Secret Story 3 : la saison de tous les scandales... et de tous les succès

jeudi 24 septembre 2009 à 12:56 |
TF1/DR

Entre clashs, tricheries et censure, cette troisième saison de Secret Story, la télé-réalité phare de l’été de TF1, a sans doute été celle de tous les scandales, mais aussi celle de ses meilleures audiences. A l’aube de la finale opposant Jonathan, Cindy, Émilie et Sabrina, retour sur trois mois d’éclats en tout genre...

Le 19 juin dernier, dix-neuf candidats entrent dans la Maison des Secrets pour quinze semaines, soit la plus longue durée pour le jeu, depuis sa création en 2007.
Pour alimenter le programme, Angélique Sansonnetti, directrice artistique, souhaitait des personnalités inédites. Le casting de Secret Story 3 ne sera pourtant qu’un étalage d’archétypes prédéterminés de la télé-réalité. Romain et Angie viennent remplacer Jean-Edouard et Loana de Loft Story, Léo se place comme le grand méchant de l’aventure face à Jonathan, le héros tragique. Cindy sera la rebelle, prête à tout dire quelqu’en soit le prix, et François-Xavier le millionnaire snob qu’on se plaît à détester.

Les candidats ont inévitablement perdu la fraîcheur et la naïveté de la première saison. Ils sont au courant de toutes les manigances de la production, allant même jusqu’à monter une « révolte », une fois sortis du jeu. Ce bras de fer conduira à une revalorisation à la hausse des « salaires » touchés par les candidats de Secret Story. Au fil de l’aventure, il n’y aura de leur part guère de respect des fameux « dix commandements de la Voix ». Contrairement aux saisons précédentes, les habitants discutent ainsi ouvertement des nominations, et vont même jusqu’à s’échanger plus ou moins discrètement leurs secrets, comme Jonathan qui avouera à sa meilleure amie dans le jeu, Maija, qu’il possède le Q.I. d’Einstein.

Cette saison voit également l’arrivée d’un contrôle accru des images. Ainsi, le CSA surplombe plus que jamais le programme tout au long de sa diffusion, remarquant le moindre écart. Pour preuve dès le lancement en juin, Endemol instaure un « floutage » concernant toutes apparitions de cigarettes à l’écran, et laisse au placard les images où l’alcool trône sur les tables. Début août, après une trentaine de plaintes de téléspectateurs concernant la nudité et la vulgarité dans le jeu, le CSA impose à TF1 une signalétique « déconseillé aux moins de 10 ans ». Un mois plus tard, Endemol décide d’instaurer une « charte éthique pour la dignité humaine » interdisant toutes formes de violence, d’alcool ou de drogue au sein de leur télé-réalité.

Pourtant, Secret Story continue de proposer des scènes « perturbantes », histoire d’alimenter les multiples controverses déjà présentes. Le 28 août, le petit ami de Sabrina, qui n’a alors que 19 ans, lui annonce en direct leur rupture. La violente altercation entre François-Xavier et Léo, menant ce dernier à l’exclusion, sera elle diffusée dans son intégralité lors d’un prime.


L’émission est également de plus en plus scénarisée. Les couples semblent formés d’avance grâce aux affinités des candidats. Il n’y a aucun hasard dans la décision d’enfermer pendant une semaine le « beau-gosse » Romain et la « bimbo » Angie dans une petite pièce secrète. Deux mois plus tard, Romain la demandera en mariage. Léo et Émilie cachent, quant à eux, pendant plusieurs semaines leur idylle pour ensuite avouer leur amour au grand jour en direct. Il en sera de même pour Jonathan et Daniela, qui finalement formera un couple avec Sabrina.

Plusieurs écarts ont aussi été faits concernant l’autarcie des candidats. Alors qu’ils sont censés être coupés de l’extérieur, les habitants obtiennent régulièrement des lettres de leur proche. Dans la semaine du 20 août, la « pièce des émotions » est même créée. Certaines personnes peuvent alors recevoir la visite de leurs êtres chers. Les candidats sont également tenus au courant de l’actualité, comme le 26 juin du décès de Michael Jackson.

Mais toutes ces polémiques ne font qu’alimenter l’intérêt du public. Avec cette 3e saison, Secret Story réalise ses meilleures audiences avec une moyenne de 30% de part de marché sur les 4 ans et plus. L’émission domine le PAF dès qu’elle est diffusée et séduit près d’un jeune sur deux âgé entre 15 et 24 ans. Même la fameuse ménagère de moins de 50 ans ne peut résister au charme du scandale et offre à TF1 plus de 40% de part de marché. Et même l’absence de Benjamin Castaldi, remplacé par Nikos Aliagas pendant quatre jours, ne changera rien aux audiences. Au contraire, les records continuent d’affluer.

Chaque soir de la semaine, le résumé est suivi par plus de 3 millions d’inconditionnels entre 18h20 et 19h10. La rediffusion en pleine nuit dépasse parfois les 500 000 fidèles tandis que celle de la matinée, à 11h10, enchante près de 700 000 d’amateurs. Quant aux émissions d’élimination, chaque vendredi soir, elle peut désormais compter sur quatre millions de téléspectateurs.

Ce succès croissant offre l’assurance au programme d’être de retour l’été prochain sur TF1 pour une 4e saison. Reste maintenant à trouver de nouvelles trames pour créer le scandale et attirer les Français devant leur petit écran, le tout en évitant de franchir la ligne rouge imposée par le CSA et TF1...

En attendant, les inconditionnels de Secret Story n’ont qu’une seule question en tête : Qui de Jonathan, Émilie, Sabrina ou Cindy succèdera aux Triplées et Mathias ?

TF1    REAL TV    AUDIENCES TV    SECRET STORY   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Y’a que la vérité qui compte : Bataille et Fontaine remplacés par Cyril Hanouna, audience gagnante pour C8 ?

2 - TF1 : audience en chute libre pour Alain Chabat et son late show

3 - M6 : La France a un incroyable talent supprimée, bouleversement pour Marianne James et Sugar Sammy


INTERVIEWS

# Pauline (Les Mamans, 6ter) : « Avec François-Maxime, on ne se côtoie plus au quotidien »

# Meghane (Les Mamans, 6ter) : « Le plus dur au quotidien est cette bataille administrative qui n’en finit pas pour Gabriel »

# Angelica (Les Mamans, 6ter) : « Avec Tony, c’est terminé, je n’en veux plus dans ma vie »