Marc (gagnant de MasterChef 4) : « Le Père Noël est passé en avance pour moi et a été très généreux »

Au terme de la saison 4 de MasterChef, Marc a remporté le titre si convoité. Quelques jours après sa victoire, le grand gagnant du concours amateur de TF1 revient sur son parcours et son bonheur. Après l’Atelier de MasterChef, il compte repartir sur les bancs de l’école… de cuisine !

Publié le lundi 23 décembre 2013 à 17:16
par
Marc (gagnant de MasterChef 4) : « Le Père Noël est passé en avance pour moi et a été très généreux »
©TF1/F.Berthet 

Alexandre Raveleau : Votre victoire dans MasterChef représente sans doute le plus beau cadeau de Noël de votre vie ?

Marc : Je vais me remettre à croire au Père Noël ! Il est passé en avance pour moi et a été très généreux ! Je le remercie. C’est aussi un cadeau que j’ai été cherché, parce que j’ai beaucoup bossé. J’espère que c’est mérité quand même…

Cette finale a été très serrée. Pourtant, vous partiez confiant après la première manche remportée haut la main…

C’est clair. J’étais en avance, mais je savais aussi qu’il restait beaucoup de points à distribuer. Ensuite, sur la Niçoise, je voulais donner le meilleur de moi-même. Au final, je suis très déçu encore aujourd’hui parce que j’y ai mis tout mon cœur. Elle me reste au travers de la gorge. Je trouvais l’assiette jolie... Cette défaite m’a mis dedans. C’est pour ça aussi que je me suis un peu planté par la suite. Je pensais que je jury n’aimait plus ce que je faisais. Je me suis pris une vraie claque.

« J’avais l’impression d’être dans un rêve. Je ne savais pas où j’étais »

Malgré tout, vous avez gagné la finale. Quelle émotion avez-vous ressentie au moment du verdict ?

J’avais l’impression d’être dans un rêve. Je ne savais pas où j’étais. Je n’ai pas vu les cotillons.

Qu’allez-vous faire de ces 100 000 euros ?

Je vais avancer sur mes projets. Et le premier est de devenir cuisinier ; et ça passe par l’apprentissage, donc école, formation, stage. Changement total de vie. Je retourne à l’école !

Vous serez sans doute le premier de classe…

On verra. J’ai rencontré des commis qui ont 16 ans et qui ont des meilleures bases que moi. Ils vont surtout m’attendre au tournant. Il va falloir que je m’arrache.

Vous avez suivi les éditions précédentes de l’émission. Quand avez-vous décidé de vous inscrire au concours ?

Au soir de la finale de MasterChef 3, lorsque Ludovic a gagné. À ce moment-là, je ne sais pas ce qui m’a pris, mais j’ai dit à mon épouse : « l’année prochaine, je le fais ». Elle m’a répondu : « ok, fais ce que tu as envie de faire ». J’ai la chance d’être très bien entouré dans ma passion.

Partie 2 > La pire des épreuves selon Marc. Son verdict sur le jury


Au cours de cette saison 4, à quel moment vous êtes-vous dit que la victoire était à votre portée ?

Après la demi-finale, j’ai compris que j’avais une chance sur deux de gagner. Avant ? Non. Les candidats étaient de très grande valeur, certains plus talentueux que moi… Mais MasterChef, ce n’est pas que ça, c’est aussi la progression, la bonne idée au bon moment ou les épreuves. Quand je voyais un Éric ou un Frédéric, je me disais que le chemin était long !

Parmi toutes les épreuves endurées, laquelle a été la pire pour vous ?

L’opéra ! (rires) La pâtisserie, c’est hyper dure, surtout dans ces conditions. Quand je vois ce que sortent les candidats du Meilleur pâtissier, je suis hyper impressionné. Je leur tire mon chapeau.

Tout au long de cette saison, de quel membre du jury avez-vous été le plus proche ?

C’est hyper compliqué à dire. Il y a deux personnages que j’apprécie vraiment. D’abord Yves Camdeborde, pour sa bienveillance, sa proximité et tous les conseils qu’il nous a donnés. Il avait vraiment confiance en moi. Et puis je dois citer Frédéric Anton, pour sa présence, son charisme et sa justesse. Il est très impressionnant. J’ai aussi découvert Sébastien Demorand plus tard. Il m’a lui aussi donné beaucoup de conseils. Nous avons beaucoup discuté.

« Quand je vois ce que sortent les candidats du Meilleur pâtissier, je suis hyper impressionné. »

Parmi les candidats, quelle a été la plus belle de vos rencontres ?

(Silence) Encore une question compliquée… J’ai des amitiés très fortes avec Marie-Hélène et Éric. C’est un type tellement formidable ! Et avec Marie-Hélène, on a été jusqu’au bout ensemble et c’est extraordinaire. Je pense aussi à Philippe...

Un véritable défilé d’étoilés est passé par l’Atelier au cours de cette saison. Quel invité vous a le plus impressionné ?

En fait, deux m’ont impressionné : Jean Sulpice et Michel Roth. Le premier a mon âge et il a déjà deux étoiles, avec une cuisine moderne. De l’autre côté, Bocuse d’or, Meilleur ouvrier de France : Michel Roth a tout gagné. Et pourtant, les deux ont cette même bienveillance, cette envie de transmettre. Je retiens surtout l’humilité de tous ces chefs.

  ON VOUS RECOMMANDE  

TF1   REAL TV   MASTERCHEF  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (jeudi 4 juin 2020) : carton pour Les Bronzés font du ski, This is Us faible sur M6

Audiences TV prime (jeudi 4 juin 2020) : carton pour Les Bronzés font du ski, This is Us faible sur M6

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (jeudi 4 juin 2020) : Tous en cuisine et Camille Combal paralysés, N’oubliez pas les paroles impérial

Audiences TV access (jeudi 4 juin 2020) : Tous en cuisine et Camille Combal paralysés, N’oubliez pas les paroles impérial


INTERVIEW
Cyprien Cini (Zemmour et Naulleau) : « Sandrine Sarroche et moi ne faisons pas la même chose »

Cyprien Cini (Zemmour et Naulleau) : « Sandrine Sarroche et moi ne faisons pas la même chose »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020