mercredi 20 décembre 2006 à 00:54 par

Après Incroyable Talent, M6 dégaine l’Inventeur de l’année !

Après Incroyable Talent, M6 dégaine l’Inventeur de l’année !
©M6 

Saviez-vous que la France était le pays de l’invention ? De la machine à vapeur (1687) à la photographie (1827), en passant par l’avion (1890), le cinéma (1895), le fer à repasser(1921) et plus récemment, la carte à puce (1974), cette liste non exhaustive, témoigne de la capacité hexagonale à créer des produits d’utilité mondiale. M6 a donc pris le parti de perpétuer la tradition avec L’Inventeur de l’année.

Après être parti en quête d’un Incroyable Talent, et avoir réalisé un incroyable record d’audience - le programme a su tenir en haleine une moyenne de 4 millions de fidèles pendant toute sa période de diffusion - M6 et la société de production Fremantle réitèrent leur association autour d’un programme, adapté du concept de l’émission américaine American Inventor, dans l’unique but de dénicher l’inventeur de l’année.

Cette émission hebdomadaire, sera diffusée en prime time, à partir du 10 janvier, prenant ainsi le relais des soirées fiction habituelles du mercredi. Alors qu’Incroyable talent était programmée le jeudi, la chaîne priviligiera cette fois-ci des séries avec Missing et Killer Instinct dans cette case horaire. Echappant ainsi à une véritable concurrence, L’inventeur de l’année ne trouvera donc pas sur son chemin RIS, la série événement de TF1.

L’inventeur de l’année se décline donc en 6 épisodes. 3000 candidats vont défiler devant un jury avec cette seule conviction : avoir trouver l’invention qui va révolutionner la vie des Français ! Ainsi, vont se succéder des inventions ingénieuses, parfois surprenantes, burlesques, voire même désopilantes ! Mais c’est sans compter sur l’œil aiguisé d’un quatuor de professionnels, aussi passionné qu’impartial, constitué de Frank Tapiro, publicitaire reconnu et collaborateur de Jacques Séguéla pendant plus de dix ans, Aziz Senni, jeune chef d’entreprise à l’origine de la création d’un service de transports, Suzanne de Begon, inventrice du premier biberon jetable stérile et de Georges Chétochine (vu dans Y’a pas photo), spécialiste du marketing et comportementaliste.

Lors des quatre premiers épisodes, le jury va avoir la délicate tâche de déterminer les six inventions les plus prometteuses. Au terme de cette sélection, les candidats retenus se verront remettre une somme de 15 000 euros qui leur permettra de finaliser leur produit. Quatre d’entre eux seront sélectionnés et chacun, chapoté par un des membres du jury, sera invité à participer à la grande finale, tournée en direct. Au cours de cet ultime épisode, les participants défendront leur produit au travers d’une présentation d’une minute et d’un film publicitaire, ventant les mérites de leur création, devant un autre type de jury : les téléspectateurs. Ceux-ci par leurs votes éliront alors L’inventeur de l’année. L’heureux gagnant décrochera 150 000 euros et la possibilité de commercialiser son invention !

Au-delà du principe de sélection brut d’un produit, c’est également la découverte de personnalités attachantes et passionnées que donne à voir l’émission : « Il est très difficile de faire abstraction de l’inventeur et de ne prendre qu’en considération l’invention » avoue Franck Tapiro. Choix épineux effectivement lorsque l’on sait que des certains candidats ont tout investi dans leur projet, comme cet homme qui y a consacré soixante ans de sa vie. Les délibérations ont parfois été houleuses, confesse le jury qui, dans un souci d’objectivité, a souvent été amené à faire parler la raison.

Car le programme avant tout divertissant se veut également pédagogique. Il est question de montrer les différentes étapes de l’idée d’une invention jusqu’à sa commercialisation, en ne perdant pas de vue les difficultés rencontrées lors de ces démarches et la persévérance qu’elles nécessitent. « Certaines des inventions présentées étaient tout simplement géniales mais non commercialisables » déclare Aziz Senni. Rien ne sera laissé au hasard au cours de cette émission qui « espère bien susciter des vocations, et en freiner certaines ! »

Après Alessandra Sublet pour Incroyable talent, M6 confie les rênes de L’inventeur de l’année à Stéphane Rotenberg, la figure masculine montante de la chaîne. Il sera également prochainement aux commandes d’un autre programme phare : Pékin Express, saison 2. Peu avant, en guise d’apéritif de fin d’année, Stéphane Rotenberg s’immiscera, une nouvelle fois, dans le monde de la magie avec Magiciens : leurs plus grands secrets, le 31 décembre en prime time...



  A LIRE AUSSI  

M6   REAL TV   L’INVENTEUR DE L’ANNEE  









LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (mardi 20 août 2019) : La stagiaire reste leader, Raiponce et Planète Bleue font bonne figure face à Je suis une célébrité sortez-moi de là

Audiences TV Prime (mardi 20 août 2019) : La stagiaire reste leader, Raiponce et Planète Bleue font bonne figure face à Je suis une célébrité sortez-moi de là


AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (mardi 20 août 2019) : Demain nous appartient fait plier N'oubliez pas les paroles, Alerte Cobra rattrape Strike et Un dîner presque parfait

Audiences TV Access (mardi 20 août 2019) : Demain nous appartient fait plier N’oubliez pas les paroles, Alerte Cobra rattrape Strike et Un dîner presque parfait


INTERVIEW
Nathalie Simon (La carte aux trésors, Fort Boyard, Jeux sans frontières...) : « Pour faire revenir Intervilles, il faut trouver le bon moment »

Nathalie Simon (La carte aux trésors, Fort Boyard, Jeux sans frontières...) : « Pour faire revenir Intervilles, il faut trouver le bon moment »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019