MasterChef 2 > Un zéro pointé pour un dessert fatal à une équipe

Carole Rousseau sur TF1

Publié le jeudi 8 septembre 2011 à 20:50
par
MasterChef 2 > Un zéro pointé pour un dessert fatal à une équipe
© 

Après les éliminations de Jérôme, Colin, Jeff et Katia, ils ne sont plus que 17 à pouvoir encore prétendre au titre de MasterChef 2011. Pour bien commencer la journée, les candidats ont droit à une nouvelle épreuve. « Aimez-vous les gâteaux ? » telle est la question que pose Carole Rousseau. Aujourd’hui, place à de la pâtisserie... salée, à partir d’un gâteau imposé ! Mille-feuille, Religieuse, Fraisier, Forêt noire et Paris-brest sont les cinq pâtisseries proposées au hasard sous la cloche de chaque cuisinier. En 90 minutes, ils doivent donc proposer une version salée du gâteau.

Xavier est aux anges et va proposer une crème de foie gras. Fabrice revisite sa religieuse avec un mélange de goûts qui laisse sceptique Sébastien Demorand. D’ailleurs, le chauffeur met ses choux à mal. Il s’énerve et met tout à la poubelle à quelques minutes de la fin de l’épreuve sous l’œil hagard des chefs. Si quelques-uns s’en sortent pour d’autres, c’est donc la déroute ! Fabrice décide de ne rien présenter au jury !

Éric propose une « tomate-ricotta fraisier ». Beaucoup de candidats ont décidé d’utiliser le foie gras. C’est le cas de Matthias, Xavier et Claire. Karim a proposé une crème aux épices : « C’est vraiment pas bon ! » lâche alors Frédéric. Le jeune homme se fait sérieusement malmener. « La cuisine, c’est du travail Karim ! » renchérit Yves. Les plats se succèdent et le jury est très mécontent. « J’ai d’habitude grand plaisir à vous dire merci, là j’ai du mal même en me forçant ! » fait savoir Sébastien à Nathalie et son Paris-brest bagel.

Xavier a des louages sur le visuel de son Paris-brest. Reste qu’en remplaçant le sucre glace par de la maïzena, Frédéric Anton tombe des nues et refuse de « manger de la farine crue. » Le bilan est à la déception et Fabrice n’a même rien présenté au jury. Il va directement au test sous pression. Il sera aux côtés de Karim qui trouve la sanction « logique », car son plat n’était « pas bon et pas beau ».


Pour la seconde épreuve, place à un test de reconnaissances des fruits exotiques. Un à un, les candidats doivent reconnaître un maximum de 15 fruits. La grenade fait échouer Éric à 7. Matthias bloque à 5 et s’installe sur le siège du plus mauvais candidat. Mais quand Élisabeth lâche à son premier fruit Kumquat, elle chute d’emblée, car il s’agissait du physalis. Elle obtient un zéro pointé ! Cet échec conduit Élisabeth tout droit au test sous pression aux côtés de Karim et de Fabrice.

Karim, Fabrice et Élisabeth vont tenter de sauver leur place au test sous pression. Pour y parvenir, ils vont devoir sublimer des rognons de veau en une heure. Karim est dépité : il déteste ça ! Élisabeth, elle, n’en a jamais cuisiné. Elle rit cependant par avance si elle part sur des rognons, car elle travaille en qualité d’infirmière au service d’urologie ! Fabrice semble assez à l’aise avec son plat. Mais la cuisson des rognons est essentielle dans cette épreuve.

L’avenir des trois candidats est entre les mains du jury. Rognons panés aux noisettes pour Élisabeth, rognons de veau et ses frites (« sans sauce », ce qui choque Frédéric Anton) pour Karim, rognons flambés au Cognac pour Fabrice. Ce dernier fait une « erreur de cuisson flagrante ». Après délibération, le jury offre son coup de cœur à Karim. Mais pour Fabrice, c’est la douche froide. Le chauffeur livreur de Dourdan doit quitter l’aventure. « Je voulais vous remercier, J’admire pas beaucoup de personnes, sauf vous trois. J’aurais du plus m’investir, vous m’avez donné la passion. Votre image restera toujours dans ma tête pour pouvoir poursuivre la cuisine » avoue t-il en pleurant face au jury.

Place maintenant au jeu d’équipe. Pour les former, le jury a choisi le hasard : soulever une marmite dans laquelle se cache un tablier ! L’équipe rouge effraye déjà par ses performeurs. Les candidats doivent choisir leur chef. Pour les bleus, ce sera Xavier, et les rouges, Mélanie. Puis, direction un vignoble bordelais, à Martillac. Les candidats vont devoir réaliser, pour 12 viticulteurs, un menu, à base de vin, imaginé par Nicolas Masse, et ce, sans recette. Gnocchis de pommes de terre, filet de bœuf rôti, tarte fine aux fruits rouges, le travail ne manque pas ! Et les chefs d’équipes doivent tout mémoriser pour transmettre les informations à leur équipe.


Xavier et Mélanie ont une lourde tâche. Ils sont les seuls à avoir vu les plats qu’il convient de reproduire à l’identique. Les bleus semblent bien organiser. Chez les rouges, c’est plutôt l’inverse. Pour la gelée au vin, Claire responsable de la gelée est conseillée par Karim et Matthias. Mais tous les deux sont dans l’erreur. Résultat : la gelée ne risque pas de prendre avec de l’agar-agar à froid ! Autre problème dans l’équipe, les gnocchis de l’entrée n’ont toujours pas été faits à quelques minutes de l’envoi du plat !

Les équipes s’activent. La panique gagne du terrain. Les viticulteurs font leur entrée et vont déguster l’entrée. Les Gnocchis de pommes de terre et ses coquillages sont scrutés. Pendant ce temps, le filet de bœuf cuit. Chez les rouges, la colère gronde. Certains, comme Bernard, jugent que Mélanie n’est pas une bonne chef d’équipe. Chez les bleus, la sauce bordelaise de la viande frôle la catastrophe. Ils préfèrent éviter de la servir. Émilie, responsable du poste, est en larmes.

Les rouges découvrent leur fameuse gelée totalement liquide. Claire est sous le choc. Toute l’équipe lui en veut. Pourtant ce n’est pas de sa faute, mais ça, personne ne le sait ! La gelée au vin étant la base du dessert, les viticulteurs sont sans pitié. Les bleus, eux, ont raté leurs meringues. Au terme du menu, les bleus sont en joie et unis, les rouges en larmes et isolés. Les invités votent pour leurs plats préférés en glissant des jetons dans l’urne MasterChef.

De retour à l’Atelier, les équipes font le bilan. Yves Camdeborde estime que les candidats ont cependant honoré la cuisine de Nicolas Masse. Du côté de l’entrée, six partout ! Pour le plat, les rouges prennent huit voix. Le dessert des bleus fait la différence avec un zéro pointé pour les rouges ! Au final, l’équipe bleue remporte l’épreuve avec 22 points contre 14 pour leurs adversaires. L’absence de cohésion a été fatale aux rouges. Ils vont tous au test sous pression. Claire a du mal à s’en remettre. Elle se sent toujours responsable et n’obtient aucun réconfort de ses coéquipiers.


Pour ce dernier test sous pression de la soirée, Matthias, Mélanie, Bernard, Claire, Karim, Nathalie, Éric et Marine accueillent Anne-Sophie Pic. Ils vont devoir reproduire la recette de la meilleure femme cheffe au monde, avec ses 3 étoiles. Cette dernière a concocté un plat intitulé « Betterave plurielle », avec un équilibre entre la betterave et le sel de café. Les cuisiniers ont 90 minutes pour reproduire ce « plat très technique et d’une grande précision ».

Entre émotion et admiration pour Anne-Sophie Pic, tous les candidats tentent de ne pas perdre pied. Et c’est mission impossible pour certains. La plupart sont déstabilisés par une cuisson en cocotte-minute. Anne-Sophie Pic avoue qu’il faut jusqu’à 8 minutes pour dresser son plat. Sébastien Demorand en fait part aux candidats à dix minutes de la fin. La sueur perle sur les joues de Bernard qui veut être au top pour sa cheffe préférée. Mais il n’en sera rien avec un siphon qui fait tout exploser dans son assiette. « Je devais faire la plus belle assiette, j’ai fait la plus grosse merde ! »

Le jury et Anne-Sophie Pic passent à la dégustation. Matthias ouvre le bal et on souligne le « manque de café ». Même constat pour l’assiette de Claire. Mélanie a eu peur de « présenter une assiette blanche ». Devant le jury, elle ne peut contenir ses larmes. La cheffe de publicité est persuadée de quitter l’aventure. Les plats de Marine et de Karim sont bien exécutés. Celui de Bernard également, mais la décoration, en raison d’un siphon défaillant, vient tout gâcher.

C’est l’heure du verdict ! Pour le jury, la meilleure candidate de la soirée n’est autre que Marine. La Lyonnaise reçoit des louanges. Karim est également félicité pour avoir le « plus progressé durant toute la semaine ». Bernard est également sauvé. il estime être un « miraculé ». Mélanie, Claire, Matthias ont réalisé les plats les plus décevants. Mais Mélanie a le moins convaincu. « Je suis fière d’être arrivée jusque-là, et heureuse d’avoir partagé ça avec vous. Je repars avec une tout autre vision de la cuisine qui m’a donné envie d’avancer » avoue Mélanie. Ils ne sont désormais plus que 15 à poursuivre l’aventure MasterChef !

  ON VOUS RECOMMANDE  

TF1   REAL TV   MASTERCHEF  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (mercredi 15 juillet 2020) : Prodigal Son garde son avance sur TF1, La carte aux trésors à un bon niveau, L’amie prodigieuse baisse encore

Audiences TV prime (mercredi 15 juillet 2020) : Prodigal Son garde son avance sur TF1, La carte aux trésors à un bon niveau, L’amie prodigieuse baisse encore

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (mercredi 15 juillet 2020) : Demain nous appartient toujours leader, N’oubliez pas les paroles stable, Stéphane Plaza faible sur M6

Audiences TV access (mercredi 15 juillet 2020) : Demain nous appartient toujours leader, N’oubliez pas les paroles stable, Stéphane Plaza faible sur M6


INTERVIEW
Damien Tison (Affaire conclue) : « Quand j’aime vraiment un objet, rien ne m’empêche de l’avoir »

Damien Tison (Affaire conclue) : « Quand j’aime vraiment un objet, rien ne m’empêche de l’avoir »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020