Maman va adorer

©TF1 


DIFFUSION

Samedi 30 septembre 1995 à 20h45 sur TF1


PRODUCTION

TF1


PRESENTATION

Daniel Schick


SYNOPSIS

A la rentrée 1995, TF1 teste de nouveaux concepts afin de renouveler ses émissions du samedi soir. Avec Maman va adorer, Dominique Cantien pense alors trouver un concept fort mené par Daniel Schick, animateur de radio sur France Inter alors inconnu des téléspectateurs.

Cent familles de quatre membres chacune sont les stars d’un soir pour cette émission télé d’un nouveau genre où tout peut arriver à tout moment. Ces familles deviennent des artistes improvisés, révélant des dons cachés, leurs passions, leurs secrets dans des mises en scène qui leur permettent d’exprimer leurs capacités, leurs envies, leurs audaces ou leurs talents, comme par exemple présenter le journal télévisé.

Dans Maman va adorer, la complicité familiale et les habitudes de vie sont mises à rude épreuve dans le but, bien sûr, de distraire. A la clé pour chacun des défis, des cadeaux loufoques ou exceptionnels...

Maman va adorer n’aura vécu que l’espace d’un numéro...


ANECDOTES

 Daniel Schick, animateur de radio plutôt étiqueté « Culture » a accepté de franchir le pas de la télévision avec Maman va adorer. Il était alors accompagné de Marie-Pierre Casey (actrice dans la sitcom Marc et Sophie et dans la pub Pliz). Il a notamment rejoint par la suite France Télévisions.

 L’émission s’est révélé être un des échecs les plus flagrants de TF1 en prime time, avec 3.4 millions de téléspectateurs pour 18.4% de part de marché. En face, France 2 réalisait alors plus du double avec N’oubliez pas votre brosse à dents.



ACTUALITES








AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (vendredi 1er juillet 2022) : Catastrophe pour Stéréo Club (TF1) et Camille Combal, battu par Stéphane Plaza, Tropiques criminels leader

Audiences TV Prime (vendredi 1er juillet 2022) : Catastrophe pour Stéréo Club (TF1) et Camille Combal, battu par Stéphane Plaza, Tropiques criminels leader


INTERVIEW
Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »

Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022