mercredi 3 septembre 2014 à 18:54 par

Vanessa Lawrens (Les Ch’tis dans la jet set) : « Les Belges ont apprécié que je ne sois pas bimbo et prétentieuse »

Nouvelle venue chez Les Ch’tis, Vanessa n’en est pas pour autant une inconnue dans le monde de la télé-réalité. La jeune femme a en effet participé aux saisons 5 et 6 des Anges de la télé-réalité, diffusé sur NRJ12. Amie de longue date de Gaëlle, elle se fait une joie de rejoindre ses compatriotes pour cette saison 6 des Ch’tis, et livre son ressenti sur cette nouvelle aventure.

Vanessa Lawrens (Les Ch’tis dans la jet set) : « Les Belges ont apprécié que je ne sois pas bimbo et prétentieuse »
©ChaCha Sild / Starface 

Marion Olité : Comment avez-vous intégré l’émission ?

Vanessa : Ça fait un moment qu’on discutait avec W9 de mon arrivée sur le programme. Je suis Ch’ti à la base. Ils me l’avaient déjà proposé avant que je fasse Les Anges. Si ca ne s’était pas fait à l’époque, il s’agit d’un projet que j’ai toujours voulu mener à bien. J’avais envie de représenter ma région. En plus, l’émission a vraiment évolué depuis la première saison. C’était donc le moment de partager cette belle aventure avec Les Ch’tis.

Avez-vous noté des différences flagrantes entre Les Anges et Les Ch’tis ?

Il y a une différence au niveau du choix des candidats. Dans Les Anges, ça change plus souvent. Il y en a très peu qui sont « fixes ». Chez Les Ch’tis, j’ai vraiment ressenti un esprit de famille. Il y a des engueulades, mais le lendemain, ça repart. C’est la vraie différence. Il existe une vraie cohésion, un côté plus affectif. Si l’un d’entre eux a un souci, les autres sont là. Il y a un noyau de Ch’tis qui est là depuis cinq ou six saisons. Dans Les Anges, les candidats forment des petits groupes et ont tendance à rester avec les personnes qu’ils connaissent.

Comment s’est passée votre intégration chez Les Ch’tis ?

J’ai été bien accueillie. Certains avaient des à priori, mais grâce à Gaëlle, qui me connait depuis huit ans, les autres candidats ont oublié l’image de la bimbo que je peux avoir. Ils ont appris à me connaître. Il y a eu des petits clashs avec certains, mais ça s’est bien passé. J’ai été très surprise du bon accueil qu’ils m’ont fait.

« J’avais peur que les Ch’tis s’arrêtent à mon image de bimbo »

Redoutiez-vous certains candidats de par leur caractère ou leur aptitude professionnelle ?

Je me suis dit que ça allait peut-être être compliqué avec Tressia, qui n’aime pas les filles bimbos. Sur le caractère, je pensais qu’on allait s’entendre, parce que je suis un garçon manqué aussi, mais j’avais peur qu’elle ait une image trop prétentieuse et hautaine de moi. Je savais aussi qu’Hillary a un côté très jalouse avec Vincent. En fait, j’appréhendais plus les à priori qu’ils pouvaient avoir de moi. J’avais peur qu’ils ne cherchent pas à savoir qui j’étais.

Côté professionnel, quelles sont vos aspirations ?

J’arrivais sur le programme toujours en tant que mannequin, mais aussi pour développer ma marque de lingerie, BombGirl, sortie en France il y a six mois.

Comment s’est déroulé l’autre challenge de la saison, à savoir intégrer le monde de la Jet set ?

La Jet set est vrai un mode de vie. C’est un monde que j’ai aimé fréquenté pour quelques soirées, mais je ne voudrais pas vivre comme ça au quotidien. J’ai mon côté mannequin et bling-bling pour le travail. Dans ma vie perso, j’aime bien faire des choses simples, traîner en survêt avec mon chéri devant la télé. J’aime aussi pouvoir m’éclater sans me sentir regardée. C’est un monde que j’ai aimé voir de près, mais qui ne m’attire pas plus que ça. Au final, c’est beaucoup de « m’as-tu-vu » et de mensonges. J’aime jouer de temps en temps, mais la vraie vie, c’est cool aussi !

Partie 2 > Son regard sur les Belges et sa relation avec Julien


Comment avez-vous appréhendé l’arrivée des Belges ?

Ça s’est bien passé avec eux. Ils me connaissaient par rapport aux Anges. Jérémy, par exemple, était super content de me voir en vrai. Le rapport était donc spécial. Mais ils ont eu une bonne surprise par rapport à mon caractère, je pense. Ils ont apprécié mon grain de folie et le fait que je ne sois pas bimbo et prétentieuse. J’ai eu un très bon feeling avec Marion, que j’appelle « Marionnette ». Je me suis vraiment très bien entendue avec elle. J’ai eu plus de mal avec Bilal au début. Au premier abord, il est beaucoup dans le show, style « Bilal et ses prétendantes ». Il y a eu des petits clashs, mais on s’entend bien maintenant. Comme dans chaque aventure, il y a des clashs et des réconciliations !

Entre les Belges et les Ch’tis, comment cela s’est-il passé de manière générale ?

Quand je suis arrivée, deux jours après tout le monde, il y avait vraiment deux clans séparés. Les Belges sont plus jeunes donc plus festifs. Les Ch’tis sont plus posés. Ils ont de l’expérience. C’est ça qui est ressorti. J’ai vraiment ressenti deux clans. Dès qu’on allait au restau, sans le vouloir, les groupes se formaient naturellement.

Vous avez participé aux Anges et aux Ch’tis. Si demain vous devez choisir entre les deux, lequel aura votre préférence ?

Ça dépendrait vraiment du projet. Et je suis actuellement en couple avec Julien. J’ai fait l’expérience des Anges avec lui, et ça a été beaucoup plus facile ensemble. Cette épaule m’a manqué chez les Ch’tis. J’ai aimé tourner dans les deux programmes, et ils étaient très différents. Si je devais choisir aujourd’hui, je privilégierais celui que je peux faire avec Julien. D’autant qu’on a des projets en commun. On ouvre en septembre un site d’aide à la personne. C’est difficile de faire les choses séparément maintenant.

« Julien a très mal vécu l’éloignement »

Cela t-il été difficile pour vous de gérer cet éloignement avec Julien pendant Les Ch’tis ?

Oui car c’était la première fois que j’étais en couple, mais seule dans l’émission. Avant, je n’étais attachée à rien et j’assumais complètement ce côté-là. Mais sur Les Ch’tis, c’était différent. J’étais attachée à quelqu’un qui n’était pas là, et en plus je sais qu’il a très mal vécu cet éloignement. J’ai passé une super émission avec Les Ch’tis, mais ça a été dur à gérer. Avant, je ne mêlais pas le professionnel et le personnel. Ça m’a réconforté dans l’idée que je suis vraiment amoureuse de Julien. Tout se passe bien. On a même emménagé ensemble.

Pensez-vous à votre reconversion après la télé-réalité ?

Tant qu’on me proposera des émissions qui coïncident avec mes projets, je serai partante pour continuer dans la télé-réalité. La reconversion, on verra. J’ai le site dont je vous ai parlé qui sort en septembre. Pourquoi ne pas basculer de l’autre côté ensuite, et créer une sorte de télé-réalité portée sur la mode et le mannequinat ? J’y pense. Tout dépendra des projets qu’on me proposera. Tant que ça marche, on continue !



  A LIRE AUSSI  
¤ Les Ch’tis dans la Jet Set : le casting complet avec Vanessa Lawrens, Gaëlle et Tressia

¤ Gaëlle (Les Ch’tis dans la jet set) : « Je me suis pris la tête avec tout le monde ! »


REAL TV   W9   LES CH’TIS  




- Les Ch’tis dans la Jet, du lundi au vendredi à 18h15 sur W9






LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME


Audiences TV prime (samedi 7 décembre 2019) : Mongeville écrase Patrick Bruel, Hawaii 5-0 et le Téléthon sauvés ?

AUDIENCES TV ACCESS


Audiences TV access (samedi 7 décembre 2019) : Nikos Aliagas bat un record, Cyril Hanouna et Les Mystères de l’amour en hausse


INTERVIEW


Boubacar Kabo (Plus belle la vie) : « Avec Mouss, j’avais peur de caricaturer les personnes handicapées »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019