mercredi 19 décembre 2012 
Claire Varin 
 INTERVIEW

Simon Abkarian, héros de Qu’est-ce qu’on va faire de toi ? et Kaboul Kitchen

Simon Abkarian incarne le père de Michel Drucker dans Qu’est-ce qu’on va faire de toi ? diffusé sur France 2. Lors du Festival de Monte-Carlo 2012, l’acteur a évoqué la série Kaboul Kitchen, mais aussi Pigalle, la nuit, son métier et ses projets de scénariste. Rencontre...


Simon Abkarian, héros de Qu’est-ce qu’on va faire de toi ? et Kaboul Kitchen

Que pouvez-vous dire sur Qu’est-ce qu’on va faire de toi ?, le téléfilm adapté du livre de Michel Drucker ?

Simon Abkarian : J’interprète le rôle de son père. Un homme qui fait tout pour que ses enfants réussissent. Il est très ferme, voire très dur, en particulier avec Michel. Pour le père, la seule réussite sociale possible est de passer par le canal des études. Ce qui est évidemment faux, mais c’est ce qui est le plus répandu dans le monde occidental.

On vous a beaucoup vu dans des rôles de méchant, est-ce que ce vous préférez jouer ?

Les gens se souviennent de vous dans le dernier rôle que vous avez incarné. Puis, quand vous faites autre chose, ils se rendent compte que vous pouvez aussi faire ça. C’est aussi une question de temps et de circonstance. Pour moi, que ce soit un gentil ou un méchant, il faut d’abord que ce soit intelligemment écrit. Il faut de la matière de jeu et un bon réalisateur. Jouer Hamlet n’a pas trop de sens si le metteur n’a aucune vision.

Comment avez-vous vécu l’annulation de Pigalle, la nuit ?

On devait la faire. Ils avaient commencé les repérages. La tristesse et la déception sont toujours légitimes. On est toujours déçu de ne pas continuer un travail, qui était beau et fort. Les raisons de Canal+ sont les raisons de Canal+. Ils ont essayé de me l’expliquer mille fois, je n’ai pas compris. Il y a quelque chose qui m’échappe là-dedans. C’est brutal et, en même temps, j’évolue dans ce milieu et je sais que c’est un milieu qui prend de moins en moins de temps pour expliquer les choses. Ce n’est pas le fait d’une personne. Il y a eu des efforts faits de part et d’autre, mais, à un moment donné, il n’était plus temps. Un travail n’est jamais perdu : ce qu’on a fait sur Pigalle, la nuit se retrouvera ailleurs et autrement avec Hervé Hadmar, Marc Herpoux et la productrice Christine de Bourbon Busset.

Vous étiez dans trois beaux projets de séries (Pigalle, la nuit, Les beaux mecs et Kaboul Kitchen). Recevez-vous beaucoup de propositions de séries françaises ?

Depuis une quinzaine d’années déjà. On m’en propose régulièrement et je refuse régulièrement. Je ne travaille pas par dépit, mais par désir. Si on s’investit dans un projet aussi long et que l’on continue à le porter après, au-delà du plateau, on a intérêt à faire un vrai choix. Si c’est alimentaire, le discours est très limité. Attention, je ne juge pas : je n’ai rien contre l’alimentaire. Mais, des projets comme Pigalle et Les beaux mecs, je les porterai jusqu’au bout.

Et être un héros récurrent, cela ne vous pose pas de problème ?

Pas sur Canal+. D’abord parce que c’est une chaîne cryptée. En même temps, j’étais très content de faire Les beaux mecs sur France 2. Ma vie, ce n’est pas de faire des séries. Ma vie, c’est d’être acteur.

Qu’est-ce qui vous a séduit dans Kaboul Kitchen ?

C’est d’abord l’histoire. C’était vraiment bien écrit. Au début, je ne savais pas que mon personnage pourrait être aussi truculent et drôle à jouer. On m’a raconté l’histoire et j’ai demandé à faire des essais. Sur Canal+, j’étais déjà dans Pigalle, la nuit. On s’est demandé si un acteur pouvait être dans deux séries sur la même chaîne. C’est aussi ce qui m’a intéressé : je voulais montrer qu’un acteur est polyvalent.

PARTIE 2 : Simon Abkarian parle de la saison 2 de Kaboul Kitchen.

Page 1 sur 2 SUIVANT 

- Qu’est ce qu’on va faire de toi ?, mercredi 19 décembre à 20h45 sur France 2
- Kaboul Kitchen, prochainement sur Canal+






Share



LES DERNIERES INTERVIEWS
Jérôme Bureau (Président de Paris ...
Ma Vie en séries > Jonathan Lambert ...
Alain Le Diberder (Directeur des programmes ...
Delphine Wespiser (Blanche) : ...
Tiphaine de Raguenel (Directrice de ...
LE TOP 5 DES INTERVIEWS
Alice Nevers : le couple Alice et Marquand, ...
Pierre Leccia (Mafiosa) : ...
Clothilde Jamin (Falco) : « La ...
Benjamin (Les Marseillais à Rio) : ...
Philippe Vasseur (José - Les Mystères de ...
INTERVIEWS 

HIT TV  
Chaînes TV Nationales
SERIES TV 
Commissaire Moulin, police ...
Retrouvez toutes les infos, les photos
et le guide des épisodes de la série

Commissaire Moulin, police judiciaire
QUIZ Les Frères Scott 
Quel est le métier de Cooper, l’oncle de Nathan ?