NT1 : une grille de transition avec Dawson et le catch

mercredi 15 septembre 2010 à 12:37 |
Columbia Tristar

Catch, séries fantastiques, magazines d’investigation : la rentrée de NT1, la première depuis son rachat par TF1, devrait satisfaire les jeunes adultes. Pour « construire une régularité dans les rendez-vous » avec son cœur de cible, NT1 s’appuie sur des marques fortes, essentiellement en matière de séries : diffusion de Dawson tous les jours en access à 17 heures, rediffusion de l’intégralité de How I met your mother et de Moonlight et, en inédit, la saison 2 de Terminator, les chroniques de Sarah Connor.

NT1 laisse également la part belle aux magazines avec un profond désir de se « concentrer sur des sujets plus générationnels ». Reporters revient donc cette année et proposera de s’intéresser aux nouveaux célibataires, dans une émission diffusée prochainement. Autre valeur forte, Culture Pub est de retour le dimanche soir, après un weekend chargé en catch. En effet deux grands shows US Smackdown et Raw sont à retrouver pour une nouvelle saison, le vendredi, en deuxième partie de soirée et le samedi, en prime.

La chaîne part, à nouveau, à l’aventure aux côtés de Bear Grylls avec la programmation de la saison 4 inédite de Man VS Wild avant de laisser place au rire, avec l’arrivée du Comité de la claque. Des parodies à découvrir dans Le comité claque la TV dès l’an prochain sur NT1.

SERIES TV    DAWSON    TFX    HOW I MET YOUR MOTHER   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Star Academy : scandale pour Léa après la finale sur TF1, les révélations explosives d’Anisha

2 - M6 : le coup d’éclat de Cyril Lignac en direct avec Yanns

3 - Le Cross (spoiler) : Maeva Ghennam accuse violemment Nicolas, Michel alcoolisé sur W9 ?


INTERVIEWS

# Julie Chevallier (Les Mystères de l’amour, TMC) : « Béatrice a caché des choses à Cathy... Elle n’a pas dit son dernier mot ! »

# Pauline (Les Mamans, 6ter) : « Avec François-Maxime, on ne se côtoie plus au quotidien »

# Meghane (Les Mamans, 6ter) : « Le plus dur au quotidien est cette bataille administrative qui n’en finit pas pour Gabriel »