jeudi 25 décembre 2014 à 18:59 par

Bioman, X-Or, San Ku Kaï : les héros cultes de votre jeunesse

De Récré A2 au Club Dorothée

De Récré A2 au Club Dorothée
©Toei 

À la fin des années 1970, l’émission RecréA2 a été la première à s’intéresser à la culture japonaise. Alors que la vague Goldorak avait déjà déferlé, les courants ont emporté sur le rivage de l’Hexagone les Sentaï, Metal hero et autre Kamen rider (Tokusatsu pour les puristes). Il n’aura fallu que quelques années avant que toute une tripotée de guerriers n’arrive de l’espace, armée jusqu’aux dents. Leurs noms ? Bioman, Spielvan, Spectreman, Metalder, Winspector, Power Rangers… Dorothée et ses « millions de copains » ont ensuite ouvert la boîte de Pandore. Si la génération Récré A2 a été bercée au son des génériques de San Ku Kaï ou X-Or, celle des années 2000 n’a pas baissé la garde, avec les Power Rangers.

San Ku Kaï, c’est un message…

San Ku Kaï, c’est un message…
©Toei 

En 1979, Ryû et Ayato ont lancé la mode à travers toute la France. Ces deux pionniers combattent les troupes des Stressos, dirigées par le terrible Golem XIII, qui comptait bien assouvir sa soif de domination sur les planètes Analis, Belda et Sheita. Les méchants Komenor, Volcor et Furia (qui peut prendre différentes apparences) l’aidaient dans son entreprise destructrice. Sauf qu’évidemment, Ryû et Ayato, soutenus par la belle Eolia, l’homme-singe Simane et le robot Sidéro, avaient tous les atouts pour les en empêcher. À bord du San Ku Kai comme sur terre, en empruntant le nom de Staros et Le Fantôme, les deux héros en costume de justiciers de l’espace se battaient pour la paix. À l’époque, la série reprenait de nombreux codes de Star Wars, découvert dans les salles en 1977.

X-Or, le shérif de l’espace

X-Or, le shérif de l’espace
©Toei 

X-Or a été le premier des héros du genre qui s’est métamorphosé en un surhomme en criant son célèbre « Transmutation ». En 1983, ce shérif de l’espace a fait des émules dans les cours de récréation, aux allures de tatami pour ninjas amateurs. Côté pitch, X-Or a succédé à son père, Bolzar, au poste de shérif de l’espace. Originaire de la planète Etolia, il vit désormais sur la Terre sous l’identité de Gordan. Sa mission : protéger les humains des maléfiques C-Rex. Au volant de son 4x4 rouge, il repère très vite toutes les attaques orchestrées par le diabolique Louis BMX-11. Après des combats épiques, avec l’aide de son lasero-lame, il découpait en deux son ennemi après avoir été jeté dans le « trou noir »…

Le vaisseau-mère : Toei Animation

Le vaisseau-mère : Toei Animation
©Toei 

X-Or et San Ku Kaï ont tous les deux été produites la Toei animation, LA société spécialiste en matière de Sentaï, metal hero et même manga. On lui doit notamment Jaspion, Bioman, Sharivan, Spielvan et tous les autres. La Toei Animation est également à l’origine de Goldorak, Albator ou Les Chevaliers du zodiaque. Une mine d’or pour toute la jeunesse des années 1980, des « japoniaiseries » aux yeux de certains parents. Toutes les Sentaï reposaient, à quelques variantes près, sur la même construction pour tous les épisodes, produits pour quelques yens, avec vue imprenable sur les carrières pleine de graviers. Une ribambelle de jouets a été déclinée à partir de ces personnages.

Ultraman 80

Ultraman 80
©Toei 

Au Japon, Ultraman est à l’origine d’un univers très populaire, né à la fin des années 1960. La série originale a été créée par Tsuburaya Productions, qui a donné lieu à de très nombreux dérivés. Parmi eux : Ultraman Ace (1972–1973) ou Ultraman Leo (1974–1975) : au total, des dizaines de films, séries et dessins animés. La construction des épisodes d’Ultraman a servi de référence à tous les tokusatsu suivants. Cette version 80 a été découverte sur M6 à la fin des années 1980. Ultraman 80 est un extraterrestre venu de la planète des Ultras. Sur Terre, il devient professeur à la Sakura-ga-Oka Middle School, sous les traits de Takeshi Yamato, avant de rejoindre incognito les rangs d’UGM (Ultra Space Garrison), pour lutter contre les monstres qui sévissent sur la planète…

La génération Bioman

La génération Bioman
©Toei 

Ils étaient « moitié homme et moitié robot », les héros de Bioman ont débarqué en 1985 dans Cabou Cadin sur Canal+, avant d’être les stars des programmes jeunesse de TF1, via Club Dorothée. Dans les entrailles de la Terre dormait un robot géant dénommé Biorobot et l’androïde Peebo. À leur réveil, la menace de l’empire Gear et du Dr Mad n’avait jamais été aussi pesante. Cinq justiciers sont alors entrés en guerre contre les hordes de méchants venues menacer la paix. À taille humaine ou plus grand que les immeubles, les monstres ne pouvaient pas sortir victorieux de l’affrontement, même si la disparition de « Force jaune » a secoué les fidèles… L’une des parodies les plus connues de Bioman revient aux Inconnus. Plusieurs « suites » ont été diffusées (en réalité Maskman, Liveman…)

Deux suites pour X-Or

Deux suites pour X-Or
©Toei 

Face au succès retentissant de X-Or, deux suites ont vu le jour dans les années 1980. Dans Sharivan, la menace des C-Rex n’est plus, mais le nouveau défenseur de la Terre a fort à faire avec les Burlocks du terrible Satanakhan. Heureusement, à l’instar de son prédécesseur, Sharivan bénéficie de nombreux véhicules pour le combat, mais peut également compter sur Lili. En criant « Puissance rouge ! », le justicier revêt son scaphandre, symbole de ses pouvoirs. En France, dans Récré A2, la série a d’abord été appelée X-Or 2. En 1985, d’autres créatures hideuses ont entamé la conquête de la galaxie. Les Sulfures n’ont pas eu le temps de crier victoire. Le Capitaine Sheider les attendait de pieds fermes. Ce volet termine la trilogie des shérifs de l’espace, dans une époque où Jiban, Jaspion ou Flashman sévissait aussi.

Giraya : la visite-surprise de Dorothée

Giraya : la visite-surprise de Dorothée
©Toei 

Giraya était un combattant ninja, dont la première apparition remonte à mai 1989 sur TF1, dans Club Dorothée. Appartenant au camp des Tokagure, il luttait contre le clan Dokusai, et son armée de sbires à bec d’oiseaux. Outre le savoir ancestral des ninjas, Giraya possédait un bolide noir truffé de gadgets et un pistolet laser. Face aux ennemis, le robot géant Giraynin était toujours prêt pour le combat, comme du reste ses prédécesseurs… Au générique, les amateurs ont reconnu Kenji Oba (X-Or, Sharivan...), ainsi que Machiko Soga (Spielvan, Power Rangers...) ou Issei Hirota (Maskman). Dorothée, en personne, a également participé à plusieurs épisodes !

Spielvan, « combat tous les méchants, venus du néant »

Spielvan, « combat tous les méchants, venus du néant »
©Toei 

Spielvan reste sans doute plus populaire pour son générique que la série en elle-même. Il était chanté par un Patrick Simpson-Jones très grave, le complice de Dorothée. Quelques paroles : « Spielvan van, défenseur de la Terre. Spielvan van, héros de l’Univers. Spielvan van, combat tous les méchants, venus du néant… » Dans les faits, pour survenir à son besoin d’eau, l’empire Warler s’apprêtait à piller les ressources de la terre. Depuis sa forteresse Gamedes, la Reine Pandora et son terrible Dr Bio avaient tout prévu, sauf l’irruption de Spielvan et Diana, deux rescapés de Crin, une autre planète saccagée. Envoyés sur la Terre à bord de leurs capsules d’hibernation du vaisseau Granaska, les deux enfants ont grandi et vont désormais protéger l’humanité de l’empire maléfique.

Metalder et Winspector, des guerriers d’acier

Metalder et Winspector, des guerriers d’acier
©Toei 

Au tournant des années 1990, des légions entières de créatures continuaient d’envahir notre petit écran. Parmi les défenseurs de notre planète bleue, Metalder et Winspector ont enfilé leur armure d’acier pour repousser les attaques incessantes, avec la protection de la nature et le respect des autres en ligne de mire. Conçu par le professeur Koga, modelé à l’image de son fils disparu pendant la guerre du Pacifique (en 1944), Metalder devait veiller sur le monde « pour défendre la paix, la joie et l’amour ». La menace venait directement du patron de la compagnie Tsutsuhara, en passe de diriger les places boursières du monde entier. Cet homme d’affaires peu scrupuleux n’était autre que le Dieu Neros. D’apparence humaine le jour, son visage est tout autre lorsqu’il rejoignait son antre, peuplée de créatures dantesques… Winspector se déroulait dans un monde (légèrement) futuriste, et se battait contre des super-criminels…

La franchise Power Rangers

La franchise Power Rangers
©Toei 

La télévision américaine allait-elle passer encore longtemps à côté de ce phénomène ? Sur une idée d’Haïm Saban (compositeur de nombreux génériques cultes) sont nés les Power rangers. En 1993, Jason, Zack, Kimberly, Billy et Trini ont reçu le pouvoir de transmutation. En devenant les Rangers (rouge, jaune, noir, rose, bleu), ils affrontaient Rita Repulsa et son armée, selon la tradition japonaise. En débarquant sur nos écrans, Power rangers a éclipsé les autres séries du genre. À ce jour, la franchise compte 21 saisons (Super samurai, Megaforce, Dino charge…) et reste en production. Aux États-Unis, la série a démarré sur FOX Kids, avant de rejoindre Jetix ou encore Nickelodeon. Haïm Saban a par ailleurs été aux origines de VR Trooper et Masked riders, dans un genre voisin.

Des génériques qui sont devenus des tubes

Des génériques qui sont devenus des tubes
©Toei 

Au-delà des images, toutes ces séries ont été à l’origine de tubes. Les chansons des génériques ont largement contribué à la popularité des personnages. Le 45 tours de San Ku Kai reste un classique, signé Eric Charden, avec la complicité de Didier Barbelivien (« San Ku Kaï San Ku Kaï, C’est un message, c’est un message. San Ku Kaï San Ku Kaï. C’est un voyage, c’est un voyage… »). Difficile d’oublier aussi celui de X-Or, composé par un certain Paul Persavon, alias Antoine de Caunes : « X-Or, le shérif, shérif de l’espace. X-OR, son domaine, c’est notre galaxie »… Sans oublier ceux interprétés par Bernard Minet, l’expert de la question, avec Bioman, Winspector, Jiban, Sharivan, Turbo Rangers, Jaspion…




LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (jeudi 13 août 2020) : Gaston Lagaffe devance Les secrets, Kev Adams et Cauchemar en cuisine loin derrière

Audiences TV Prime (jeudi 13 août 2020) : Gaston Lagaffe devance Les secrets, Kev Adams et Cauchemar en cuisine loin derrière

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (jeudi 13 août 2020) : N’oubliez pas les paroles, Demain nous appartient et France 3 dans une triangulaire, Chasseurs d’appart s’approche du million

Audiences TV Access (jeudi 13 août 2020) : N’oubliez pas les paroles, Demain nous appartient et France 3 dans une triangulaire, Chasseurs d’appart s’approche du million


INTERVIEW
Damien Tison (Affaire conclue) : « Quand j’aime vraiment un objet, rien ne m’empêche de l’avoir »

Damien Tison (Affaire conclue) : « Quand j’aime vraiment un objet, rien ne m’empêche de l’avoir »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020