Olivier Minne

Il est revenu sur France 2, dans La cible, un jeu quotidien au succès grandissant et sera aux commandes de Fort Boyard cet été. Olivier Minne, en
talentueux funambule, n’a pas sombré dans les douves
du Royaume cathodique. Dans un café chic où se font et
se défont les gloires du show bizz, il m’a confié
quelques uns de ses récits de voyage, au coeur de cet
étrange pays appelé télévision... Entretien.

Publié le jeudi 1er mai 2003 à 00:00
par
Olivier Minne
©France 2 - G.Scarella 

Joseph Agostini : La cible est un succès inattendu. Vous voilà enfin de retour dans une émission régulière !

Olivier Minne : Mes prestations sur la chaîne 13ème rue sont, il est vrai, ponctuelles. Avec La cible, je reviens dans un
jeu quotidien en public, sur France 2. L’audience est
au rendez-vous. J’ai renoué avec un public populaire,
et j’en suis très heureux.

Heureux de revenir dans un jeu ?

La cible est un jeu intelligent, qui me laisse une certaine liberté d’improvisation. Moi qui suis très
curieux, j’adore passer de questions en questions, en
abordant les thèmes les plus variés. J’ai une vraie
complicité avec les candidats, le public... La formule
fonctionne.

Evincé de Pyramide pour avoir utilisé l’expression « trou de balle », comment l’avez-vous vécu ?

La chaîne voulait donner un nouveau ton à cette
émission. Avec Marie-Ange Nardi et Maître Galibert,
nous inaugurions un trio, qui a vraisemblablement
déplu à certains fans de l’ancienne formule. Pourtant,
l’audience n’a pas baissé, malgré les changements
d’horaire (Pyramide a été diffusé à 17h20 quelques
semaines, ndlr).
Je fais les choses sérieusement sans me prendre au sérieux. La télévision, pour moi, c’est d’abord une récréation ! Ensuite, il appartient à la chaîne de juger. Pour ce qui est de Pyramide, elle a choisi de remettre la formule initiale à l’antenne. L’audience n’a pas augmenté pour autant...

Malgré une carrière éclectique à la télévision, vous semblez ne jamais avoir trouvé une véritable identité
aux yeux du public. Comment l’expliquez-vous ?

Les études faites sur moi révèlent en effet, un fort potentiel vierge ! (rires) Sérieusement, je crois qu’on
devient ce qu’on est. J’ai toujours gardé mon style et
refusé ce qui ne m’intéressait pas. En revanche,
certains ont tout fait pour me flinguer...

Des noms !

Je ne citerai personne. J’ai été l’objet d’une véritable condamnation à mort, professionnellement
parlant, il y a quelques années. Des décideurs ont
tout fait pour m’empêcher de revenir à l’antenne...
Ils ne m’aimaient pas et s’arrogeaient le droit de
décider à la place du public. L’audience de La Cible vaut tous les discours.


Votre passage sur TF1, dans Attention, les enfants regardent, a été particulièrement éphémère. Que
s’est-il passé ?

L’émission n’a pas été reconduite sur la grille, mais la chaîne m’avait proposé un contrat d’un an que
j’ai refusé. je ne voulais pas être employé à ne rien
faire. A partir de ce moment là, des gens ont décrété
que j’étais mauvais, insupportable... Ils ont bien
failli ruiner mon image !

Vous semblez très affecté par la cruauté du monde de la télévision. Lionel Cassan, auquel vous avez succédé à la présentation de Matin bonheur, a mis fin à ses jours cet été, 8 ans après avoir été évincé de cette émission. Réaction ?

Lionel et moi n’avions plus aucun contact depuis des années. Mais la télévision est un jeu dangereux. Je
n’exagère pas quand je parle de condamnation à mort !
J’ai toujours préservé une partie de ma vie. Je ne
veux pas être bouffé par le système. Il ne faut pas
être psychologiquement attaché à l’écran, sous peine
d’en souffrir terriblement.

On se souvient de vos fous rires mémorables avec
Valérie Maurice dans Matin Bonheur. Une émission
conviviale en direct ne vous comblerait-elle pas ?

On s’est marrés comme des fous, Valoche et moi ! Des téléspectateurs nous en parlent encore, des années
après ! Il y a un temps pour tout. Matin Bonheur a
été une étape essentielle dans ma carrière
d’animateur. J’aimerais à nouveau animer des magazines
et des divertissements dans la même veine.

Olivier Minne, des rumeurs vous annoncent dans Fort Boyard l’été prochain, aux côtés d’Axelle Laffont.
Info ou intox ?

Je serai bien le dernier informé ! Je sais qu’une liste circule, et que mon nom figure parmi les
pressentis, mais France 2 reste très floue. Axelle
Laffont en Mère Fourette ? Pourquoi pas ? (rires)

Note de la Rédaction : L’interview ayant été realisée il y a quelques semaines, l’information a évolué depuis car Olivier Minne a finalement été choisi pour animer la nouvelle saison de Fort Boyard, cet été sur France 2.

  ON VOUS RECOMMANDE  

FRANCE 2   DIVERTISSEMENT  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (jeudi 23 septembre 2021) : Fugueuse leader historique sur TF1, France 2 battue par TMC, Zemmour et BFMTV dans l’attente

Audiences TV prime (jeudi 23 septembre 2021) : Fugueuse leader historique sur TF1, France 2 battue par TMC, Zemmour et BFMTV dans l’attente

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (jeudi 23 septembre 2021) : Nagui déroute Ingrid Chauvin, TPMP au plus bas, C à vous sous le million

Audiences TV access (jeudi 23 septembre 2021) : Nagui déroute Ingrid Chauvin, TPMP au plus bas, C à vous sous le million


INTERVIEW
Stella Kamnga (Les Grandes Gueules) : « Je refuse de croire que tous les noirs en France sont victimes d’un mauvais sort »

Stella Kamnga (Les Grandes Gueules) : « Je refuse de croire que tous les noirs en France sont victimes d’un mauvais sort »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021