Trop de real tv en France ?

Publié le lundi 16 juin 2003 à 00:00
par ,
Trop de real tv en France ?
©TF1/M6 

Ne voulant pas user une véritable poule aux oeufs d’or, la direction de TF1 compte toujours diffuser de la real tv mais de manière plus limitée. Vivant sur le caractère événementiel, ce genre d’émissions ayant parfois une trop grande visibilité sur les grilles de TF1 ou encore M6, la real tv commence même à étouffer d’autres genres de programmes de l’antenne.

Du coup, le vice-président de TF1, Etienne Mougeotte a voulu rassurer actionnaires et téléspectateurs, en déclarant dans Le Journal du Dimanche daté du 1 juin dernier que TF1 investira en 2003 « moins de 30 millions d’euros dans la télé-réalité contre 200 millions d’euros dans la fiction et 100 millions d’euros dans l’information ».

Cette stratégie de se positionner dans un ordre plus respectueux des autres programmes dans les grilles de la chaîne privée semble en tous les cas aller dans le bon sens en fonction des désirs des téléspectateurs français.

Ainsi, quelques 78% des Français trouvent qu’il y a trop d’émissions de télé-réalité à la télévision, selon un sondage Ipsos pour Télé 7 jours sur les habitudes de consommation du petit écran paru dans le n°2247.

Lorsqu’on demande aux personnes interrogées d’attribuer une note entre 1 et 10 à des émissions de télé-réalité, non seulement aucun des formats n’obtient la moyenne mais les notes se retrouvent toutes dans un mouchoir de poche : Star Academy (TF1) se voit attribuer 4.4, A la recherche de la nouvelle star (M6) 3.9, Bachelor, le gentleman célibataire (M6) 2.8, Loft Story (M6) ex-eaquo avec L’île de la tentation (TF1) 2.5 et <i<Nice People (TF1) 2.3.

Quel que soit son concept, pour qu’elle soit toujours synonyme de succès assuré, il semble clair que la real tv devrait apparaître de manière plus limitée sur l’antenne des chaînes privées. À moins que la concurrence entre les chaînes privées ne veuille faire le contraire...

Toujours selon le sondage réalisé par Ipsos pour Télé 7 jours, on remarque que les émissions préférées des français sont Thalassa (F3) et Capital (M6)et que dans un genre différent, les interrogés jugent que Envoyé Spécial (F2), Jour après jour (F2), Le plus grand cabaret du Monde (F2) et Questions pour un champion sont des émissions de qualité.

Côté animateurs, les plus représentatifs de leur chaîne sont Patrick Poivre d’Arvor pour TF1, Jean-Luc Delarue pour F2, Julien Lepers pour F3 et Benjamin Castaldi pour M6.

Enfin, selon les résultats de ce sondage, TF1 est jugée par les sondés comme étant la chaîne le plus professionnelle, la plus familiale, la plus distrayante, la plus variée, la plus sérieuse et la plus crédible (ex-aequo avec France 2). Quant à M6, elle est jugée comme étant la plus créative, la plus impertinente, la plus originale, la plus dynamique, la plus innovante et de très loin la plus jeune. Côté service public, seule France 3 est jugée comme étant la plus proche des gens.

  ON VOUS RECOMMANDE  


LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (mercredi 21 avril 2021) : Top Chef éloigne The Resident, L’école de la vie démarre bien

Audiences TV prime (mercredi 21 avril 2021) : Top Chef éloigne The Resident, L’école de la vie démarre bien

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (mercredi 21 avril 2021) : La meilleure boulangerie recule, NOPLP échappe à DNA, Les Marseillais faibles

Audiences TV access (mercredi 21 avril 2021) : La meilleure boulangerie recule, NOPLP échappe à DNA, Les Marseillais faibles


INTERVIEW
Elodie Villemus (Bienvenue aux mariés, TF1) : « On rêve tous d’un mariage de princesse, mais on ne l’incarne peut-être pas dans sa personnalité ni dans son budget »

Elodie Villemus (Bienvenue aux mariés, TF1) : « On rêve tous d’un mariage de princesse, mais on ne l’incarne peut-être pas dans sa personnalité ni dans son budget »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021