The Jury : l’intime conviction de Série Club

Publié le lundi 12 juin 2006 à 00:07
par
The Jury : l’intime conviction de Série Club
©DR 

C’est presque une règle du genre, chaque héros de série américaine se retrouve le temps d’un épisode dans le rôle de juré, généralement sous les traits du justicier déterminé à faire émerger la vérité, quitte à se mettre à dos les autres jurés qui n’ont évidemment qu’un but : rentrer chez eux au plus vite. Plus réaliste, Série club propose dès ce soir à 22h30 The Jury, une plongée dans les coulisses des tribunaux américains dans la lignée de New York, police judiciaire et New York, cour de justice (dès le 25 juin sur TF1).

Alors que les héros de séries judiciaires sont souvent avocats ou enquêteurs, The Jury choisit, comme son nom l’indique, d’adopter un point de vue inédit : celui des jurés. Réunis pour délibérer, les 12 membres du jury reviennent sur le procès auquel ils viennent d’assister et tentent d’aboutir à un verdict unanime. Grâce à des flash-backs, les téléspectateurs découvrent au fur et à mesure les éléments du procès - témoignages et plaidoiries - et se font leur propre opinion au gré de multiples rebondissements. Doutes, préjugés, manipulations... On saisit toute la complexité de la mission des jurés. Une fois le verdict rendu, un dernier flash-back permet aux téléspectateurs de voir le crime tel qu’il s’est réellement passé et donc de savoir si le jury a pris la bonne décision.

A l’origine du projet, on trouve Tom Fontana et James Yoshimura, déjà producteurs de Oz et Homicide : Life on the Street. Egalement créateur et producteur de la série, Barry Levinson est encore plus impliqué dans le projet. Oscar du meilleur réalisateur pour Rain Man, il a non seulement mis en scène plusieurs épisodes de la série, dont le pilote, mais il incarne également l’un des rôles récurrents, le juge Horatio Hawthorne. Dans la peau des procureurs, avocats et autres huissiers, on retrouve plusieurs acteurs familiers du petit et grand écran. Dans le camp des procureurs, Billy Burke (John Ranguso) et Jeff Hephner (Keenan O’Brien) se sont respectivement fait connaître dans les séries 24 et Newport Beach. Avant leur rôle d’avocates, Shalom Harlow (Melissa Greenfield) et Anna Fried (Megan Delaney) ont fait leurs preuves sur grand écran, dans Vanilla Sky et Melinda et Melinda pour la première et dans la saga en trois volets Goal pour la seconde. Quant aux fans de Buffy, ils ne manqueront pas de reconnaître Adam Busch (l’huissier Steve Dixon) qui fut Warren Meers, l’ennemi de Buffy lors des saisons cinq et six. Enfin, l’assistante du juge Marguerite Cisneros est jouée par Cote de Pablo, alias Ziva David dans NCIS : Enquêtes spéciales.

Au-delà de ces protagonistes récurrents, les vrais héros de la série sont éphémères, puisque chaque épisode est centré sur un procès différent et nous invite toutes les semaines à découvrir 12 nouveaux jurés. Cette particularité a peut-être déstabilisé les téléspectateurs américains, pourtant amateurs de procès : The Jury n’aura finalement connu qu’une brève saison de 10 épisodes. En France, la série a, dès à présent, rencontré un bien meilleur accueil puisqu’elle a remporté, en novembre dernier, les screenings de Série Club. Quelques semaines après l’Intime conviction de Patrick Sébastien, les jurés, célèbres ou anonymes, semblent donc décidément dans l’air du temps...

  ON VOUS RECOMMANDE  

SERIES TV   CABLE / SATELLITE / ADSL   SERIE CLUB  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (jeudi 29 juillet 2021) : La folle histoire de Max et Léon accroche Cassandre, Daphné Burki en échec avec le concert Africa

Audiences TV Prime (jeudi 29 juillet 2021) : La folle histoire de Max et Léon accroche Cassandre, Daphné Burki en échec avec le concert Africa

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (jeudi 29 juillet 2021) : Demain nous appartient très puissant, N’oubliez pas les paroles étonne, Stéphane Plaza replonge

Audiences TV Access (jeudi 29 juillet 2021) : Demain nous appartient très puissant, N’oubliez pas les paroles étonne, Stéphane Plaza replonge


INTERVIEW
Olivier Minne (Fort Boyard) : « Si le genre n’avait pas été renouvelé, le Fort se serait totalement éteint »

Olivier Minne (Fort Boyard) : « Si le genre n’avait pas été renouvelé, le Fort se serait totalement éteint »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021