jeudi 18 mars 2004 à 00:57 par

Patrick Sébastien

Patrick Sébastien
©F2/G.Scarella/P.Guibert 

Né le 14 novembre 1953, Patrick Sébastien, de son vrai nom, Patrick Boutot, est sans conteste l’homme aux mille facettes, jamais en manque d’inspiration, créatif et sachant fidéliser un large public.

Parti de sa Corrèze natale en 1974 pour rejoindre Paris, Patrick Sébastien apprendra son métier chez Jacques Gauthier qui lui donnera alors, le jour de ses 21 ans, sa chance à La main au panier.

Il fait ses débuts à la télévision sur TF1, en janvier 1984, en présentant sept numéros de Carnaval, émission qui frôle alors les 50% de parts de marché. Sollicité par Silvio Berlusconi et son équipe, il quittera TF1 pour La Cinq en y animant Coup de pouce, émission destinée à donner sa chance aux jeunes talents découverts. En septembre 1987, il présente l’émission hebdomadaire Farandole en direct tous les samedis avant de rejoindre une nouvelle fois TF1 où il y fera l’essentiel de sa carrière télévisée ainsi que ses meilleurs scores d’audience.

Deux fois par mois, il présente de février 1988 à juin 1992, Sébastien c’est fou, considérée alors comme l’une des meilleures émissions de divertissement du moment. Il décide ensuite de souffler un peu en partant en tournée et revient pour entamer un nouveau marathon télé, dans sa case fétiche, celle du samedi soir.

Le 26 décembre 1992, Patrick Sébastien propose une émission spéciale de fin d’année baptisée Le Grand Bluff. L’animateur, fidèle à lui-même, se grime pour piéger ses confrères sur leurs propres plateaux télé. Le Grand Bluff s’inscrit alors dans le livre des records en attirant 17,5 millions de téléspectateurs, un score jusque là inégalé dans le monde du divertissement.

S’enchaînent de 1993 à 1995, Garçon la suite, Super nanas, Super mecs, Sébastien chez vous, Les vieux de la veille, D’homme à homme avec Serge Lama, L’homme aux mille visages et Carnavalissimo. Cette succession d’émissions, qui rencontrent pour la plupart un joli succès d’audience, s’achèvera avec Osons. En effet, ce divertissement s’attire les foudres de la presse, la jugeant trop vulgaire, et après trois numéros, qui auront pourtant tenu en haleine 9 millions de téléspectateurs en moyenne et les polémiques, Patrick Sébastien quitte définitivement la chaîne privée, écoeuré par le milieu.

Délaissant la télévision, il devient Président du club de rugby de Brive, un sport pour lequel il est épris de passion dès son plus jeune âge.

Patrick Sébastien fait cependant son grand retour sur le petit écran en septembre 1996 mais cette fois-ci il rejoint le service public. France 2 l’accueille, ce qui n’enchante pas tout le monde au sein de la chaîne. L’animateur anime alors deux nouvelles émissions, Le cœur au show et Etonnant et drôle, puis un an plus tard Fiesta dont le générique se vendra à plus de 500 000 exemplaires. Le succès des émissions est cependant mitigé.

Et c’est avec Le plus grand cabaret du monde que Patrick Sébastien trouve la formule magique pour plaire au public de France 2 et à ses dirigeants. L’émission, qui voit le jour en novembre 1999, est plébiscitée et caracole en tête des audiences de la chaîne publique. Même les émissions de real tv de TF1 tremblent face au rouleau compresseur Patrick Sébastien.

Devant le succès, il prend le pari de relancer une émission mythique de Jacques Martin avec La Grande Ecole des Fans. En vain, l’émission s’arrête au bout de quelques numéros. Patrick Sébastien décline alors Le plus grand cabaret du monde autour de spéciales.

L’émission spéciale diffusée le 1er novembre 2003 avec ses deux compères de scène du Plus grand cabaret du monde, Shirley et Dino, réalise même une des meilleures audiences pour un divertissement le samedi soir depuis les Enfoirés en 1999, en captivant plus de 8.6 millions de téléspectateurs.

Cette même année marque une nouvelle reconnaissance de son talent par les téléspectateurs qui lui attribuent le 7 d’Or du meilleur divertissement et une émission lui est entièrement dédiée à l’occasion de ses 50 ans dans Vivement dimanche de Michel Drucker.

Fin 2003, plébiscité par ses dirigeants et le public, Patrick Sébastien s’offre la trilogie De l’autre côté du miroir, un concept novateur qui, cependant, ne rencontre pas le succès escompté.

En 2004, Patrick Sébastien poursuit son numéro de saltimbanque en continuant de proposer les plus beaux visuels du monde qui comblent les amateurs du genre. Il fête aussi ses 20 ans de carrière autour d’une émission spéciale 20 ans de chance, le 20 février 2004.



  A LIRE AUSSI  

PATRICK SEBASTIEN  




- Le Plus Grand Cabaret du monde (F2)
- Fiesta (F2)
- Le Grand Bluff (TF1)
- Sébastien c’est fou (TF1)
- Farandole (La 5)
- Carnaval (TF1)





comments powered by Disqus

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (lundi 19 novembre 2018) : Une famille formidable battue par L'amour est dans le pré, catastrophe pour Premier de cordée

Audiences TV prime (lundi 19 novembre 2018) : Une famille formidable battue par L’amour est dans le pré, catastrophe pour Premier de cordée


AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (lundi 19 novembre 2018) : DNA leader, NOPLP talonné par le 19/20, Quotidien devant TPMP

Audiences TV access (lundi 19 novembre 2018) : DNA leader, NOPLP talonné par le 19/20, Quotidien devant TPMP


INTERVIEW
Julie Chevallier (Les Mystères de l'amour) : « Avec Cathy et José, Béatrice entend libérer les moeurs »

Julie Chevallier (Les Mystères de l’amour) : « Avec Cathy et José, Béatrice entend libérer les moeurs »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2018