Playmate et calendriers sexy pour finir 2008 en beauté

mardi 23 décembre 2008 à 19:15 | ,
DR

La température risque de monter pendant les vacances de Noël sur Paris Première ! Les 27 et 31 décembre, une fois la fête des enfants passée, la chaîne « bobo » offre à ses téléspectateurs deux soirées spéciales réservées, cette fois, aux adultes. Au programme, de plantureuses playmates, une nuit « sexy » dans les coulisses de la nouvelle revue du Crazy Horse et une spéciale consacrée aux calendriers « mui caliente ».

Ainsi, le 27 décembre à 1h20, lumière sera faite sur les playmates qui n’hésiteront pas à se dévêtir à l’occasion de Noël. Les téléspectateurs découvriront ainsi, outre l’anatomie de ces jolies plantes, celle qui sera élue Palymate du 50ème anniversaire. Enfin, Pamela Anderson, la plus connue de ces dames, offrira un best of de ses photos les plus coquines.

Le mercredi 31 décembre, à 00h05, place à une spéciale calendriers sexy. Des incontournables Dieux du Stade 2009 à Clara Morgane (pour FHM) sans oublier le culte calendrier Pirelli, et tant d’autres, Paris Premiere effeuille les calendriers les plus torrides de l’année à venir, et ce, juste après que les danseuses du Crazy Horse aient, à 22h20, envoûté les téléspectateurs avec un spectacle alternant magie, humour et séduction.

Glamour garanti pour cette fin d’année 2008 sur Paris Première mais toutefois, soirées réservées aux adultes....

PARIS PREMIERE    DIVERTISSEMENT   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Star Academy : scandale pour Léa après la finale sur TF1, les révélations explosives d’Anisha

2 - M6 : le coup d’éclat de Cyril Lignac en direct avec Yanns

3 - Le Cross (spoiler) : Maeva Ghennam accuse violemment Nicolas, Michel alcoolisé sur W9 ?


INTERVIEWS

# Julie Chevallier (Les Mystères de l’amour, TMC) : « Béatrice a caché des choses à Cathy... Elle n’a pas dit son dernier mot ! »

# Pauline (Les Mamans, 6ter) : « Avec François-Maxime, on ne se côtoie plus au quotidien »

# Meghane (Les Mamans, 6ter) : « Le plus dur au quotidien est cette bataille administrative qui n’en finit pas pour Gabriel »