Pour succèder à 24, une déferlante de séries sur Canal +

Publié le jeudi 16 février 2006 à 00:24
par
Pour succèder à 24, une déferlante de séries sur Canal +
©DR 

Jack Bauer est à peine arrivé au terme de sa quatrième course contre la montre, que Canal + dégaine deux séries très attendues. Deux productions de luxe. Deux histoires de cow-boys. Ce soir à 20h50, c’est d’abord la quatrième saison inédite de The Shield qui débarque à l’antenne, avec en guest la versatile Glenn Glose. Puis à 21h40, place à une petite nouvelle de grand renom : la série western Deadwood. Enfin, à 22h40, la seconde saison de Cold Case tirera sa révérence pour être remplacée dès le 23 par du cinéma (Spider-Man 2). Alors bienvenue tous les jeudis dans le monde impitoyable de l’Ouest, où la verve est épicée, et où il ne fait pas bon se départir de son gun. Moins de 12 ans s’abstenir. Canal + nous réserve une plongée anxiogène aux confins des travers humains, là où l’Amérique des pionniers s’est imposée : dans le chaos.

Première escale : Los Angeles, aujourd’hui. The Shield, le cop show spécial ripoux, is back. La frontière entre le bien et le mal reste des plus ténues, mais les choses ont changé au commissariat de Farmington. Suite à l’affaire du money train, la Strike Team a été dissoute. Aceveda est appelé à exercer de nouvelles fonctions. Et c’est le controversé Capitaine Mona Rawling (Glenn Glose) qui reprend les rênes du bercail. Une nouvelle configuration dans la lutte anti-gangs qui va redonner tout leur poids aux méthodes musclées de Mackey (Michael Chiklis). C’est reparti tambour battant pour 13 épisodes où tous les coups sont permis. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter, puisqu’aux USA, la chaîne FX diffuse en ce moment la saison 5 de la série de Shawn Ryan, avec Forest Whitaker (La 13ème Dimension) dans le rôle du Lieutenant Tom Kavanaugh.

Deuxième escale : le vieux West, 1876, dans le Dakota. Peu après la défaite du Commandant Custer à Little Big Horn, Seth Bullock (Timothy Olyphant) a quitté son poste de Marshall dans le Montana pour démarrer une nouvelle vie. Accompagné de son acolyte Sol Star (John Hawkes), il ouvre une quincaillerie dans la ville minière de Deadwood, en plein territoire indien, et débarque au royaume des chercheurs d’or et des hors-la-loi, un monde de boue et de fange, régi par la cupidité, la chair et la manipulation. Parmi ses habitants, d’illustres personnages historiques comme la fine gâchette Wild Bill Hickok, ou la revêche Calamity Jane, et des figures hautes en couleur : Al Swearengen, le tout puissant patron du Gem Saloon, Trixie, la prostituée au grand cœur, Doc Cochran, le médecin-boucher, Alma Garret, la richissime veuve, E.B. Farnum, le propriétaire du seul hôtel de la ville...

Cette série estampillée HBO a été créée par David Milch (scénariste sur Hill Street Blues et surtout NYPD Blue), et récompensée en 2005 par un Golden Globe (meilleur acteur dans une série dramatique pour IanMcShane (Al)) et cinq Emmy Awards (meilleure direction artistique, meilleure photo, meilleurs coiffure, maquillage, et costumes). Outre-atlantique, la première saison a réalisé une moyenne de 4,5 millions de téléspectateurs par épisode, la seconde meilleure moyenne d’une première saison pour la chaîne, après Six Feet Under. La saison 2 est en cours de diffusion et la 3... déjà en projet ! Canal + avait, quant à elle, déjà diffusé la première livraison en catimini, à 4 heures du matin, en novembre dernier, pour des raisons contractuelles. Mais ces 12 épisodes méritaient une exposition de premier choix. C’est enfin chose faite.

Après Desperate Housewives et 24, Canal offre de nouveau ce qui se fait de mieux à ses abonnés, loin des codes génériques et des images d’Épinal. Mais avec l’arrivée de ces deux produits du câble américain, la soirée série du jeudi change de visage. The Shield et Deadwood ne comptent qu’une demi saison d’épisodes. Qu’à cela ne tienne. Pour ménager le cycle de ce nouveau rendez-vous, la chaîne a donc substitué à l’habituel doublon d’un même programme deux unitaires différents, mais issus d’univers proches, et destinés à un même public. Une programmation qui se rapproche de celle en vigueur aux Etats-Unis, où les téléspectateurs sont tenus en haleine d’une semaine à l’autre pendant une année (une saison), avec un seul opus hebdomadaire de leurs séries fétiches.

Une nouvelle façon de savourer qui risque de perdurer, puisque Canal + garde encore en réserve deux petites nouvelles de choix. La polémique Over there, diffusée sur FX et créée par Steven Bochco, sur le quotidien de soldats américains en Iraq. Et Rome, la dernière des productions HBO, saga historique décrivant le destin de deux familles romaines quand la République s’efface devant l’Empire. Un seul remède donc pour les sérievores : s’armer de patience !

  ON VOUS RECOMMANDE  

CANAL +   SERIES TV   THE SHIELD   DEADWOOD  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (samedi 8 août 2020) : Echec pour Franck Dubosc et TF1, Ford Boyard garde la forme, Roches noires et France 3 leaders

Audiences TV Prime (samedi 8 août 2020) : Echec pour Franck Dubosc et TF1, Ford Boyard garde la forme, Roches noires et France 3 leaders

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (samedi 8 août 2020) : N’oubliez pas les paroles domine, TF1 en baisse avec 50’ Inside, le 19/20 de France 3 à un bon niveau

Audiences TV Access (samedi 8 août 2020) : N’oubliez pas les paroles domine, TF1 en baisse avec 50’ Inside, le 19/20 de France 3 à un bon niveau


INTERVIEW
Damien Tison (Affaire conclue) : « Quand j’aime vraiment un objet, rien ne m’empêche de l’avoir »

Damien Tison (Affaire conclue) : « Quand j’aime vraiment un objet, rien ne m’empêche de l’avoir »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020