Marc Tessier

mercredi 12 février 2003 à 00:20 |

Marc Tessier, le grand patron de France télévisions est un homme discret et réservé.

Polytechnicien, énarque, il devient un haut fonctionnaire de l’Etat dès l’âge de 24 ans et son parcours sera on ne peut plus brillant. Il exerce pour la première fois ses activités dans un groupe privé en 1982 en tant que Directeur Financier au sein du groupe Havas avant d’en devenir le directeur Général entre 1983 et 1987.

Il participe en 1983 à l’aventure de Canal + sous la responsabilité d’André Rousselet. Il rejoint définitivement cette chaîne, un an plus tard, en tant que Directeur Général, c’est à ce moment là que débute réellement sa carrière dans le monde de la télévision. Il devient alors Conseiller du Président de Canal + de 1987 à 1989 en assurant pour la même période la Direction Générale de la société pour l’Etude et l’Exploitation des Télévisions par Satellite avant de devenir le Président de Canal + International. Il développe à ce titre Canal + TVCF pour la Belgique, la chaîne Première en Allemagne, est conseiller délégué de Canal + Espagne et supervise Canal + Horizons pour l’Afrique entre 1989 et 1993. Il assure les fonctions de Directeur Général, chargé du développement de Canal + en 1993 et lance le projet numérique de Canal + en France et pour l’Europe.

Ensuite, Marc Tessier est nommé Directeur Général du Centre National de la Cinématographie pour la période 1995-1999 et Président de l’Institut de l’Audiovisuel et des Télécommunications en Europe entre 1998 et 2000.
Après l’aventure Canal +, il est pressenti pour succéder à Xavier Gouyou-Beauchamps, lui-même candidat à sa propre succession, à la tête du Groupe France-Télévision regroupant alors les chaînes publiques France 2 et France 3.

C’est finalement Marc Tessier qui réussit à convaincre les 9 sages du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel pour prendre en main les destinées du grand groupe de télévisions publiques le 2 juin 1999.
En aôut 2000, il est reconduit dans ses fonctions en devant ainsi le premier Président de chaînes de télévisions publiques à exercer son mandat durant 5 années contre 3 ans auparavant ? De plus à cette date-là, le groupe qu’il est amené à présider se constitue en une holding sous le nom de France-Télévisions regroupant cette fois-ci La 5e (devenue depuis France 5) en plus de France 2 et de France 3.

Sa principale tâche aujourd’hui est de préserver l’importance et l’autonomie des chaînes de télévisions publiques dans le Paysage Audiovisuel Français représentant à ce jour quelques 42% de part de marché et assurer le développement de la Télévision Numérique Terrestre, projet auquel il semble croire fermement, ce qui l’a conduit à céder les parts que détenait son groupe dans le bouquet numérique de TPS détenu par TF1 et M6.

L’une des ses récentes batailles était d’imposer une nouvelle chaîne d’information continue à l’instar de sa grande soeur LCI, née en juin 1994, et d’en faire une CNN à la française. Un projet qui semble aujourd’hui piétiner.

Alors que Marc Tessier arrive en juin 2005 au terme de son mandat, ce dernier a dévoilé son intention de se représenter pour un second mandat à la tête du grand groupe audiovisuel public. Marc Tessier souhaite poursuivre le travail qu’il accomplit depuis cinq ans à France Télévisions au moins jusqu’en 2010, date à laquelle vraisemblablement Patrick Le Lay, Président Directeur Général de TF1 depuis 1988, devrait passer la main, atteignant l’âge limite conformément aux statuts de la chaîne privée.




ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Avis de recherche, Le Jeu de la vérité... les émissions cultes de Patrick Sabatier rediffusées pour la 1ere fois à la TV

2 - Tomer Sisley sur la fin de Balthazar sur TF1 : « Je n’aurais pas aimé faire la saison de trop »

3 - Frank Delay (2Be3) : pourquoi il a refusé de faire Danse avec les stars sur TF1


INTERVIEWS

# Dembo Camilo (Ici tout commence, TF1) : « Souleymane ne va pas retenter de récupérer Deva »

# Elsa Esnoult (Les mystères de l’amour, TMC) : « Fanny va pardonner John pour sa relation avec Gabriella »

# Frédérique (Les Reines de la route, 6ter) : « Je ne me suis pas amusée à me faire passer pour quelqu’un d’autre »