samedi 23 mars 2013 à 19:31 par

Michelle Borth (Hawaii 5-0) : « Je n’avais jamais joué dans une série à succès »

Les sériephiles l’ont découverte dans Telle Me You Love Me (2007). Le public français l’a aimé dans la série Forgotten. Michelle Borth incarne maintenant le Lieutenant Catherine Rollins dans Hawaii 5-0. Lors du Festival de Monte-Carlo 2012, l’actrice, âgée 34 ans, a rencontré la presse pour évoquer la série à succès, son personnage mais aussi ses expériences précédentes.

Michelle Borth (Hawaii 5-0) : « Je n’avais jamais joué dans une série à succès »
©CBS 

Que pouvez-vous dire de la relation entre Steve McGarrett, joué par Alex O’Loughlin, et votre personnage Catherine Rollins ?

Michelle Borth : Je crois que les gens ne sont pas très contents de cette relation. Certains l’adorent, mais d’autres n’aiment pas Catherine. Ils pensent que c’est une garce (rires).

Un mariage est-il en vu ?

Je ne crois pas que ce soit l’idée des scénaristes pour l’instant. Les choses vont se compliquer. Ça va devenir difficile pour eux. Avant, leur relation était facile parce que Catherine n’était pas souvent là. Mais, des « fantômes » vont se mettre entre eux. Et Catherine va devoir faire des choix entre sa carrière et sa relation amoureuse.

Vous est-il arrivé de devoir faire ce genre de choix ?

Bien sûr, il faut faire des sacrifices. Il y a beaucoup de séries qui ne se tournent pas à Los Angeles. Précédemment, j’ai tourné à Chicago puis j’ai vécu à Toronto durant un an. Et maintenant, je m’installe à Hawaii. C’est donc difficile d’avoir une vie personnelle. J’essaie le plus possible d’avoir une vie sociale, mais quand il s’agit d’avoir une relation amoureuse, c’est plus compliqué. D’une certaine façon, je suis contente de ne pas avoir une famille, un mari et des enfants, à qui je devrais imposer mes déménagements.

Comment se passe le tournage d’Hawaii 5-0 ?

Nous tournons tout à Hawaii et très souvent dans des décors naturels, alors la foule vient regarder. Alex et les autres comédiens s’y sont faits, mais moi, je ne suis pas habituée à ça. J’ai parfois l’impression de jouer au théâtre. Ça peut être très intimidant de jouer devant tout ce monde qui vous regarde. Ils sont tous là avec leurs téléphones portables à attendre que vous vous plantiez (rires).

« Avec Alex, on a une bonne alchimie et on s’amuse beaucoup ensemble »

Quels sont vos rapports avec les autres comédiens de la série ?

Ça se passe très bien. Je suis contente parce que je les fréquente depuis deux ans, de manière intermittente, mais on a développé de bonnes relations. Je suis devenue amie avec certains. En particulier, avec Alex. On a une bonne alchimie et on s’amuse beaucoup ensemble. C’est très rassurant. C’est un peu comme être la petite nouvelle de l’école, mais en sachant qu’on y a déjà des amis, c’est moins effrayant.

Regardiez-vous la version originale des années 70 ?

Je la connais, mais je ne l’ai jamais regardée. Je sais que Catherine était dans la série originale. Peut-être que je devrais profiter de mon été pour la regarder.

Partie 2 > Tell Me You Love Me, la série phare de Michelle Borth


En quoi Hawaii 5-0 vous a-t-elle séduite ?

Malheureusement, je n’ai jamais été dans une série à succès. Celles que j’ai faites n’ont pas été au-delà d’une saison. J’aime travailler et j’avais vraiment envie d’être dans une série que les gens regardent et apprécient. Il y a une solide base de fans. Et sentir cet amour, c’est ce qui est le plus excitant.

Vous avez tenu des rôles récurrents dans Tell Me You Love Me, Forgotten, Combat Hospital et maintenant dans Hawaii 5-0. Quel est votre personnage préféré ?

Jaime [Tell Me You Love Me, ndlr], sans hésiter. Ce personnage a été écrit pour moi. Beaucoup d’éléments de son histoire s’inspiraient de ma vie personnelle. Elle m’est très chère et c’est le rôle dont je suis la plus fière. Faire partie de cette série était vraiment incroyable. C’est assez fou parce que c’était mon tout premier rôle. Normalement, plus vous gagnez en expérience, plus vous êtes satisfait, mais pour moi, Tell Me You Love Me reste la chose dont je suis la plus fière.

« Les Américains ont vu la série comme un porno soft et pas pour ce qu’elle était vraiment »

Comment avez-vous vécu l’annulation de la série ?

Ça m’a brisé le cœur. En réalité, HBO avait commandé une seconde saison, mais Cynthia Mort, la créatrice de la série, ne savait pas quelle direction donner aux personnages. Alors, elle a décidé d’arrêter.

Il y avait eu une grosse polémique autour des scènes de sexe explicites, qu’en aviez-vous pensé ?

Ma famille vient d’Italie alors je sais qu’il y a une sensibilité différente entre l’Europe et les États-Unis quand il s’agit de sexe. Les Américains ont vu la série comme un porno soft et pas pour ce qu’elle était vraiment. C’est-à-dire un travail sur l’intimité, la manière dont une relation fonctionne, et dans laquelle le sexe tient une place importante. En particulier Jamie, qui était jeune et se servait du sexe comme d’une arme. Tell Me You Love Me a été tellement mieux reçu hors des États-Unis parce que le rapport à la sexualité est plus décontracté, moins cliché et moins religieux. J’ai été très déçue et attristée par la manière dont les Américains ont réagi. C’était vraiment une très belle série, très graphique et aussi très réaliste.



  A LIRE AUSSI  

M6   SERIES TV   HAWAII 5-0  




- Hawaii 5-0, tous les samedis à 20h50 sur M6






LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (lundi 9 décembre 2019) : Le Bazar de la charité s’achève en fanfare, L’amour est dans le pré finit en baisse, Secrets d’histoire et The Fix coulés

Audiences TV Prime (lundi 9 décembre 2019) : Le Bazar de la charité s’achève en fanfare, L’amour est dans le pré finit en baisse, Secrets d’histoire et The Fix coulés

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (lundi 9 décembre 2019) : Demain nous appartient arrache la tête face à N’oubliez pas les paroles, C à vous recule, 28 minutes s’approche du million

Audiences TV Access (lundi 9 décembre 2019) : Demain nous appartient arrache la tête face à N’oubliez pas les paroles, C à vous recule, 28 minutes s’approche du million


INTERVIEW
Caroline Munoz (William à midi, C8) : « William Leymergie a ce côté paternel et protecteur »

Caroline Munoz (William à midi, C8) : « William Leymergie a ce côté paternel et protecteur »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019