NRJ Music Awards 2010

samedi 23 janvier 2010 à 23:59 |
TF1/DR

L’année 2009 a célébré le succès des Black Eyed Peas à travers le monde. Le groupe en a profité pour médiatiser aux quatre coins du globe David Guetta, avec lequel les membres ont collaboré. De ce fait, l’habituel One more time du groupe Daft Punk doit laisser la place à I gotta feeling, nouvel hymne des NRJ Music Awards. La 11e édition de la cérémonie ouvre ainsi avec le tube de la bande à Fergie. La chanson, débutée à la sortie de l’hôtel Carlton, continue sur l’habituelle scène du Palais des Festivals. Une mise en scène complétée par le DJ français aux platines. Ce dernier sera d’ailleurs particulièrement à l’honneur tout au long de la soirée...

Après un baiser de Fergie, Nikos peut ouvrir la salve des récompenses. Sans réelle surprise au vu de la réaction de l’auditoire à l’annonce de son nom, Robbie Williams est élu « Artiste masculin international ». Pour remettre le deuxième trophée, José Garcia se dirige vers la scène en compagnie de plusieurs filles en peignoir. Tout ce joyeux petit monde est rapidement rejoint par l’Artiste masculin français de l’année, à savoir Christophe Willem. Puis la « Chanson internationale de l’année » est une occasion supplémentaire d’entendre le I gotta feeling. Les Black eyed peas viennent prendre leur récompense en compagnie, une nouvelle fois, de David Guetta.


L’erreur d’enveloppe avec Katy Perry l’an dernier a le droit à son remake. Kamel Ouali et Ke$ha annoncent ainsi le lauréat du prix « Groupe/duo/troupe international de l’année ». L’ancien professeur de Star Academy trouve le moyen de se tromper en annonçant comme gagnants les Black eyed peas. Le groupe, en coulisse, ne viendra jamais récupérer leur gratification. En effet, quelques minutes plus tard, le chorégraphe prend la parole et s’excuse avant d’annoncer les Tokio Hotel comme le choix réel du public, le tout sous les huées de l’auditoire.

Après le fameux duo « pour la première fois à la télévision », mais pas en direct, Laura Smet et David Hallyday, la cérémonie suit son cours. Mozart l’Opéra Rock est considéré comme le « Groupe/duo/troupe français de l’année », Sofia Essaidi est élue « Artiste féminine française » et Lady Gaga devient la « Révélation internationale ». Absente, celle-ci se voit piquer son prix par... David Guetta. Puis, Rihanna est élue « Artiste féminine internationale » et Florent Mothe est gratifié par le trophée de « Révélation française de l’année ». Le jeune homme, derrière le tube l’Assasymphonie, remonte quelques minutes plus tard sur la scène lorsque le titre obtiendra l’ultime prix de la soirée, celle de la « Chanson francophone », votée en direct.

Au cours de cette 11e édition, rarement un artiste n’aura autant monté la scène des NRJ Music Awards dans une seule et même soirée. David Guetta, pour ne pas le nommer, est ainsi revenu, en solo cette fois, pour prendre son trophée de l’ « Album international ». Durant son discours, l’intéressé en profite pour s’excuser auprès de ses enfants pour avoir été souvent absent durant l’année écoulée. « J’espère aussi qu’en 2009 je vous aurai laissé un petit souvenir de bonheur avec un de mes titres », conclut-il en s’adressant au public.

TF1   NIKOS ALIAGAS   DIVERTISSEMENT   NRJ MUSIC AWARDS  


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (vendredi 1er juillet 2022) : Catastrophe pour Stéréo Club (TF1) et Camille Combal, battu par Stéphane Plaza, Tropiques criminels leader

Audiences TV Prime (vendredi 1er juillet 2022) : Catastrophe pour Stéréo Club (TF1) et Camille Combal, battu par Stéphane Plaza, Tropiques criminels leader


INTERVIEW
Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »

Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022