depuis la rentrée 2006, de Toute une histoire, chaque jour à 13h55, et Ça se discute, deux mercredis par mois en seconde partie de soirée.

.
.

1987 : La 1ère télé de Jean-Luc Delarue

JULIEN COURBET

.
.
.

Julien Courbet est né le 7 février 1965. Après des débuts sur les ondes à Bordeaux, l’animateur apparaît dans le petit écran en 1987, sur France 3 Aquitaine, pour donner les résultats du Hit Parade.

Il rejoint ensuite Paris et apparaît dans Ainsi font font font aux côtés de Jacques Martin, sur Antenne 2. Repéré dans un même temps par Gérard Louvin, Julien Courbet fait ses débuts sur TF1 avec Sans Aucun Doute en 1993. Il devient rapidement le « Zorro du PAF ». L’émission, diffusée en seconde partie de soirée, réalise des audiences record tout au long des 14 saisons d’antenne, dépassant certains soirs les 50% de part de marché. Il en animera plus de 500 numéros.

Parallèlement, il présente sur TF1, entre autres émissions, les 7 péchés capitaux, Succès, le Champion de la télé, Intervilles, les Mariés de l’an I, Quel Cirque et les Rois du Système D. Devenu producteur, Julien Courbet est à l’origine de Confessions intimes, Les 10..., Le Détective, Le Grand frère ou encore Au cœur du couple.

Depuis la rentrée 2008, l’animateur officie à 18h50 sur France 2. Avec Service Maximum, Julien Courbet joue une nouvelle fois la carte de la consommation.

.
.

1987 : La 1ère télé de Julien Courbet

LAURENT RUQUIER

.
.
.

Laurent Ruquier est né le 24 février 1963. Après avoir conquis son public en scène et à la radio, l’animateur a connu des débuts difficiles dans le petit écran. Sa première apparition a lieu dans l’émission de Jacques Mailhot Paris Kiosque où il tient une pastille humoristique intitulée « Comme un S’cheveu sur la Z’oupe ». Ses premières émissions « en solo », Rien à cirer (France 2, 1994) et Les Niouzes (TF1, 1995), ont été, quant à elles, des échecs d’audience.

Sniper pour Thierry Ardisson dans Tout le Monde en parle, puis acolyte de Marc-Olivier Fogiel dans Un An de + sur Canal+, il revient véritablement aux commandes d’une émission en septembre 2000, avec On a tout essayé, diffusée sur France 2 en seconde partie de soirée. La rentrée suivante, toute la fameuse bande à Ruquier était conviée à rejoindre l’access de la chaîne. Sept ans plus tard, il poursuit l’aventure avec On n’a pas tout dit. Fin de saison 2007, il décide pourtant d’arrêter sa quotidienne.

Parallèlement, sur Paris Première, il a retrouvé le temps d’une saison (2005/2006) une autre équipe, celle des critiques de Ça balance à Paris.

Depuis la rentrée 2006, il a également repris le flambeau de Thierry Ardisson en acceptant de présenter le talk-show du samedi soir. En compagnie d’Eric Zemmour, Michel Polac puis Eric Naulleau, il anime avec succès On n’est pas couché.

.
.

1987 : La 1ère télé de Laurent Ruquier

NAGUI

.
.
.

Nagui est né le 14 novembre 1961. L’animateur est apparu pour la première fois dans le petit écran, sur FR3, le 2 mars 1985 à l’occasion d’une émission où il recevait les Inconnus.

Après des passages remarqués sur M6 (Fréquenstar) et TF1 (Et puis quoi encore !), c’est sur la Cinq qu’il découvre la popularité grâce à Que le meilleur gagne, dès 1990. Passé sur France 2, le succès du jeu lui permet de créer l’émission musicale Taratata. Et les portes du prime time de s’ouvrir en 1994 avec N’oubliez pas votre brosse à dents, un divertissement décapant, avec la voix off de Jean-Luc Reichmann.

Suite à l’affaire des animateurs producteurs, Nagui se tourne vers TF1 en 1996. Mais le succès n’est pas au rendez-vous de son Appel de la Couette, Vous ne rêvez pas ou Tous en jeu.

En 1999, il prend les rennes de Nulle Part Ailleurs sur Canal+, pour retrouver deux ans plus tard le service public, avec Tutti Frutti. Ont succédé, avec plus ou moins de succès, Le Numéro gagnant, Le Coffre, Intervilles, Le Marathon des jeux TV, La Part du Lion et finalement Tout le monde veut prendre sa place, toujours à l’antenne chaque midi, ainsi que N’oubliez pas les paroles. En 2005, la TNT naissante lui permettait de reprendre Taratata sur France 4.

.
.

1985 : La 1ère télé de Nagui

THIERRY ARDISSON

.
.
.

Thierry Ardisson est né le 6 janvier 1949. Il entre par hasard sur le petit écran en étant invité au Journal de 13 heures sur TF1 en 1980 pour parler du hachich. Après une carrière dans la publicité, il fait des débuts musclés à la télévision dans Descente de Police en 1985. Le dimanche après-midi, il prend la même année le fauteuil d’animateur pour Scoop à la une.

Après les paillettes de la Cinq et Bains de Minuit, Thierry Ardisson retrouve le chemin du service public en 1988 et démarre Lunettes noires pour nuits blanches. Il invente alors ses fameuses interviews. Suivront, avec plus ou moins de succès, Double Jeu et Ardimat. Dans un même temps, il produit notamment Frou-Frou (France 2) et Les Niouzes (TF1).

Après une traversée du désert, il retrouve le succès sur France 2 avec Tout le monde en parle en 1998. Jusqu’en 2006, il reçoit chaque samedi chanteurs, acteurs, politiciens et star du X à sa table. En parallèle, il prend les commandes du JT de la culture Rive Droite/Rive Gauche sur Paris Première. Sur cette même chaîne, Thierry Ardisson imagine Paris Dernière et invite chez lui au 93, Faubourg Saint-Honoré.

En 2006, il rejoint Canal + où il anime Salut les Terriens.

.
.

1980 : La 1ère télé de Thierry Ardisson
  ON VOUS RECOMMANDE  

THIERRY ARDISSON   JEAN-LUC DELARUE   LAURENT RUQUIER   JULIEN COURBET   NAGUI  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (samedi 24 octobre 2020) : Mask Singer net leader sur TF1, le rugby France / Pays de Galles rassemble sur France 2, Échappées belles reste haut

Audiences TV Prime (samedi 24 octobre 2020) : Mask Singer net leader sur TF1, le rugby France / Pays de Galles rassemble sur France 2, Échappées belles reste haut

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (samedi 24 octobre 2020) : Nagui (NOPLP) et Nikos Aliagas (50 mn inside) au plus près, Chasseurs d’appart maintient M6 en bonne forme

Audiences TV Access (samedi 24 octobre 2020) : Nagui (NOPLP) et Nikos Aliagas (50 mn inside) au plus près, Chasseurs d’appart maintient M6 en bonne forme


INTERVIEW
Fabrice Deville (Un si grand soleil) : « Florent / Claire... il n’est pas sûr que le couple tienne »

Fabrice Deville (Un si grand soleil) : « Florent / Claire... il n’est pas sûr que le couple tienne »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020