On n’est pas couché : Pierre Palmade « alcoolique et cocaïnomane », Christine Angot et Laurent Ruquier plus forts que The Voice

dimanche 5 mai 2019 à 09:34 |
Capture France 2

On n’est pas couché a pris la suite des adieux de Patrick Sébastien et du Plus grand cabaret du monde ce samedi 4 mai sur France 2. Christine Angot et Charles Consigny ont accompagné Laurent Ruquier.

Pierre Palmade, sous les feux de l’actualité il y a près d’un mois après une bagarre avec un jeune algérien qu’il a dragué, est venu présenter son autobiographie « Dites à mon père que je suis célèbre ». L’acteur est humoriste a détaillé ses addictions, « une maladie » selon ses termes, à l’alcool et la drogue : « Je ne savais pas à 20 ans que consommer de la cocaïne était une maladie, je pensais que c’était un divertissement ». De son propre aveu, l’ex-mari de Véronique Sanson a confirmé être « alcoolique et cocaïnomane ».

Du côté des audiences, ce nouveau rendez-vous a réuni 1.09 million de téléspectateurs entre 23h33 et 1h46, correspondant à une part de marché s’élevant à 17.6%. France 2 s’est imposée face à la suite de The Voice, suivie par 13.3% du public sur TF1, tout en dominant ensuite les deux enquêtes des Experts ayant réuni, en moyenne, 12.6% des téléspectateurs. Une semaine plus tôt, On n’est pas couché avait réalisé son record avec un démarrage très tardif, en mobilisant 830 000 fidèles et 21.4% du public.

FRANCE 2    AUDIENCES TV    ON N’EST PAS COUCHE    LAURENT RUQUIER    DIVERTISSEMENT   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Star Academy : scandale pour Léa après la finale sur TF1, les révélations explosives d’Anisha

2 - M6 : le coup d’éclat de Cyril Lignac en direct avec Yanns

3 - Le Cross (spoiler) : Maeva Ghennam accuse violemment Nicolas, Michel alcoolisé sur W9 ?


INTERVIEWS

# Julie Chevallier (Les Mystères de l’amour, TMC) : « Béatrice a caché des choses à Cathy... Elle n’a pas dit son dernier mot ! »

# Pauline (Les Mamans, 6ter) : « Avec François-Maxime, on ne se côtoie plus au quotidien »

# Meghane (Les Mamans, 6ter) : « Le plus dur au quotidien est cette bataille administrative qui n’en finit pas pour Gabriel »