Top Chef 2012 > Deux candidats ont déjà rendu leur tablier

lundi 30 janvier 2012 à 20:55 | ,

Stéphane Rotenberg sur M6

Pour la troisième année consécutive, les cuisines de Top chef ouvrent leur porte. Ils sont 14 jeunes professionnels, triés sur le volet, prêts à tout pour démontrer qu’ils sont les futurs grands noms de la gastronomie française. Ces prodiges vont devoir rivaliser d’audace et de sang froid autour d’étapes inédites. Les candidats vont se retrouver au cœur de plusieurs événements et redoubler de créativité au fil des épisodes. Pour les départager, l’émission peut toujours compter sur le jury composé de Ghislaine Arabian, Christian Constant, Jean-François Piege et Thierry Marx.

Pour débuter la compétition, les 14 participants retrouvent Cyril Lignac lors de rapides présentations. « Je serai là pour vous conseiller. N’hésitez pas à faire appel à moi », déclare le spécialiste fidèle de M6. Et il va sans dire que ces derniers vont avoir besoin de beaucoup de courage. En effet, pour la première épreuve, les candidats sont tous placés au hasard derrière deux rangées de plans de travail. Ils apprennent alors qu’ils forment deux équipes, les rouges et les noirs, pour affronter ceux qui leur font face.

Cette première épreuve est l’occasion de confronter les styles et les talents de chacun avec le plat de leur choix. Chaque duel gagné ramène un point à l’équipe. Le clan perdant voit alors un de ses membres immédiatement éliminé du concours. Une épreuve un peu contradictoire sur le principe avec le discours de Jean- François Piege quelques minutes auparavant, au cours duquel celui-ci affirmait : « La seule compétition à faire c’est vous contre vous-même. Ne cherchez pas à battre les autres ».

Cette incohérence passée, la compétition peut commencer. Et pour la première fois dans l’histoire du concours culinaire, un chef étoilé intègre le jeu. Cyril affronte ainsi Gérald. Ce dernier mise sur un turbot et cappuccino de girolles, tandis que son adversaire réplique avec un râble de lièvre rôti et ses légumes farcis. Le premier duel voit la victoire de Cyril. Les combats suivants voient s’affronter Norbert et Noémie ou encore Ruben (gagnant du Dîner presque parfait - « La Meilleure Équipe de France ») et Carl.


À un duel de la fin, les deux équipes comptabilisent trois points. Pour départager les deux clans, les deux filles Amélie et Tabata s’affrontent. La première prépare, pour ce faire, une pintade au gingembre et à l’orange. Sa concurrente, elle, improvise un filet de Saint-Pierre avec des haricots cocos. Un match équilibré à en croire Cyril Lignac qui voit la victoire des Rouges. Amélie fait ainsi perdre l’équipe noire.

Le jury doit choisir qui des sept candidats issus de cette dernière va être éliminé. La première cérémonie des couteaux est alors pour Amélie. À 28 ans, l’employée dans un restaurant bio avoue avoir des regrets « et une certaine frustration de ne pas avoir sorti quelque chose de potable ». Les membres de l’équipe rouge, eux, sont immunisés pour la suite.

Julien, Denny, Noémie, Ruben, Gérald et Juan ont rendez-vous en plein cœur de Paris pour éviter l’élimination. Ils rejoignent les studios radiophoniques de RTL pour relever un challenge original : cuisiner pour Philippe Bouvard et son équipe des Grosses Têtes, tous amateurs de bonne chère. En binômes, ils revisitent des classiques de la cuisine populaire : le hachis Parmentier, les tomates farcies et le gigot flageolets.

Dans leur mission, les candidats sont aidés par les sociétaires des Grosses Têtes qui mettent la main à la pâte ! En répondant correctement à une question de cuisine, Denny et Noémie ont l’occasion d’envoyer Chantal Ladesou pendant dix minutes derrière les fourneaux de leurs concurrents Ruben et Gérald. Un véritable handicap, surtout quand il est question de faire flamber la viande et que celle-ci verse trop de cognac. « C’était le massacre ! Je pense que je vais en faire des cauchemars ce n’est pas possible », assure le benjamin de la compétition. Puis, c’est au tour de Bernard Mabille de semer la zizanie sur le plan de travail de Denny et Noémie en guise de revanche. En répondant faux à leur question, Juan et Julien sont pénalisés de l’aide de Jacques Mailhot. Heureusement pour eux, celui-ci se montre plus conciliant que ses confrères.


Le travail achevé, place à la dégustation. Philippe Bouvard et ses trois sociétaires sont attablés, serviette autour du cou, prêts à gouter ces plats traditionnels qu’ils affectionnent tant. Et on peut dire que l’équipe ne mâche pas ses mots, tout en les assaisonnant de quelques boutades gauloises. Les ravioles semblent décevoir, car on ne reconnait plus la tomate farcie. De leur côté, les chefs dégustent également les plats.

Les six candidats se retrouvent devant les fameux couteaux. Deux couteaux par équipe : un « offert » par les Grosses têtes, l’autre par les chefs. Les rois de l’humour « made in RTL » ont été déçus par les ravioles, trop éloignés du plat originel. Ruben & Gérald décrochent donc un couteau orange. Pour les chefs, il revient à Noémie & Denny. Leur hachis Parmentier était beau, mais trop éloigné de la recette et surtout les pommes de terre étaient crues !

Ruben, Gerald, Noémie et Denny rejoignent donc l’atelier pour l’épreuve de la dernière chance. Leur objectif est de sublimer un plat à base de coquillages et de crustacés. Les quatre candidats veulent à tout prix poursuivre l’aventure . Pourtant, l’un d’entre eux viendra ajouter son prénom à la liste des éliminés. Ruben est en stress, car il estime être toujours « trop court » niveau temps. Denny lui mise tout sur le dressage. Noémie, qui s’est coupée, est en panique totale : « J’ai fait de la merde, c’est pourri, je suis cuite ! ». Reste que la jeune fille peut compter sur l’aide de Denny, venu lui prêter main forte.

Les quatre chefs dégustent à l’aveugle les quatre plats des candidats. « Langoustines et St Jacques Snackés » qui se voit offrir un a priori positif. Mais Ghislaine en recrache un aliment. Elle ne « peut pas ». Le plat suivant, « St Jacques, Langoustines et potimarron » est beau visuellement, mais déçoit. La « Fricassée de la mer et son tian provençal » est « brouillonne ». Enfin, la « Salade de pouces-pieds, espuma pois chiches » de Ruben fait l’unanimité. Les éloges pleuvent.

Il est l’heure du verdict. Qui va rejoindre Amélie sur le banc des nominés ? Comme prévu, un plat « plein d‘audace et très pertinent » se voit désigner comme « coup de coeur des chefs ». Ruben a pris des risques et cela a payé. Un second plat d’une « grande simplicité » a séduit le jury, celui de Denny. Les chefs ont décidé de sanctionner Gérald. « La dégustation n’arrivait pas à la hauteur de l’esthétique ». Le gout sauve Noémie. Gérald est éliminé. « Partir le premier jour, ça me fait chier. J’ai rien montré dans ce concours, ça fout les boules. » lance le jeune homme avec la voix tremblante.

M6    REAL TV    TOP CHEF   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Danse avec les stars 2022 : « J’ai d’autres projets », Fauve Hautot prête à quitter TF1, ses troublantes révélations sur son départ

2 - Gossip Girl, nouvelle génération : terrible flop pour la série, la fin déprogrammée, une saison 2 impossible pour Jordan Alexander sur TFX ?

3 - Mask Singer : cette célèbre star de la télé qui a refusé l’émission, Camille Combal en alerte sur TF1 ?


INTERVIEWS

# Lorie Pester (Les Mystères de la Duchesse) : « Pour son retour dans Demain nous appartient, il faut que Lucie surprenne... »

# Juliette Tresanini : son retour dans Demain nous appartient, son arrivée dans la série Capucine...

# Exclu - Jean-Luc Azoulay : « Je n’ai aucune inquiétude sur l’avenir des Mystères de l’amour »

Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022