Starting over : un nouveau départ pour Evelyne Thomas ?

vendredi 21 octobre 2005 à 01:04 |
TF1/JM.Sureau

Le 7 novembre à 17h20, TF1 va inaugurer une toute nouvelle émission pour cette case horaire habituellement dévolue aux séries américaines. Unique en son genre, cette production Factory Prod. (Évelyne Thomas et Bataille & Fontaine), baptisée Starting Over : un nouveau départ pour une nouvelle vie, offre la possibilité aux femmes d’opérer un changement radical dans leur vie. Après Il faut que ça change, Super Nanny et C’est du propre sur M6 ou encore Confessions Intimes, TF1 saisit la balle « émission de coaching » au rebond et se lance dans l’aventure version psy pour nana.

Le concept de Starting Over triomphe outre Atlantique sur NBC et a su séduire Étienne Mougeotte : « On réunit dans un lieu des femmes ayant des problèmes particuliers (couple, poids, profession, esthétique) et confrontant leurs expériences avant d’être aidées par des coachs » explique le vice-président de TF1. Il ne s’agit donc pas pour Évelyne Thomas d’effectuer un retour à l’antenne après son court intermède Combien ça coûte ? et C’était mieux hier ?, ni d’officier en tant que pseudo-psy : elle se contentera, tout comme le duo Bataille & Fontaine, d’assurer la co-production de cette nouvelle émission.

Pas d’animateur donc, uniquement 6 femmes de 18 à 50 ans épaulées par des spécialistes. Décidées à demander de l’aide pour faire face à des problèmes qui les empêchent d’avancer et qu’elles n’ont pas réussi à résoudre seules, les participantes partagent une maison familiale de 500 m², le temps d’y voir plus clair sous l’oeil des caméras. « C’est une maison féminine, élégante, cossue sans tape-à-l’oeil et moderne sans être design », explique Junior. Le décorateur de Queer : 5 experts dans le vent était en charge du cadre dans lequel ces dames pourront puiser calme et réconfort pour y trouver à terme un épanouissement tant convoité.

Starting Over : un nouveau départ pour une nouvelle vie s’inscrit dans la durée. Alors que les candidates franchissent le seuil de la maison pour y entrer, nul ne sait quand elles en sortiront. La durée de ce séjour peu conventionnel est indéterminée, les six femmes ne sont confrontées à la lumière du jour que lorsque les coaches les estiment prêtes ou, bien évidemment, si elles le souhaitent expressément. Exit les éliminations, essence même de toute télé réalité qui se respecte. Starting Over n’est pas un jeu à l’issue duquel on clame le nom d’un vainqueur. L’émission étant dénuée de toute compétition, l’élimination perd sa raison d’être.

Même si le rythme des femmes est respecté au sein de la maison, elles n’en demeurent pas moins toutes soumises aux règles de la vie en communauté. Elles sont ainsi contraintes à la gestion d’un budget, aux tâches ménagères et de cuisine. Outre ce train-train qu’elles connaissent dans leur vie quotidienne habituelle, chaque jour ces six femmes font le point sur leur évolution avec les coachs Magalie et Lynda en fixant ensemble de nouveaux objectifs à atteindre. Avec Lynda, il s’agit d’analyser la problématique (le « quoi »), définir l’identité de la personne (le « qui ») pour tenter de résoudre le problème ( le « comment » ). Pour Magalie, Starting Over offre une opportunité rare de travailler plus particulièrement sur l’épanouissement, le développement et le dépassement de la personne. En complément de leur travail, d’autres spécialistes les encouragent dans leur démarche avec en main une réponse adaptée à chacune d’entre elle.

« Tombés amoureux » du concept lorsqu’ils l’ont vu sur les écrans américains, la triplette Thomas/Bataille/Fontaine assure donner la réplique à une tendance actuelle avec Starting Over. Cette « télé de la vérité » (dixit Évelyne Thomas) répond véritablement à une demande car aujourd’hui les personnes qui sont dans une impasse requièrent de l’aide, souhaitent davantage être prises en charge. Le but de l’émission est donc de faire en sorte que les téléspectatrices s’y retrouvent pour faire le ménage dans leurs vies respectives.

Pour la première fois, TF1 se passera donc des séries américaines du créneau de 17h20 pour céder la place à Starting Over. Un pari osé que de faire suivre, entre autres, aux enfants fraîchement rentrés de l’école les tribulations au jour le jour de ces femmes aux problématiques universelles...

TF1  


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (vendredi 1er juillet 2022) : Catastrophe pour Stéréo Club (TF1) et Camille Combal, battu par Stéphane Plaza, Tropiques criminels leader

Audiences TV Prime (vendredi 1er juillet 2022) : Catastrophe pour Stéréo Club (TF1) et Camille Combal, battu par Stéphane Plaza, Tropiques criminels leader


INTERVIEW
Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »

Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022