samedi 6 octobre 2018 à 18:36 par

Basile Boli (Danse avec les stars 9) : « Camille Combal dégaine beaucoup... »

Ce samedi 6 octobre à 21 heures, TF1 diffusera le deuxième prime de la neuvième saison de Danse avec les stars. Basile Boli se confie sur sa participation et le message qu’il souhaite apporter aux téléspectateurs. L’ex-champion de football évoque également l’arrivée de Camille Combal sur TF1.

Basile Boli (Danse avec les stars 9) : « Camille Combal dégaine beaucoup... »
©Capture TF1  

Benoît Mandin : Pourquoi avoir participé à Danse avec les stars ?

Basile Boli : TF1 m’avait déjà contacté à deux ou trois reprises ces dernières années. Mon petit neveu a été amputé à douze ans et j’ai rencontré des enfants pour « Une lame pour courir ». J’ai vu qu’il y avait quelque chose à faire avec eux et je souhaite faire connaître cette association. En même temps, je reçois tous les week-ends à l’Olympique de Marseille des jeunes handicapés qui viennent voir les joueurs. Je me suis dit qu’à travers Danse avec les stars, il y avait un challenge à relever. Je veux avant tout me faire plaisir et partager la danse pour une bonne cause.

Diriez-vous que l’émission est un moyen pour faire passer votre message ?

Exactement. Le public ne sait pas ce qu’un enfant de douze ans amputé peut avoir comme rêve. À travers une prothèse, il peut continuer de courir et faire du sport. C’est important de montrer qu’il y a certains jeunes qui n’ont pas les moyens d’acheter une prothèse et ’Une lame pour courir’ est vraiment importante. Jusque-là, je n’avais pas de but pour me lancer dans Danse avec les stars.

Quelle image avez-vous d’un show tel que Danse avec les stars ?

Je l’ai déjà regardé dans le passé. Quand on est derrière sa télé, on a l’impression que c’est facile alors que pas du tout ! C’est très difficile, car c’est avant tout physique. Vu que j’ai toujours eu pour habitude d’anticiper les choses, j’ai débuté les entraînements de mon côté. En tant qu’ancien sportif, je fais des courses et beaucoup d’étirements. C’est un entraînement différent du football puisque ça dure en moyenne trois à quatre heures.

Vous avez eu une carrière couronnée de succès dans le football. En quoi cela va-t-il pouvoir vous aider pour l’émission ?

Ça va m’apporter beaucoup de choses sur le plan physique. Le cerveau enregistre tout, mais après ce n’est pas facile de coordonner la musique et l’effort physique. Je souhaite donner du plaisir aux téléspectateurs et qu’ils découvrent une autre facette de Basile Boli.

Dans quel état d’esprit étiez-vous lorsque vous avez découvert vos concurrents ?

Il y a une chance au foot c’est que l’on ne regarde jamais l’adversaire. C’est à lui de s’adapter à nous ! Quelque soit les situations, on a envie de gagner. Je ne suis pas là pour participer, je veux aller à la victoire finale. Je mets de tout de mon côté pour avoir toutes les chances d’y parvenir.

« Je souhaite donner du plaisir aux téléspectateurs et qu’ils découvrent une autre facette de Basile Boli »

Quel lien avez-vous avec la danse ?

Un lien fort depuis mon enfance, car je suis né avec la musique. Tous les dimanches, mon père, ma mère et toute la famille, on mettait de la musique et on dansait. Je le fais encore aujourd’hui avec ma femme. La danse fait partie de ma vie.

Comment définiriez-vous vos forces et vos faiblesses ?

Je n’ai pas de faiblesses, je n’ai que des forces ! (rires). Il me reste juste à les montrer au public de TF1. À moins que tous les autres ne se cassent la gueule… (rires).

Ne redoutez-vous pas un Vincent Moscato, ex-champion de rugby ?

Il va s’écrouler parce que les rugbymen n’ont pas l’habitude de tenir très longtemps (rires). Ils font un match tous les quinze jours alors que nous on en faisait trois à quatre par semaine. Si Vincent est là, c’est qu’il va donner le maximum de lui-même.

N’appréhendez-vous pas l’avis du jury ?

Je n’ai pas peur. On n’est pas danseur donc on va exprimer que de l’émotion. On va faire passer quelque chose de particulier et des messages. Niveau danse, je ne suis beaucoup plus intéressé par tout ce qui tourne autour du côté afro.

Pour cette saison 9, TF1 a choisi Camille Combal pour incarner Danse avec les stars. Qu’en pensez-vous ?

Ça me fait plaisir, car c’est un grand fan de l’Olympique de Marseille (rires). C’est un très bon animateur. Il dégaine beaucoup et est très drôle. Je l’ai plus suivi à la radio que dans Touche pas à mon poste. Concernant Karine Ferri, c’est la femme d’un footballeur (Yoann Gourcuff, ndlr). On a parlé pendant deux heures que de son mari et de la ville où elle habite, Dijon. Cela a été un bon point pour avoir une accroche directe.



  A LIRE AUSSI  
¤ Danse avec les stars 9 : « Camille Combal et Karine Ferri ne sont pas les stars de l’émission ! »

¤ Audiences TV prime (samedi 29 septembre 2018) : Danse avec les stars démarre fort, NOPLP résiste, NCIS sous les 10%


TF1   DIVERTISSEMENT   DANSE AVEC LES STARS  




- Danse avec les stars, chaque samedi à 21 heures sur TF1





comments powered by Disqus

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (jeudi 13 décembre 2018) : Balthazar écrase tout, Papa ou maman trébuche, Envoyé spécial dépasse M6

Audiences TV Prime (jeudi 13 décembre 2018) : Balthazar écrase tout, Papa ou maman trébuche, Envoyé spécial dépasse M6


AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (jeudi 13 décembre 2018) : Demain nous appartient se rate, NOPLP leader, C à vous rentre dans le rang

Audiences TV Access (jeudi 13 décembre 2018) : Demain nous appartient se rate, NOPLP leader, C à vous rentre dans le rang


INTERVIEW
Marine Lorphelin (L'aventure Robinson, TF1) : « J'ai fait attention à l'état de santé de Vincent Lagaf' »

Marine Lorphelin (L’aventure Robinson, TF1) : « J’ai fait attention à l’état de santé de Vincent Lagaf’ »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2018