Super Nanny / Sylvie Jenaly : « Pourquoi j’ai quitté l’émission de TFX pendant deux ans »

Ce mercredi 3 novembre 2021 à 21h05, Super Nanny signera son grand retour sur TFX. Sylvie Jenaly se confie sur ses nouvelles missions inédites et revient sur son départ de l’émission en 2019.

Publié le mercredi 3 novembre 2021 à 18:59
par
Super Nanny / Sylvie Jenaly : « Pourquoi j’ai quitté l’émission de TFX pendant deux ans »
©Capture TFX  

Benoît Mandin : Ce mercredi 3 novembre 2021 à 21h05, Super Nanny signera son grand retour sur TFX. Dans quel état d’esprit avez-vous abordé cette nouvelle saison ?

Sylvie Jenaly : Avec beaucoup d’enthousiasme et de plaisir. De nouvelles thématiques y seront abordées. La société évolue. On a vécu la crise du Covid-19. Cela a bouleversé des vies entières avec les confinements, enfants qui n’allaient plus à l’école. Aujourd’hui, on est encore dans la crise sanitaire. Un télé-travail a été mis en place pour sauvegarder l’économie. Comment le gérer et sa vie familiale ? C’était pour moi une évidence d’aborder le sujet.

Cela vous a-t-il amené à revoir vos méthodes de coaching ?

Non, pas vraiment. J’ai juste été amenée à réfléchir à des solutions pour mieux gérer cette vie professionnelle à la maison. L’interrogation de ces familles est : comment est-ce que je peux arriver à faire mon travail correctement, surtout quand on a des enfants en bas âge, tout en restant à la maison ? C’est vrai que ça demande une organisation et une discipline. On ne laisse pas tomber ses enfants ni son travail. Cela m’a amené à trouver des astuces et solutions pour adoucir cette nouvelle vie.

Le premier épisode de la nouvelle saison de Super Nanny sera centré sur la famille recomposée de Mélissa et Benoît. À quoi peuvent s’attendre les téléspectateurs ?

C’est une famille extrêmement touchante. De jeunes parents ayant du mal à trouver un équilibre : Qui s’occupe de quoi ? Est-ce que je vais tolérer que mon conjoint s’occupe de mes enfants ? C’était un questionnement permanent. Ils n’arrivaient plus à vivre ensemble. On avait l’impression qu’ils étaient plutôt colocataires. Et finalement on a rééquilibré tout ça, et aujourd’hui ça va beaucoup mieux.

« Je ne me suis jamais sentie en échec »

Quelles autres thématiques seront développées au cours de la saison ?

Les problématiques de l’écran. J’imagine que beaucoup de familles s’en sont servis durant la crise sanitaire pour occuper les enfants. On a aussi l’arrivée de jumeaux, qui n’était pas prévue. Je laisse le public découvrir les autres, je ne peux pas tout dévoiler (rires).

Vous êtes à la tête de Super Nanny depuis 2013. Quel regard portez-vous sur l’évolution des appels de coaching, faits par les familles ?

Bien sûr que les choses évoluent très vite, trop vite peut-être. On donne accès à plein de choses aux enfants et ce n’est pas forcément adapté à leur âge. Il faut être prudent avec ça. Tout le monde a une tablette ou un ordinateur à la maison. On ne s’en sert pas toujours à bon escient. Les enfants regardent tout ce qu’ils ont accès sur les écrans. Au travers des tablettes et des ordinateurs, on va sur les réseaux sociaux très jeunes. On consulte tout et n’importe quoi.

Au cours d’une mission de Super Nanny, vous êtes-vous déjà sentie en échec ?

Non, car je fais vraiment confiance aux capacités des gens. Je suis beaucoup à l’écoute. J’ai besoin de connaître ces parents pour leur donner les bonnes clés adaptées à leurs problématiques. J’arrive toujours à trouver une solution afin qu’ils puissent aborder leur quotidien de parents de manière plus sereine.

« J’avais besoin de retrouver mon métier »

Quels liens gardez-vous avec les parents rencontrés dans Super Nanny ?

Je garde le lien que je garde (rires). Ils savent que s’ils ont besoin de moi, ils peuvent très bien me joindre. C’est facile pour moi de leur donner un conseil supplémentaire. On prend toujours des nouvelles à travers les réseaux sociaux. Plein d’occasions (anniversaires, Noël…) font que ce lien perdure. Ils ont aussi mon téléphone en cas de nécessité. En revanche, je veux que ce soit eux qui prennent l’initiative de m’appeler.

En 2019, vous avez annoncé votre départ de Super Nanny. Pourquoi avoir fait ce choix ?

C’était d’un commun accord avec la production et la chaîne. On était sur un rythme très intense… J’avais besoin de prendre une bouffée d’oxygène, de retrouver mon métier et mes autres activités. Cela a permis à toutes les équipes de souffler. Après, il y a eu le confinement. Cette petite pause s’est prolongée à nos dépens. En aucun cas, il n’a été question pour la production de me remplacer.

Parallèlement à Super Nanny, avez-vous d’autres projets ?

Je n’ai pas quitté ma vie de gouvernante. Je continue de tourner des Super Nanny parce que j’ai la chance d’avoir un employeur incroyable, qui me laisse du temps pour le faire. Après, peut-être que des choses se présenteront ou non. Je ne fais pas de projet sur la comète. Ma vie me convient parfaitement actuellement et tout se passe bien.

SOAP AWARDS 2021
Récompensez vos acteurs et séries préférés.
Votez dès maintenant pour leur offrir le trophée !

TFX   SUPER NANNY   DIVERTISSEMENT  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (jeudi 25 novembre 2021) : Rebecca (TF1) s’effondre, Envoyé spécial (France 2) s’envole avec Nicolas Hulot

Audiences TV prime (jeudi 25 novembre 2021) : Rebecca (TF1) s’effondre, Envoyé spécial (France 2) s’envole avec Nicolas Hulot


INTERVIEW
Carole Dechantre (Les Mystères de l’amour) : « Emilie est souvent rattrapée par Ingrid... »

Carole Dechantre (Les Mystères de l’amour) : « Emilie est souvent rattrapée par Ingrid... »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021