dimanche 2 février 2014 à 18:59 par

Adeline Blondieau : « Sous le soleil de Saint-Tropez est un peu devenu mon bébé »

Adeline Blondieau revient ce 2 février dans la peau de Caroline Drancourt pour une saison 2 de Sous le Soleil de Saint-Tropez, diffusée sur TMC. Actrice, mais aussi scénariste, elle est impliquée à quasiment tous les niveaux de la production. Pour Toutelatele, elle revient sur la gestation de cette deuxième saison et sur ses nombreux projets.

Adeline Blondieau : « Sous le soleil de Saint-Tropez est un peu devenu mon bébé »
©Alexandre Isard / TMC 

Marion Olité : Comment votre personnage va-t-il évoluer en ce début de saison 2 ?

Adeline Blondieau : On n’est plus dans la revanche à tout prix, et dans cette espèce de quête de savoir qui a fait quoi. L’idée est de résoudre, et de comprendre pourquoi Caroline va se retrouver impliquée dans une série de meurtres. Il y a toujours une menace qui plane autour d’elle. Elle va aussi évoluer avec le retour du commissaire Perry qui lui apporte de la douceur. Elle va s’adoucir un peu, mais sera toujours dans le combat. Et sentimentalement, ça va s’arranger ! En saison 1, on partait du postulat qu’elle sortait de quatre ans de prison. Je pense que ça aurait été compliqué de la faire tomber amoureuse. Elle n’était pas prête. Là, on a un personnage qui va se faire surprendre.

Quelle est la tonalité générale de cette saison 2 ?

On a eu deux mots d’ordre de la directrice d’écriture et de la production quand on s’est mis à écrire sur les arches narratives : thriller et charnel. J’écris davantage que je ne tourne maintenant. Je suis plus auteur qu’actrice.

Trouvez-vous encore du plaisir en tant qu’actrice ?

Quand on m’a rappelée pour faire le spin off comme auteur, j’étais surprise sur place de découvrir qu’ils me voulaient aussi pour le jeu. Je suis un petit peu morte quand même (rires) ! J’ai proposé une idée pour ressusciter le personnage. Je pense que c’était la moins mauvaise par rapport à tout ce qu’on avait, et il fallait bien faire revenir Caroline. J’étais très étonnée de revenir au jeu, et encore plus de reprendre autant de plaisir. J’en prends plus à jouer maintenant qu’à l’époque. Ça se passe beaucoup moins dans la douleur.

En quoi était-ce douloureux de tourner avant dans Sous le soleil ?

Je gérais moins bien. C’était des tournages de six à neuf mois. Je supportais très mal d’être loin de ma famille. Là, on part cinq semaines, c’est beaucoup plus viable. Je n’aime pas créer ainsi, dans la souffrance. Ce n’est pas une source d’inspiration pour moi. J’ai résolu des choses en tant que comédienne. Et puis, je me suis éclatée parce qu’on a écouté mes envies, et donné une place privilégiée. J’aimerais avoir un peu plus de comédie dans la prochaine saison, donc on est en train d’y travailler.

« Je donne mon avis sur tout ! »

Vous planchez déjà sur la saison 3 ?

Oui ! Quand on me parle de la saison 2, c’est déjà loin pour moi. On est à bloc dans la 3 depuis déjà plusieurs mois. Il y aura toujours une tension avec le thriller, et une nouvelle affaire. On implique plus Saint-Tropez aussi. Jusqu’ici, la ville servait de décor magnifique, mais n’avait pas vraiment de personnalité. Et j’ai absolument insisté pour avoir quelques épisodes de comédie. Ça fonctionne bien avec Lionel (Auguste, qui incarne Mathias Perry, ndlr) en drame. On avait envie tous les deux d’avoir une respiration avec un peu de scènes comiques.

Comment s’est déroulé le tournage de cette saison 2 ?

Les journées sont très intenses, mais après on se retrouve avec les comédiens pour manger ensemble, rigoler et travailler nos scènes. Des complicités naissent, et ça finit en soirées où l’on se raconte tout ce qu’on n’a pas eu le temps de se dire la journée. C’est très familial, on se soutient tous. J’ai eu un problème l’année dernière sur la première saison. Mon fils a eu un accident assez grave et a été amené aux Urgences. Je ne pouvais pas être sur Paris. Je me suis sentie enrobée par l’équipe. Quand j’ai enfin pu aller le voir, ils ont fait des pieds et des mains pour bouger le plan de travail et que je puisse rester plus longtemps à l’hôpital. Peu de productions feraient ça. Habituellement, c’est souvent « marche ou crève ». Je me suis sentie soutenue. C’est super important.

Partie 2 >Adeline Blondieau, scénariste et humoriste

Page 1 sur 2 SUIVANT 


  A LIRE AUSSI  

SERIES   SOUS LE SOLEIL   TMC   SOUS LE SOLEIL DE SAINT-TROPEZ  




- Sous le soleil de Saint-Tropez, tous les dimanches à 19h40 sur TMC (rediffusion le samedi à 19h40)





comments powered by Disqus

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Access (vendredi 14 décembre 2018) : Demain nous appartient reprend les rênes devant NOPLP, la finale d'Objectif Top Chef fédératricde

Audiences TV Access (vendredi 14 décembre 2018) : Demain nous appartient reprend les rênes devant NOPLP, la finale d’Objectif Top Chef fédératricde


AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (jeudi 13 décembre 2018) : Demain nous appartient se rate, NOPLP leader, C à vous rentre dans le rang

Audiences TV Access (jeudi 13 décembre 2018) : Demain nous appartient se rate, NOPLP leader, C à vous rentre dans le rang


INTERVIEW
Serge Gisquière (Les Mystères de l'amour) : « Hélène n'a pas tourné la page de son histoire avec Peter »

Serge Gisquière (Les Mystères de l’amour) : « Hélène n’a pas tourné la page de son histoire avec Peter »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2018